En intégrant Cloud Foundry, Verizon veut profiter de la dynamique du PaaS - Actualités RT Cloud / Virtualisation

En intégrant Cloud Foundry, Verizon veut profiter de la dynamique du PaaS

le 14/11/2013, par Brandon Butler, adaptation Didier Barathon, Cloud / Virtualisation, 653 mots

Le marché du PaaS devrait atteindre selon le cabinet IDC un total de 14 milliards de dollars en 2017. Cette perspective provoque plusieurs ruées de la part des fournisseurs, ce secteur va devenir terriblement encombré.

En intégrant Cloud Foundry, Verizon veut profiter de la dynamique du PaaS

L'opérateur télécoms Verizon vient de lancer une refonte majeure de son offre cloud en intégrant la plate-forme open source Cloud Foundry de VMware et EMC, une initiative présentée comme une offre de PaaS.

Le PaaS, est considéré par beaucoup comme un acteur secondaire dans le cloud computing, par rapport aux grands et robustes marchés de l'IaaS et du SaaS. Mais le PaaS est devenu ces derniers mois une priorité pour la plupart des principaux fournisseurs de cloud computing. La plupart des PaaS sont des plate-formes de développement d'applications basées sur le cloud et utilisées pour créer des applications hébergées dans le cloud. D'autres voient le marché du PaaS comme essentiellement tourné vers des outils open source comme Cloud Foundry et certains comme étant un intermédiaire, ou un portail, pour accéder aux infrastructures d'Amazon, OpenStack et autres IaaSs.

Sur le même sujetJuniper lance un nouveau switch et une architecture pour datacentersLes acteurs du IaaS et du SaaS viennent sur le PaaS

Les promesses offertes par le marché du PaaS ont attiré l'attention des fournisseurs IaaS et SaaS, beaucoup d'entre eux ont déployé du PaaS avec des caractéristiques semblables à leurs offres existantes. D'autres sociétés sont à la recherche d'une stratégie PaaS. Prenons les exemples entrevus ces dernières semaines :

- RedHat vient d'annoncer des fonctionnalités et un prix réduit pour son PaaS OpenShift, et ce, quelques semaines après avoir déployé une série de nouveaux partenariats pour ses PaaS, y compris avec la conteneurisation de sa plate-forme open source Docker.

- Rackspace pour sa part a annoncé une initiative open source nommée Project Solum pour l'OpenStack, qui sert aussi de base à son offre PaaS et fait figure de concurrent à Cloud Foundry.

- IBM s'est engagé à intégrer et implémenter Cloud Foundry, qui est actuellement soutenu par Pivotal, une co-entreprise entre EMC et VMware.

Toutes ces annonces sont intervenues alors même que le marché du PaaS est déjà encombré. Les principaux acteurs de l'IaaS et du SaaS sont présents sur ce marché. SalesForce, par exemple, possède une des plus belles offres avec sa plate-forme  Pace.com. Pour des développements plus techniques, SalesForce a acheté une autre plate-forme : Keroku.

AWS va préciser son offre PaaS

Les grands du IaaS sont également présents. Amazon Web Services, le leader de ce secteur a lancé un PaaS, mais qui n'en est pas encore un à part entière. Toutefois, la société organise cette semaine à Las Vegas sa conférence utilisateurs, nommée re-invent. Des précisions devraient être apportée sur un ensemble de kits de développement logiciel et sur Elastic Beanstal, entre autres outils destinés à aider les clients à automatiser le déploiement d'applications sur l'infrastructure AWS. Microsoft et Google ont commencé à déployer leurs offres de cloud Paass (avec Microsoft Azure et Google App Engine). Beaucoup de clouds privés PaaS sont également sur le marché, ils  sont axés sur des langages de développement spécifiques. Il s'agit notamment de .Net  pour la plate-forme de développement Apprenda, de Java pour CloudBees, de Ruby sur Engine Yard.
 
La dynamique de ce marché n'a fait que s'accélérer. L'introduction par Rackspace du projet Solum constitue la troisième principale offre PaaS open source sur le marché, derrière OpenShift et Cloud Foundry. Solum a été accueillie avec des réactions mitigées, mais le projet n'en est encore au premier stade. L'annonce par la société Verizon de Cloud Foundry s'ajoute à la liste impressionnante des partisans de Cloud Foundry qui se sont manifestés ces derniers mois. Pivotal a de grands projets pour son utilisation et pour intensifier sa commercialisation, la société a acheté une pleine page de publicité dans le Wall Street Journal cette semaine à l'occasion du lancement de sa version de Cloud Foundry. Quoi qu'il advienne sur le marché du PaaS, il est clair que c'est l'une des zones les plus chaudes dans le cloud computing en ce moment.



Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME

Les PME qui veulent s'étendre à l'international veulent bénéficier de services de cloud dédiés capables de les suivre dans leur expansion. Des services qui soient accessibles en termes de prix et fiables en...

le 18/03/2016, par Peter Sayer / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 450 mots

Deutsche Telekom lance une offre de cloud public pour toute l'Europe

Comme prévu, l'opérateur historique allemand a lancé son offre de cloud public lors du Cebit, lundi. Cette offre vise ouvertement AWS, elle est réalisée en association avec Huawei qui fournit les serveurs....

le 15/03/2016, par Didier Barathon, 410 mots

euNetworks relie 240 datacenters en Europe et se développe en France

Les opérateurs d'infrastructure indépendants luttent pour leur indépendance face à la concurrence des grands opérateurs et aux tentatives de rachat dont ils sont l'objet. euNetworks est un opérateur de réseau...

le 08/02/2016, par Didier Barathon, 378 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »