Echaudé par Bouygues en France, Patrick Drahi se tourne vers le câble aux Etats-Unis - Actualités RT Convergence

Echaudé par Bouygues en France, Patrick Drahi se tourne vers le câble aux Etats-Unis

le 13/07/2015, par Didier Barathon, Convergence, 462 mots

On avait fini par l'oublier, mais Patrick Drahi est avant tout l'homme du câble. Avec Numericable en France qui a racheté tous ses concurrents et Suddenlink aux Etats-Unis acheté il y a deux mois.

Echaudé par Bouygues en France, Patrick Drahi se tourne vers le câble aux Etats-Unis

Comme nous le révélions il y a quinze jours, Patrick Drahi a modifié les structures de sa holding Altice afin de pouvoir procéder à de nouvelles acquisitions à l'international. On le pensait porté vers l'Europe, mais c'est toujours le câble qui le motive et surtout le marché américain où une vaste restructuration est engagée. Pour rappel, le n°1 et le n°2, Comcast et Time Warner n'ont pu fusionner pour des raisons de concentration, Charter a racheté Bright House puis Time Warner, Altice lui-même a repris 70% de Suddenlink il y a deux mois seulement.

Dans une interview, Patrick Drahi a livré quelques-unes de ses idées sur le câble américain. S'il veut développer de nouveaux projets de croissance externe, c'est pour introduire des offres de convergence, du triple ou du quadruple play, TV + Internet + mobile + fixe. Or, aux Etats-Unis, les cablo sont essentiellement voués à la diffusion de la télévision. Altice insiste également sur la nécessité de prendre son temps pour rentrer sur le marché américain. En mai, le groupe européen avait approché Time Warner Cable, finalement racheté par Charter Communications.

Patrick Drahi vise Cox Communications et Cablevision

Ces deux précautions étant prises, celle de la vision en termes d'offres et celle du timing, reste à définir les proies. Là encore, Patrick Drahi est très net et vise Cox Communications et Cablevision. "Nous achèterons une deuxième, puis une troisième compagnie, et un jour nous pourrons venir dire 'Bonjour, Monsieur Comcast!', ou Bonjour, Monsieur Charter!'", déclare Patrick Drahi dans le quotidien américain en faisant référence aux deux cablo-pérateurs les plus importants des Etats-Unis. En clair, il va racheter des « petits » avant de lorgner l'un des deux « majors ». Pour développer sa présence aux Etats-Unis, Altice compte engager des managers américains, précise le quotidien.

Pour l'heure, Patrick Drahi doit finaliser le rachat de Suddenlink, ce sera fait avant la fin de cette année. Suddenlink se classe au septième rang du classement des câblo-opérateurs américains avec une clientèle de 1,5 million de foyers et 90.000 entreprises. Il a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 2,3 milliards de dollars et un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciations et amortissements (Ebitda) de plus de 900 millions. Selon les analystes d'ING, Altice vise 215 millions de dollars d'économies par an chez Suddenlink. Le rachat de ce dernier sera financé à hauteur de 6,7 milliards de dollars par emprunt et par endettement, de 500 millions par un prêt de BC Partners et CCP Investment Board, et de 1,2 milliard en numéraire. Ce sera donc la base d'Altice pour sa conquête des Etats-Unis.

En photo : le présence de Suddenlink aux Etats-Unis : 1,5 million de foyers et 90.000 entreprises

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...