Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au régulateur - Actualités RT Fibre optique

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au régulateur

le 03/12/2015, par Didier Barathon, Fibre optique, 368 mots

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres.

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au régulateur

Tim Hoettges, Pdg de Deutsche Telekom a étalé en public la controverse qui l'oppose au régulateur allemand, le Bundesnetzagentur (qui s'occupe non seulement de télécoms mais aussi de gaz, d'électricité, des postes et des chemins de fer »). Dans sa ligne de mire, principalement la distinction faite par le régulateur entre la fibre qui serait « une bonne technologie » et le GFast qui en serait une « mauvaise ».

Tim Hoettges, qui s'exprimait lors d'une conférence à Londres (World Communication Awards), a pratiquement « remballé »le régulateur expliquant qu'il n'avait pas à choisir des technologies mais à se concentrer sur les services. Avec et argument massue : les clients ne font pas la différence entre les technologies mais ne s'intéressent qu'aux services. Argument qui a souvent servi.   Loin de ses terres, Tim Hoettges est même très remonté. "Le régulateur des télécommunications fait une grosse erreur", selon lui, en matière de réglementation des services de consommation, et ils devraient définir les services très haut débit  comme un produit de consommation, plutôt que comme un produit d'accès.

Les « pro fibre » et le « pro mixte »

Derrière cette charge, se cache l'évolution du très haut débit en Allemagne avec des positions »pro fibre » chez le régulateur et plusieurs opérateurs, une préférence pour l e mixte technologique chez l'opérateur dominant. Deutsche Telekom a reçu l'approbation provisoire du régulateur pour son plan de déploiement du VDSL vectoriel (permettant de s'attaquer à la distance et au bruit)  la semaine dernière. Cette technologie nécessite le déploiement d'un Virtual Unbundled local Access (VULA). C'est une technologie de montée en débit complémentaire à la fibre optique, l'opérateur se déclarant partisan d'un développement mixte. Ce qui ne satisfait pas tout le monde en Allemagne.

Hannes Ametsreiter, directeur général de Vodafone Allemagne, a par exemple redit le mois dernier sa préférence pour la fibre, avertissant dans un éditorial du quotidien Handelsblatt que la compétitivité globale de l'Allemagne est fragilisée si elle continue à investir dans les réseaux de cuivre.  Vodafone offre des services haut débit en Allemagne à base de fibre-to-the-armoire (FTTC) et de VDSL.

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...