Econocom prend 45% du cabinet Helis, spécialiste du conseil en infrastructures - Actualités RT Infrastructure

Econocom prend 45% du cabinet Helis, spécialiste du conseil en infrastructures

le 11/02/2015, par Didier Barathon, Infrastructure, 440 mots

La politique d'acquisition remonte au plus haut niveau chez Econocom avec un membre du comité exécutif chargé de suivre le sujet : Bruno Grossi (*). Dans son viseur, la sécurité, où Econocom a déjà racheté Exaprobe et Cap Synergy en 2013.

Econocom prend 45% du cabinet Helis, spécialiste du conseil en infrastructures

Econocom annonce cette semaine l'acquisition de 45% du capital d'Hélis. Créé il y a onze ans, réalisant 8 millions d'euros de chiffre d'affaires, ce cabinet souhaitait s'adosser à un groupe important. Econocom lui laissera son indépendance opérationnelle, « nous avons l'habitude de travailler en minoritaire » glisse Bruno Grossi (en photo), « nous accordons un fort niveau d'autonomie et cherchons à développer des synergies ». Quant à Xavier de la Chapelle, le Pdg d'Hélis, il souhaitait  élargir sa base de clientèle et devait s'adosser à un acteur de taille plus importante.

Fondamentalement, Hélis intéresse Econocom, pour ses compétences en infrastructures IT et en réseaux IP. Hélis travaille par exemple avec la SNCF pour intégrer son réseau IP dans les projets de la SI, son équipe dédiée est au siège de la compagnie ferroviaire. Pour le Transilien, Hélis traite le projet de vidéosurveillance et son intégration dans l'ensemble du réseau. Il conseille également la DSI de St Gobain pour ses projets.

Dégager des synergies en matière de projets

Quel est rapport avec Econocom et son orientation sur la transformation digitale des entreprises ? Les compétences d'Hélis vont s'intégrer dans ce type de projets. Les deux sociétés veulent dégager des synergies, sans oublier l'achat de matériel présent dans tout projet et son financement. Sans être rattachés à une activité d'Econocom, Hélis n'est pas filiale, le cabinet devrait être proche d'Econocom Osiatis, l'activité services du groupe.

Autre aspect du rapprochement, Econocom s'estime aujourd'hui bien placé pour conseiller ses clients sur les clouds privés. Une activité qu'a initiée Bruno Grossi, elle compte aujourd'hui une centaine d'architectes et d'ingénieurs. Un nouveau métier autour de la conception et de l'architecture de clouds privés qui répond à la vision du groupe sur la digitalisation des entreprises. Hélis s'inscrit dans cette démarche, de même que des rachats tels que ceux d'Exaprobe et de Comeris (spécialiste de la visio repris par Exaprobe). Hélis travaillera aussi à l'international auprès des filiales d'Econocom en Belgique, aux Pays-Bas, en Italie et en Espagne.

La croissance externe chez Econocom ne va pas s'arrêter là, le groupe continue à rechercher des compétences pointues en réseaux et surtout en sécurité.

(*) Depuis l'automne dernier, le comité exécutif est composé du président, Jean-Louis Bouchard, de quatre directeurs exécutifs : Jean-Maurice Fritsch, responsable des services (Osiatis), Bruno Grossi, en charge de la stratégie, des acquisitions et de la communication, Bruno Lemaistre, pour les opérations, et Jean-Philippe Roesch, responsable des fonctions support. Derrière, 24 patrons d'unités opérationnelles  reportent à ce « comex ».

TacOps de Cisco : rétablir la communication après les catastrophes...

Quand des régions du monde sont dévastées par des ouragans, des tsunamis et autres catastrophes naturelles, le rétablissement de l'infrastructure de communication est aussi une priorité majeure. Avant de...

le 10/01/2019, par Tamlin Magee, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 1458 mots

SD-WAN : Solution autogérée ou service géré ?

Avant de s'orienter vers une solution SD-WAN, les entreprises doivent aussi se demander qui la mettra en oeuvre et qui la gérera. Si pour certaines entreprises, la décision de choisir une solution SD-WAN...

le 10/12/2018, par Mark Sheard et Jack Deal, IDG (adapté par jean Elyan), 1287 mots

Les réseaux 5G privés intéressent l'industrie

Pour avoir plus de contrôle sur la sécurité et profiter de la faible latence, les grandes entreprises industrielles se tournent vers les réseaux sans fil 5G privés. C'est le cas en particulier des industries...

le 04/12/2018, par Par Patrick Nelson, IDG (adaptation Jean Elyan), 752 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »