Faute de FTTH, le VDSL 2 va se déployer partout d'ici la fin de l'année - Actualités RT Fibre optique

Faute de FTTH, le VDSL 2 va se déployer partout d'ici la fin de l'année

le 11/07/2014, par Didier Barathon, Fibre optique, 447 mots

Nos voisins européens se sont lancés dans le VDSL2 depuis des années. La France piétine, comme devant le FTTH, mais vient en quelques mois de mettre les bouchées doubles.

Faute de FTTH, le VDSL 2 va se déployer partout d'ici la fin de l'année

Le mystérieux comité des experts, qui siège auprès de l'Arcep a rendu son verdict. Composé d'Orange le propriétaire du réseau cuivre et d'autres opérateurs et de constructeurs, se décidant par consensus, il vient d'étendre le déploiement du VDSL2 (Very high speed Digital Suscriber Line) à l'ensemble du territoire, à la distribution indirecte (celle qui passait jusqu'alors par le sous-répartiteur) d'ici fin 2014. Ce qui représente 23,3 millions de lignes.

Le VDSL2 est un choix par défaut. Au départ était l'adsl, puis l'adls2, l'adsl 2+, le VDSL aurait du suivre logiquement, c'était une évolution, mais la France a préféré la révolution FTTH. Du moins en théorie, dans les faits, le FTTH prenant du retard, les opérateurs et l'Arcep se sont inquiétés au point de mettre sur la table il y a trois ans le dossier du VDSL2. Son ouverture commerciale a été déclarée au 1er octobre 2013. Cinq millions  de foyers sont alors concernés. La décision prise hier 10 juillet étend ce VDSL 2 à tous les foyers.

Sous condition d'éligibilité

Encore faut-il remplir certaines conditions. Selon le cabinet Ariase deux conditions sont nécessaires. D'abord, en termes d'éligibilité, trois points sont nécessaires :
. un central téléphonique équipé d'un DSLAM VDSL2 et d'une collecte optique,
. une ligne d'abonné distante de moins de 1 200 mètres du central,
. une ligne en « distribution directe » c'est-à-dire raccordée au central sans passer par le sous-répartiteur.

Mais Ariase pose une autre question, celle de la compatibilité des modems avec le VDSL2. Les nouvelles box, Ariase cite laLivebox Play (orange), la Freebox Revolution, le modem d'OVH et la Bbox Sensation (Bytel) et note que SFR échange sa box standard contre un modem VDSL2, sinon il faut remplacer sa vieille box.

Trois architectures possibles

Passer au VDSL 2 est donc possible mais à certaines conditions, les opérateurs réunis auprès de l'Arcep vont devoir se mettre au travail sur le terrain. Le passage n'a rien d'anodin. Toujours selon Arise, le déploiement vers du VDSL2 est possible suivant trois architectures différentes : en équipant le DSLAM et en le rendant éligible en distribution directe, en utilisant ce VDSL2 dans le cadre d'une architecture FTTdp (la fibre jusqu'au point de distribution), troisième possibilité, le FTTC une montée en débit sur la sous boucle locale où la fibre est tirée entre le central NRA et les armoires de rues. 

Le coup d'envoi est donc donné, Orange dispose d'un mois pour intégrer le VDSL2 dans ses offres de gros, les opérateurs ont trois mois pour préparer le lancement sur leur territoire. D'ici la fin de l'année, le VDSL2 devrait être généralisé en France. 

(photo : Ariase)

 

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »