Des mises à jour WiFi chez Cisco, Aruba, et Juniper pour sécuriser la reprise d'activité des entreprises - Actualités RT Réseaux

Des mises à jour WiFi chez Cisco, Aruba, et Juniper pour sécuriser la reprise d'activité des entreprises

le 02/06/2020, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 1327 mots

Dans monde post-confinement, les fonctionnalités des réseaux sans fil poussées par Cisco, Aruba, et Juniper permettent de tracer les contacts, de contrôler la température et de signaler les regroupements trop importants.

Des mises à jour WiFi chez Cisco, Aruba, et Juniper pour sécuriser la reprise d'activité des entreprises

Cisco, Aruba et Juniper lancent des applications et des services pour aider les entreprises à rouvrir leurs installations en toute sécurité dès que la pandémie de Covid-19 le permettra. Cisco a ajouté des applications à sa plateforme de services de localisation mobile DNA Spaces. Grâce à l'analyse WiFi, celle-ci permet aux clients d'apprécier l'encombrement des espaces en temps réel. Comme l'explique Cisco, avec la plateforme, les clients pourront savoir combien de personnes se trouvent simultanément dans un espace et utiliser ces données en temps réel pour fermer les bâtiments quand la capacité maximale est atteinte. « En appréciant mieux les flux de personnes dans le temps, les responsables des installations peuvent prendre des décisions plus intelligentes sur l'organisation des bureaux et fixer des horaires de nettoyage appropriés », explique encore l'équipementier.

DNA Spaces est composée de la suite sans fil CMX (Connected Mobile Experience) de Cisco et de la technologie de géolocalisation d'entreprise achetée à July Systems en 2018. Le moteur logiciel Cisco CMX analyse la localisation plus d'autres informations glanées dans l'infrastructure sans fil de Cisco pour délivrer des services sur les appareils mobiles des clients. La technologie de July Systems comprend une plateforme de localisation de niveau d'entreprise, laquelle inclut un mode d'activation instantanée des clients, des informations comportementales basées sur les données, un moteur de règles contextuelles et des API. L'ensemble prend en charge tous les points d'accès sans fil Catalyst, Aironet ou Meraki. DNA Spaces fournit également aux entreprises des analyses sur les personnes, les matériels et autres éléments se trouvant dans leurs locaux physiques. « La plateforme permet aussi d'agir sur ces informations en temps réel », a ajouté Cisco. DNA Spaces est compatible avec de nombreuses technologies comme le WiFi, les balises Bluetooth ou le GPS et permet de détecter l'appareil de l'utilisateur avec ou sans application installée.

Limiter les regroupements « Avec DNA Spaces, les clients pourront non seulement voir quels espaces - magasins, salles d'attente, cafétérias - sont utilisés et à quel moment, mais aussi d'où viennent les personnes qui se rendent dans ces espaces, le temps qu'elles y passent, quelles ressources de données elles utilisent et où elles vont après leur départ », explique encore Cisco. « Ces données permettront de suivre les changements de comportement à mesure que le nombre de personnes autorisées à retourner au bureau dans les semaines et les mois à venir augmentera. En particulier, nous pouvons déterminer à partir de quel niveau d'occupation des locaux les gens n'appliquent plus les consignes de distanciation », a déclaré dans un blog Scott Harrell, vice-président senior et directeur général Intent-based Networking Group de Cisco. « Si cela se produit, une entreprise peut reconfigurer les points chauds, informer les employés, revoir à la baisse le nombre de personnes autorisées à entrer dans le bureau, ou un peu de tout cela à la fois ».

Cisco a ajouté un service appelé DNA Spaces Right Now qui trace les nouveaux appareils entrant dans un espace quand ils se connectent au WiFi. « En suivant les points d'accès capables de « voir » les appareils électroniquement, le service peut savoir dans quelle partie du bâtiment ils se trouvent », a encore déclaré M. Harrell. Les données provenant des cartes d'accès peuvent informer sur le nombre de personnes présentes dans un bâtiment à un moment donné, mais elles ne permettent pas de savoir quelles parties du bâtiment sont occupées, ni à quel moment les gens quittent ces espaces », a déclaré M. Harrell. « Avec le WiFi, nous pouvons recueillir des données beaucoup plus robustes qui permettent de savoir comment les gens utilisent ces espaces et comment ils se déplacent dans ces différents espaces au cours de la journée ». Cisco a également ajouté le service indoor IoT Sensor-as-a-Service qui permet aux clients de gérer les dispositifs IoT compatibles Bluetooth, notamment les dispositifs de suivi des assets pour l'identification, l'inventaire, l'accueil, le regroupement et d'appliquer des configurations basées sur des politiques à ces dispositifs.

