EMC mise sur sa fédération de filiales et rassure sur VCE - Actualités RT Cloud / Virtualisation

EMC mise sur sa fédération de filiales et rassure sur VCE

le 21/11/2014, par Didier Barathon, Cloud / Virtualisation, 649 mots

Rien n'a été épargné à EMC, ni les rumeurs donnant certaine la vente de VMware, quand ce n'est pas celle de la maison mère, ni la refonte du capital de VCE, sa joint-venture avec Cisco. Le DG France a même été remplacé par Christian Hiller au mois de mars dernier, ce dernier revenant après quatre années passées aux Etats-Unis (notamment à la tête de Documentum), pour reprendre le gouvernail.

EMC mise sur sa fédération de filiales et rassure sur VCE

Faute d'annonces produits, l'EMC Forum s'est tenu ce jeudi 20 novembre sur d'autres thématiques, essentiellement la transformation digitale des entreprises, et en face, le nouveau visage affiché par EMC, ses filiales et son écosystème. C'est le message lancé par la vice-présidente "core technologies", Fidelma Russo, qui insiste sur la fédération d'entreprises que représente désormais l'entreprise de Boston. Des filiales, mais chacune avec son autonomie : VMware, Pivotal, RSA et VCE. Elles s'articulent autour de 5 thématiques : le big data et le PaaS avec Pivotal, la virtualisation domaine de VMware, la sécurité fief de RSA, et EMC, enfin, pour le stockage. Le tout avec un pointe de cloud dans chacune des activités.

EMC devient un écosystème à lui seul, avec ses propres filiales et travaille toujours avec de nombreux partenaires technologiques. Le client reçoit les propositions les plus souples, par exemple EMC ou OpenStack. Des clients que Christian Hiller (en photo) régale de chiffres. D'ici 2020, les volumes de donnée vont doubler tous les deux ans sous les coups de fouet de l'IoT, du cloud computing ou encore du big data. Conclusion logique du PDG d'EMC France : « Les nouveaux besoins font naître de nouvelles architectures ». Et le logiciel via le Software Defined Storage va absorber la croissance des données et des applications.

Le cloud hybride rebaptisé

Pas d'annonces produits, mais le rappel par Fidelma Russo de vCloud Air, arrivé au mois d'août, le nouveau nom de l'offre cloud hybride, qui est le fer de lance de la maison. VCE attendra le mois de mars prochain avant de livrer ses nouveautés. La dernière annonce est relative à l'extension de VBlock 500 sur base XtremIO (la baie de stockage 100% flash d'EMC).

VCE affirme réaliser 2 milliards de dollars de chiffre d'affaires, avec six trimestres d'affilé de croissance et 50% de progression. En Europe, la société s'est « staffée » ces derniers mois, passant de 8 à 21 personnes en France, elle a recruté quelques collaborateurs en Italie et en Espagne. Une équipe support Europe est en place avec une trentaine de personnes.  Le retrait de Cisco passé de 35 à 10% ne doit pas inquiéter. « On dit qu'ils se désengagent, dans les faits ce n'est pas du tout le cas » souligne Philippe Charpentier, cloud architect chez VCE qui rappelle le succès du constructeur avec ses serveurs VCS.

Un broker au service des métiers

La fédération EMC a du pain sur la planche. Les DSI étant en pleine mutation comme le rappelle Sébastien Lamour, consultant chez IDC France. Ils doivent donner un nouveau rôle à leur infrastructure avec l'explosion des données et la montée des impératifs de sécurité. « La DSI va devenir un broker au service des métiers ». L'architecture définie par la direction informatique sera plus proche de ces directions métiers, ne serait-ce que pour éviter à ces dernières d'aller chercher des solutions ailleurs. C'est le fameux shadow IT. La majorité des projets informatiques échapperaient désormais aux DSI selon IDC France qui chiffe à 60% les achats passés par les métiers !

« Mais plutôt que d'aller contre cette tendance, il faut chercher à éduquer ces métiers ». C'est la trame de ce Forum. Ne pas braquer les DSI déjà secoués par les pressions budgétaires. Ils doivent rationaliser les actifs recommandent IDC et reprendre le dialogue avec les métiers par la « due diligence », sans oublier de faire monter la sécurité au 1er plan. Vaste programme. Mais des DSI commencent à témoigner comme celui de la Brink's, qui a renverser le ratio entre maintenance et nouveaux projets, le fameux 80/20, qui laissait la portion congrue aux projets, avec 20%, leur affecte désormais 80% de ses budgets.

Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME

Les PME qui veulent s'étendre à l'international veulent bénéficier de services de cloud dédiés capables de les suivre dans leur expansion. Des services qui soient accessibles en termes de prix et fiables en...

le 18/03/2016, par Peter Sayer / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 450 mots

Deutsche Telekom lance une offre de cloud public pour toute l'Europe

Comme prévu, l'opérateur historique allemand a lancé son offre de cloud public lors du Cebit, lundi. Cette offre vise ouvertement AWS, elle est réalisée en association avec Huawei qui fournit les serveurs....

le 15/03/2016, par Didier Barathon, 410 mots

euNetworks relie 240 datacenters en Europe et se développe en France

Les opérateurs d'infrastructure indépendants luttent pour leur indépendance face à la concurrence des grands opérateurs et aux tentatives de rachat dont ils sont l'objet. euNetworks est un opérateur de réseau...

le 08/02/2016, par Didier Barathon, 378 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »