En rachetant Ipanema, InfoVista veut consolider le marché de la performance réseau - Actualités RT Réseaux

En rachetant Ipanema, InfoVista veut consolider le marché de la performance réseau

le 10/04/2015, par Didier Barathon, Réseaux, 602 mots

En l'espace de trois ans, InfoVista a racheté trois éditeurs, son actionnaire Thoma Bravo lui en donne les moyens et procède également à des rachats. L'optique est la même, fournir aux opérateurs une gestion optimisée de leurs réseaux, qu'ils soient fixes ou mobiles.

En rachetant Ipanema, InfoVista veut consolider le marché de la performance réseau

Pour Philippe Ozanian (en photo), CEO d'InfoVista, le rapprochement avec Ipanema est logique. Les deux sociétés sont très proches. En 2001, un accord OEM était signé, permettant à Ipanema d'intégrer les solutions d'InfoVista à ses produits, ip reporter et ip boss, les deux modules logiciels de sa suite Ipanema Management Software Suite. L'esprit est identique entre deux éditeurs nés en France et centrés sur la performance des réseaux d'opérateurs, «c'est la même histoire et la même culture entrepreneuriale qui nous anime».

Les deux sociétés se complètent également en termes de produits. InfoVista est sur la vision complète des infrastructures des opérateurs, du centre de données aux réseaux mobiles. Ipanema offre une solution tout en un qui automatise les usages Wan, de manière à sélectionner le meilleur lien vers les réseaux Internet. « Nous allons permettre aux opérateurs d'avoir la meilleure infrastructure possible, le meilleur réseau fixe ou mobile, Ipanema leur permettant de monétiser leur réseau aux entreprises en assurant la performance applicative. ».

Sur le même sujetDell veut être le champion de l'ouverture des réseauxUne seule marque, un seul patron

« La difficulté c'est maintenant, dans l'exécution, comme pour toute procédure de rapprochement » nous précise Philippe Ozanian. Une seule marque va subsister, InfoVista, un seul patron, un seul DAF, dans une organisation intégrée. Ipanema à l'intérieur d'InfoVista reste le nom des produits liés à la performance applicative. Ipanema rejoint aussi un ensemble plus grand et plus profitable.

Les dirigeants d'InfoVista s'attachent à rassurer les clients. Avant même l'annonce de l'accord, en block-out (période pendant laquelle un accord financier est finalisé), plusieurs d'entre eux étaient mis dans la confidence. Le jour de l'accord, un courrier est adressé aux clients des deux entreprises. Jusqu'à l'été prochain, des rendez-vous clients sont prévus pour préciser encore le rapprochement.

Maintien des développements produits

InfoVista prend plusieurs engagements. En particulier sur le développement des produits d'Ipanema, « qui sera maintenu et renforcé, ils garderont leur focus, on fait tous les deux du developpement software, ce qui facilite le rapprochement ». Tous les accords existants sont maintenus, les produits d'Ipanema resteront disponibles dans le canal de distribution certifié en place, les formations et le customer care center d'Ipanema restent en place.

Avec cette acquisition, InfoVista va réaliser 100 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel, 70 provenant d'Infovista. Depuis trois ans et son retrait de la cote, InfoVista a pris une autre direction. La société est détenue majoritairement par le fonds d'investissement américain Thoma Bravo, dans sa dénomination, InfoVista est une société de plateforme, « les dirigeants appliquent leur stratégie de manière autonome, à deux conditions : savoir bien gérer et vouloir consolider leur marché ».

D'autres acquisitions en vue

InfoVista garde plusieurs projets de rachat en vue. La priorité est à l'intégration d'Ipanema, mais très vite le groupe veut continuer sa croissance externe, tiré par le besoin des opérateurs de  mieux maîtriser leurs réseaux, fixes et mobiles. Chaque acquisition est une brique supplémentaire pour InfoVista qui a réalisé trois acquisitions en trois ans : Mentum Planet (conception et planification de réseaux radio), Aexio (optimisation de réseaux mobiles) et cette semaine Ipanema Technologies.

On remarquera dans le portefeuille de Thoma Bravo d'autres sociétés très proches du domaine d'activité exercé par InfoVista, à commencer par Riverbed, acquis en décembre 2014. C'est un spécialiste de l'optimisation Wan, grand concurrent d'Ipanema. Un an auparavant, Thoma Bravo s'offrait Empirix, spécialiste de l'optimisation des réseaux IP et 4G. Thoma Bravo est en passe de consolider le marché de la performance des réseaux d'opérateurs, avec ou en dehors d'InfoVista.

Arista lance son routeur 7500R en se basant sur FlexRoute et Jericho

Après ses succès dans la commutation pour centres de données, Arista s'attaque de plus en plus au routage. Une offensive directement dirigée contre les bases installées de Cisco et Juniper. Arista a lancé...

le 31/03/2016, par Jim Duffy / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 392 mots

Lors de son Partner Summit, Cisco met l'accent sur les centres de...

Rachat de CliQr, entrée dans l'hyperconvergence, lancement de Digital Network Architecture : c'était les 3 grands thèmes du Partner Summit de Cisco. Réuni à San Diego la semaine dernière les partenaires...

le 07/03/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 551 mots

NextiraOne change sa gouvernance et mise sur la sécurité

NextiraOne réunit en kick-off l'ensemble de ses 1300 salariés cette semaine. L'occasion de tourner la page des années noires. Repris par Walter Butler au mois de juin dernier, NextiraOne se réorganise, du...

le 19/01/2016, par Didier Barathon, 319 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »