Des fournisseurs informatiques très énervés contre la commission Copie privée

le 18/05/2012, par Jean Pierre Blettner, Stockage, 391 mots

Un syndicat de fournisseurs informatiques engage un recours devant le Conseil d'Etat contre la dernière décision de la commission copie privée concernant les tablettes numériques. Il dépose une Question Prioritaire de Constitutionnalité. Les fournisseurs dénoncent les dérives de la commission.

Des fournisseurs informatiques très énervés contre la commission Copie privée

Le changement de majorité à l'occasion de l'élection présidentielle est l'occasion de tenter de rebattre les cartes sur certains dossiers. C'est le cas pour la copie privée. Le SFIB, syndicat de l'industrie des Technologies de l'Information, organisation professionnelle du secteur informatique, engage un recours devant le Conseil d'Etat contre la dernière décision de la commission copie privée. Il dépose une Question Prioritaire de Constitutionnalité.

Ce syndicat regroupe les intérêts d'industriels de l'informatique tels qu'Acer, Bull, Dell, HP, IBM, Intel, Lenovo, Neopost, Lexmark, Toshiba et Xerox. Le syndicat  « n'entend pas céder aux décisions d'une instance administrative et aux dérives constatées sans cesse, lesquelles sont contraires au droit français et au droit européen ».

Le délégué général du syndicat, Xavier Autexier  affirme « S'il est naturel en matière de copie privée que les ayants droit soient justement rémunérés, encore faut-il que le numérique ne soit pas 'la vache à lait' du secteur culturel. »  Les industriels du SFIB dénoncent « l'isolement dans lequel s'est placée la France sous l'influence de puissants acteurs représentant soi-disant l'ensemble de la culture ».

Le SFIB avait déposé fin décembre 2011 un recours devant le Conseil d'Etat contre un arrêté du ministère de la Culture sur la question du remboursement aux professionnels de la rémunération pour copie, qui ne répondrait pas à l'exigence d'exclusion des professionnels prévue par la réglementation européenne.

Il engage à présent une action auprès du Conseil d'Etat sur une décision de la commission copie privée concernant les barèmes applicables aux tablettes numériques. Le SFIB veut rappeler que c'est le consommateur, le payeur au final. Le SFIB se dit préoccupé par « la gouvernance et modes de fonctionnement de la commission administrative sur la Copie Privée  et avoir alerté les acteurs concernés sur ces dérives. » Le syndicat dénonce sa composition déséquilibrée et ses méthodes de calcul.

Dans le cadre de ce deuxième recours en trois mois auprès du Conseil d'Etat, le SFIB engage une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) en vue de sa transmission au Conseil Constitutionnel, et veut arriver à une rémunération juste et cohérente avec celles appliquées dans les autres pays européens.

Photo : Le délégué général du syndicat SFIB , Xavier Autexier

Storj Labs dévoile les tarifs de son service de stockage décentralisé...

Un groupe de fournisseurs, peu nombreux, loue aux utilisateurs du monde entier des capacités de stockage décentralisées basées sur la blockchain. Comme Storj Labs, ils affirment que cette capacité est moins...

le 21/11/2019, par Lucas Mearian, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 1290 mots

Stockage objet : la sauvegarde est-elle nécessaire ?

Un stockage de type bloc dans le cloud mal sauvegardé peut se traduire par une perte de données. Si le stockage objet est plus résilient, mieux vaut être prudent. Si les données stockées dans un service cloud...

le 28/10/2019, par W. Curtis Preston, Network World (adaptation Jean Elyan), 1451 mots

Les produits réseaux de stockage MDS de Cisco, plus rapides et plus...

La famille de commutateurs de réseaux de stockage MDS SAN supporte désormais le 64 Gb/s, Ansible et les charges d'analyse. Pour répondre aux exigences de plus en plus importantes des charges de travail, Cisco...

le 12/09/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 681 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...