Éric Besson crée des commissions régionales du numérique

le 09/06/2011, par Etienne Gandillot, Fibre optique, 399 mots

Ce jeudi 9 juin, Éric Besson, ministre chargé de l'industrie, de l'énergie et de l 'économie numérique a annoncé la création de « commissions régionales d'aménagement numérique du territoire ». Ces commissions vont réunir les opérateurs, les collectivités territoriales ainsi que les administrations concernées.

Éric Besson crée des commissions régionales du numérique

A l'occasion des 5èmes Assises du Très Haut Débit qui se sont tenues le 9 Juin, Éric Besson, ministre de l'économie numérique a annoncé la création d'un nouveau regroupement d'acteurs « les commissions régionales d'aménagement numérique du territoire ». Elles auront pour but d'assurer la coordination entre les investissements publics et privés dans le cadre des schémas directeurs d'aménagement numérique du territoire institués par la loi du 17 décembre décembre 2009, relative à la fracture numérique. Pour mémoire, le Président de la République avait fixé l'objectif de « 100% de la population couverte en très haut débit fixe d'ici 2025 ». Ce jeudi, Éric Besson rappelle que « l'équipement de la France en fibre optique est un chantier majeur de 25 milliards d'euros ».

1,7 millions de foyers raccordés en fibre par an

Sur 15 ans cet objectif implique que plus de 1,7 millions de foyers français soient raccordés chaque année. On en est loin. Au 1er trimestre 2011, on dénombre seulement 140 000 clients raccordés au très haut débit par la fibre optique. Signe encourageant, le nombre de clients éligibles à la fibre optique, jusqu'à chez eux, est en augmentation de 36% sur un an.

« Priorité à l'investissement privé »

Les « commissions régionales » accompagneront les collectivités dans l'élaboration de leurs schémas d'aménagement numérique en vérifiant la conformité avec le programme national très haut débit. Elles interviendront également sur l'épineuse question du financement de ces équipements. Elles assureront l'articulation entre l'investissement publics et privés. A ce sujet, Éric Besson a précisé que « la priorité sera donnée à l'investissement privé comme [...] pour le haut débit ». Concrètement, durant les trois premières années, jusqu'en 2014, les réseaux d'initiatives publiques subventionnés par les collectivités publiques devront se concentrer exclusivement sur les zones de carence de l'investissement privé. Passé 2014, les collectivités pourront déployer des réseaux sur l'ensemble des communes qui ne seraient pas encore équipées.

Le dispositif et l'agenda semblent ainsi donner carte blanche aux opérateurs pour s'emparer des zones les plus rentables en matière de couverture en fibre optique, dans les trois premières années, avant de donner une chance aux collectivités locales de pouvoir s'y intéresser également. Ce qui a fait dire à quelqu'un dans la salle : "On privatise les profits et on mutualise les pertes."


Photo: fibre optique (Photo : Orange, crédit Maréchal François).

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...