ElseNot, l'usine à Exploits, passe au Wiki - Actualités CSO Hacking

ElseNot, l'usine à Exploits, passe au Wiki

le 09/02/2007, par Marc Olanié, Hacking, 131 mots

ElseNot : ce groupe de hackers s'est forgé une réputation en publiant, après chaque émission de bulletins d'alertes Microsoft, un exploit par « rustine publiée ». Cet impressionnant travail de « reverse engineering » était diffusé sur le Web, directement depuis le serveur d'ElseNot ou via son repository hébergé par PacketStorm. Mais voici que ElseNot Phase II voit le jour. Un Wiki Web dont le rôle sera non plus de révéler l'exploit du correctif MS-07-00x, mais toutes les variantes de code capables de jouer avec le ou les trous colmatés, partant du principe que « la première fois n'est pas toujours terrible ». A suivre donc si l'on est passionné par le développement pur et les techniques d'intrusion, à utiliser également avec force publicité lorsque l'on souhaite « sensibiliser » un groupe de personnes au déploiement de correctifs.

Microsoft coutumier des add-on non fonctionnelles et bogées

Vendredi dernier, la firme de Redmond a reconnu qu'elle avait dû réécrire 4 des 13 add-on de sécurité publiées lors du dernier Patch Tuesday. D'après le retour des utilisateurs, même une fois installées, les...

le 18/09/2013, par Gregg Keizer, adaptation Oscar Barthe, 463 mots

Google ne crypte pas efficacement les mots de passe Wi-Fi

Lorsqu'un utilisateur d'Android réalise une sauvegarde de son système, notamment en vue d'une réinitialisation de l'appareil, la firme de Mountain View accède immédiatement au clé de son réseau WiFi privé....

le 18/09/2013, par Oscar Barthe, 367 mots

2 millions de comptes clients de Vodafone Allemagne piratés

Un salarié travaillant pour un prestataire de Vodafone Allemagne est soupçonné d'être à l'origine du vol de données concernant deux millions de clients. Cette affaire n'est pas sans rappeler, par sa...

le 16/09/2013, par Serge LEBLAL, 364 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »