En 2020, les déploiements de la 5G seront majoritairement privés - Actualités RT Réseaux

En 2020, les déploiements de la 5G seront majoritairement privés

le 11/12/2019, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 840 mots

Si l'on en croit les principaux opérateurs de téléphonie mobile, la 5G est arrivée. Ils l'ont déployé, elle fonctionne, et elle est prête à offrir, presque immédiatement, une connectivité ultra-rapide, une faible latence et la capacité à gérer, simultanément et bien mieux qu'avant, un grand nombre de connexions différentes. Bref, qu'elle est prête à changer le monde.

En 2020, les déploiements de la 5G seront majoritairement privés

Tout cela est potentiellement vrai. Mais, selon les experts, ce n'est pas encore le cas, et la plupart de ces avantages ne seront même pas accessibles au cours de la prochaine année civile. Même si ce devrait être le cas début 2020, les normes 3GPP à la base de toutes les nouvelles technologies radio 5G, ne sont pas encore finalisées. Cela signifie que les déploiements de la 5G aux États-Unis, anticipés et médiatisés de longue date, reposent en partie sur des technologies ne répondant pas à ces normes. De plus, pour l'instant, ces déploiements sont d'ampleur encore assez limitée. Ces derniers ne concernent que quelques grandes villes et ne couvrent que des carrefours du centre-ville et quelques espaces ponctuels. Il faut toutefois préciser que des portions de la norme 5G fonctionnant sur certaines fréquences LTE existantes ont été finalisées.

Babak Beheshti, membre du conseil d'administration de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE - Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens), a déclaré qu'en 2020, les principaux déploiements de 5G seront privés. Une entreprise peut utiliser des versions pré-standard de la 5G pour créer des réseaux très rapides et à faible latence dans ses propres installations. Des fournisseurs comme Ericsson et Nokia s'apprêtent déjà à vendre l'équipement nécessaire, et un réseau 5G privé présente un certain nombre d'avantages potentiels, en partie parce que celui-ci peut exploiter la technologie existante des opérateurs. « La confidentialité et la sécurité inhérentes à la 5G permet d'offrir un niveau d'accès sans fil beaucoup plus sécurisé aux employés d'une entreprise », a-t-il déclaré. Ce dernier fait également remarquer que l'usage de la 5G privée présente des inconvénients potentiels - y compris en terme de coût et du nombre important de points d'accès qu'il faut déployer du fait de la nature des ondes radio situées dans un spectre de fréquences relativement hautes.

La logistique en pointe pour la 5G privée

Selon Glenn O'Donnell, vice-président de Forrester Research, un autre problème potentiel concerne la consommation d'énergie, comparée, a minima, à un réseau WiFi 6 de capacité similaire. Mais c'est un point discutable, et pour ce type de déploiement les deux technologies seront en compétition. « C'est l'une des nombreuses guerres de religion qui a agité le secteur », a déclaré le VP. « On trouve des partisans dans l'un et l'autre camp. Or, malheureusement, beaucoup de batailles seront gagnées par le camp qui fera le meilleur marketing ». Néanmoins, il est clair qu'un réseau rapide, à faible latence et hautement sécurisé peut intéresser le secteur des entreprises. M. O'Donnell pense notamment que les secteurs verticaux de la fabrication, de l'entreposage et de la logistique pourraient être particulièrement demandeurs de 5G privée, étant donné les besoins de mise en réseau créés par l'IoT et les développements connexes, et son faible impact sur des applications WiFi très complexes. M. Beheshti est d'accord avec M. O'Donnell sur ce point. Il pense que le déploiement de la 5G privée est tout à fait approprié dans le cadre de nouvelles applications. « Étant donné les dépenses en jeu, les entreprises qui n'ont pas, ou très peu d'infrastructure ou d'installations privées sans fil sont celles qui bénéficieront du meilleur retour sur investissement », a-t-il affirmé.

Cependant, il est peu probable que la mise en oeuvre généralisée de la technologie 5G par les opérateurs intervienne au cours de l'année 2020. Une des principales raisons, c'est le faible nombre, voire le nombre inexistant, de dispositifs compatibles avec les réseaux 5G présents sur le marché. Selon Glenn O'Donnell, seuls certains des derniers mobiles de Samsung et quelques combinés fabriqués en Chine sont compatibles avec les fréquences 5G définies par logiciel. Il est probablement possible de les reconfigurer à l'aide de mises à jour Over-the-Air pour les rendre compatibles avec le standard final de la technologie basée sur les ondes millimétriques, celui qui offre les vitesses de connexion 5G les plus impressionnantes. Mais ce n'est pas garanti. « Si une nouvelle fréquence, que personne n'avait prévue, était ouverte, cela pourrait causer certains problèmes », a-t-il ajouté.

Déploiement massif après 2020

Il est facile de comprendre la raison de tout ce battage médiatique. Les opérateurs mobiles sont impatients de faire savoir qu'ils sont à la pointe de la technologie, et la 5G sera indéniablement une grande réussite. Elle permettra d'offrir plein de nouvelles applications sans fil et améliorera la connectivité globale pour presque tous les utilisateurs. Mais le fait est que tout cela ne sera pas possible en 2020. Et, au-delà des implémentations privées de la technologie, dans l'entreprise, les utilisateurs ne doivent pas trop se focaliser sur les usages possibles de la 5G dans l'année qui vient. « Je crois fortement que, si la 5G sera un élément de transformation, celle-ci sera progressive », a déclaré M. O'Donnell. « Cette transformation prendra donc du temps et elle coûtera aussi beaucoup d'argent ».

HPE lance un laboratoire de tests pour la 5G

Hewlett Packard Enterprise a lancé le HPE 5G Lab, un environnement de tests et de développement dans lequel les opéra

le 05/08/2020, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 584 mots

La 5G privée apporte des solutions à des problèmes que le WiFi ne...

Si les fournisseurs de services peuvent considérer la 5G privée comme un concurrent du WiFi, son utilisation en entreprise sera complémentaire à court terme. Dans l'entreprise, les déploiements 5G privée...

le 30/07/2020, par Scott Carey, Computerworld UK (adaptation Jean Elyan), 876 mots

Verce réarchitecture son réseau edge

Vercel a amélioré les performances et simplifié un peu plus l'usage de sa plateforme cloud et CDN (Content delivery network ou réseau de diffusion de contenu) pour les sites statiques. Avec ces améliorations,...

le 28/07/2020, par Paul Krill, IDG (Adapté par Jean Elyan), 321 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...