Suivre l'activité dans les bâtiments Selon M. Harrell, les clients peuvent utiliser l'application DNA Spaces Impact Analysis pour savoir comment sont utilisés les bâtiments et les campus, et pas seulement de les comptabiliser. L'application génère des rapports sur le temps passé au bureau, l'occupation des bâtiments et autres mesures qui peuvent donner des indications pour reconfigurer les lieux de travail afin de réduire les risques de contamination. « Nous pensons que ces outils seront particulièrement importants pour les établissements recevant du public, comme les magasins et les écoles », a déclaré M. Harrell. Ce dernier a ajouté que Cisco cherchait à ajouter d'autres capacités pour suivre les appareils en déplacement dans un espace donné. « Ces données plus granulaires permettront aux employeurs de contacter leurs employés et de les informer d'une exposition potentielle au Covid-19, si nécessaire », a expliqué M. Harrell. « Toutes ces fonctionnalités resteront facultatives, et les données collectées dans le réseau privé d'une entreprise appartiendront toujours à la seule entreprise propriétaire du réseau. DNA Spaces n'offre actuellement aucune possibilité de tracer les contacts et de savoir quelle personne se trouve à côté de quelle autre personne », a-t-il précisé.

D'autres fournisseurs de réseaux envisagent d'ajouter des fonctions de recherche de contacts en complément des solutions facilitant le retour des employés sur le lieu de travail. Par exemple, Aruba a annoncé le lancement d'un nouvel ensemble d'outils natifs de recherche de contacts et de localisation pour les clients de l'infrastructure Aruba utilisant le WiFi et le Bluetooth. L'écosystème de tierce partie de l'entreprise - qui comprend AiRISTA Flow, CXApp, Kiana Analytics, Modo Labs et Skyfii - proposera plusieurs applications de gestion de la distance sociale et de la taille des groupes basées sur Aruba. D'autres, comme Envoy, envisagent de proposer « le pré-enregistrement, la notification automatique de l'hôte, et la fourniture automatique d'identifiants pour le WiFi aux visiteurs, le tout sans contact humain », a déclaré l'entreprise. Les partenaires technologiques d'Aruba cherchent également à offrir des solutions de mesure de la température sans contact de groupes de personnes. « Ces offres incluent une réponse vocale automatisée et des interfaces avec des portails de contrôle d'accès », a déclaré Aruba. « Le bureau est appelé à devenir toujours plus intelligent grâce à des capteurs WiFi, Bluetooth, IoT et d'autres capacités que nous avons exploré pour préparer la reprise post Covid-19, mais ces solutions pourront être adaptées à des applications destinées à améliorer l'expérience des employés, et fournir des capacités de sécurité et de crise en cas de nouvelle épisode pandémique ou autre situation d'urgence », a déclaré Aruba.

Traçage de proximité avec Juniper Mist De la même manière, la société Mist de Juniper cherche également à proposer des solutions pour améliorer la sécurité sur le lieu de travail dans le contexte du Covid-19. L'entreprise a annoncé qu'elle proposerait plusieurs fonctionnalités pour ses points d'accès Mist et ses services en ligne en liaison avec des appareils à basse consommation d'énergie WiFi et/ou Bluetooth, comme des téléphones et des badges. Par exemple, elle permettra un traçage de proximité pour permettre aux entreprises d'identifier et de notifier d'autres employés, invités ou clients qui pourraient avoir côtoyé une personne testée positive au Covid-19 sur le site.

« L'entreprise proposera également une fonction de cartographie des trajets qui permettra d'identifier les zones à forte circulation afin que les clients puissent reconfigurer les espaces de travail et mettre en place des services de nettoyage supplémentaires pour réduire les risques sanitaires », a déclaré Juniper. « La possibilité de connaître le nombre de dispositifs et leur emplacement dans des zones spécifiques permettra aux entreprises de disperser ou de rediriger le trafic des zones encombrées grâce à une alerte en temps réel basée sur la localisation. Elles pourront également avoir une meilleure idée de l'occupation des espaces dans le temps, repérer les zones potentiellement à risques et prendre des mesures proactives », a encore déclaré Juniper.

Le NIST mise sur le ML pour rendre le partage des fréquences des...

La formule d'apprentissage machine mise au point par le National Institute of Standards and Technology (NIST) permettra à différents protocoles radio, comme le WiFi et la 4G/5G/LTE, de fonctionner ensemble...

le 02/07/2020, par Patrick Nelson, Network World, (adaptation Jean Elyan), 850 mots

Des modules pour muscler les routeurs Cisco ISR/ASR

Afin d'atténuer les éventuelles contraintes de performance et de capacité en périphérie du réseau, Cisco améliore les performances et les options de configuration de ses principales familles de routeurs. Pour...

le 01/07/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 797 mots

Un service SASE avec SD-WAN intégré chez VMware

Pour sécuriser l'accès des travailleurs distants, une pratique qui a pris de l'ampleur depuis la pandémie de Covid-19, VMware lance un service SD-WAN Zero Trust basé sur SASE. VMware renforce l'accès sécurisé...

le 26/06/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 845 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...