Fibre optique : trop de colloques, pas assez de décisions - Actualités RT Fibre optique

Fibre optique : trop de colloques, pas assez de décisions

le 11/07/2014, par Didier Barathon, Fibre optique, 526 mots

Un an après l'annonce du Plan très haut débit qui doit permettre d'équiper tout le territoire en fibre optique ou en technologies alternatives, rien ne se passe. La sécurisation des financements de l'Etat et l'extinction du cuivre sont deux décisions très attendues.

Fibre optique : trop de colloques, pas assez de décisions

Les colloques se suivent, les rapports aussi, mais le Très haut débit n'avance guère. C'est le sentiment de ceux qui y participent et d'une partie des intervenants qui ne peuvent rester pudiques trop longtemps. Tout le monde attend des décisions, des vraies, en fait deux décision, la première pour sécuriser l'investissement promis par l'Etat, la deuxième pour donner une date de basculement du cuivre vers la fibre. C'est le rôle de la Mission Champsaur qui doit remettre son rapport définitif au plus tard fin 2014.

Normalement Axelle Lemaire, la secrétaire d'Eta au numérique,  va s'exprimer la semaine prochaine et devrait à cette occasion sécuriser les 3 milliards d'euros promis par l'Etat. Ils permettront d'amorcer le déblocage des autres investissements nécessaires, le montant total du Plan devant se situer entre 20 et 25 milliards d'euros. La France investit chaque année 10 milliards dans ses routes, renouveler les centrales nucléaires couterait 50 milliards d'euros, donc le Très haut débit reste dans des limites très raisonnables souligne Hervé Rasclard, vice-président de l'Avicca et président d'Ardèche-Drôme Numérique, lors des 8ème Assises du Très haut débit qui se sont tenues mercredi 9 juillet.

Un nouveau Ka Sat en 2020

En introduction, Bruno Le Maire ancien ministre aujourd'hui dans l'opposition, a souligné sa foi dans la fibre optique et suggéré de vendre des participations de l'Etat, dans ADP, Orange et Alstom afin de financer le fameux Plan qui doit équiper tous les français. Du moins, 80% d'entre eux, le reste venant de technologies alternatives ou « complémentaires » corrige le sourcilleux représentant d'Eutelsat, Jean-François Bureau, qui va lancer un nouveau satellite très haut débit un KaSat en 2020.

Cela ne suffit pas pour rassurer tous les intervenants.  « Il y a des débats partout, mais rien ne se passe et ne se décide » lance goguenard mais dépité Xavier Vignon, Pdg de Sogetrel et vice-président de la Firip. Antoine Darrodes, directeur de la Mission Très haut débit devait quand même apporter des assurances. Il pilote les dossiers d'investissements qui émanent des collectivités locales et remontent au 1er Ministre. 56 dossiers lui sont parvenus à ce jour représentant 68 départements, 2 autres dossiers étant sur le point d'aboutir. Ils représentent un total de 7,1 milliards d'euros d'investissements. A ce jour, 35 dossiers, pour 2,1 milliards d'euros, sont bouclés, dont une vingtaine avalisée pour 600 millions d'euros. Une quinzaine de collectivités attendent les premières décisions du 1er Ministre avant de se décider.

Menaces sur le 1425-1

Dernier aspect, l'article 1425 alinéa 1 et 2, adopté il y a dix ans, par un amendement sénatorial avait donné la possibilité aux collectivités locales de lancer des DSP. Aujourd'hui, plusieurs amendements ou sous-amendements, bref de la cuisine parlementaire, tentent de revenir sur cette autonomie. Au grand dam des collectivités qui souhaitent également être décisionnaires au sein de la future Agence chargée de piloter le Plan très haut débit. Collectivités et gouvernements parviendront-ils à enfin amorcer la réalisation de ce Plan ? Les prestataires privés sont l'arme au pied. Et d'autre pays étrangers ont lancé depuis longtemps leur développement fibre optique.

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...