Ericsson réduit ses effectifs et se développe en dehors des télécoms - Actualités CSO Fournisseurs

Ericsson réduit ses effectifs et se développe en dehors des télécoms

le 14/03/2015, par Didier Barathon, Fournisseurs, 253 mots

Les résultats financiers difficiles annoncés il y a un mois ont des conséquences chez Ericsson. Le géant suédois réduit ses coûts et privilégie de nouvelles activités.

Ericsson réduit ses effectifs et se développe en dehors des télécoms

2200, c'est le nombre de licenciements engagés par Ericsson. Ils se feront dans la R&D et les activités support essentiellement en Suède. Le constructeur va également réduire le recours aux consultants extérieurs. Un vrai plan de réduction des coûts. Une décision de long terme explique la société qui avait pré-annoncé ces licenciements au mois de novembre dernier et les resituent dans un objectif global de réduction de la structure et de réorientation des activités.

Pour le groupe, ses différentes activités ne vont pas évoluer de la même manière. Entre 2013 et 2017, la croissance de la partie équipement réseau sera comprise entre 2 et 4%, celle des services entre 4 et 6, enfin, les activités de support évolueraient entre 6 et 9%. Déjà présent dans la télévision et les médias, le groupe a défini trois nouveaux secteurs cibles : énergie, transports et sécurité publique. La e-santé fut ciblée ces dernières années, sans apporter de résultats tangibles.

Ericsson cite des exemples de cette nouvelle orientation. Il parle de multinodalité dans l'automobile et le transport maritime, avec une offre « Connected Vehicle Cloud ». En matière de sécurité, Ericsson veut travailler sur l'adaptation aux catastrophes naturelles ou la sécurité aux frontières.  Il équipe Hydro-Québec en compteurs intelligents et Volvo dans les véhicules connectés. Dans tous les cas, il s'agit de proposer de nouveaux services connectés. D'ici 2020, ces nouveaux services devraient représenter 20% de son chiffre d'affaires, c'est actuellement moins de 10%.

Huawei espère revenir et se développer aux Etats-Unis

Les élections américaines sont suivies de près chez Huawei qui espère beaucoup d'une arrivée d'Hilary Clinton, selon nos confrères de Light Reading. Sa possible présidence pourrait mettre un terme aux...

le 31/03/2016, par Didier Barathon, 351 mots

Les 10 acquisitions les plus marquantes de 2015 dans les réseaux

2015 fut un grand cru pour les acquisitions dans l'industrie des réseaux. Voici une sélection des plus significatives pour l'avenir du secteur. Check Point Software acquiert Hyperwise et LacoonMême s'il s'agit...

le 08/12/2015, par Zeus Kerravala, Network World et Didier Barathon, 1001 mots

Dell devrait vendre Quest, SonicWall, AppAssure, Perot Systems

Une fois le rachat d'EMC finalisé, la dette de Dell devrait s'élever à 49,5 milliards de dollars. Le groupe envisage de céder certaines de ses participations actuelles et  peut être revendre des filiales...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 262 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »