Futur Telecom se veut guichet unique des communications pour les TPE/PME avec la Procube - Actualités RT IPBX

Futur Telecom se veut guichet unique des communications pour les TPE/PME avec la Procube

le 26/02/2008, par David Lentier, IPBX, 608 mots

Futur Telecom avec son offre Procube vise là où il estime que ses concurrents opérateurs traditionnels sont les moins pertinents : les TPE/PME. Son offre comprend des forfaits illimités pour la voix fixe, internet et nettement moins illimités pour la voix mobile.

Futur Telecom se veut guichet unique des communications pour les TPE/PME avec la Procube

C'est une offre taillée pour les TPE/PME que propose l'opérateur Futur Telecom, filiale de SFR, avec la Procube. Ce boîtier est un mini PABX IP avec fonctions de standard (musique d'attente, ...) qui fait partie d'une offre intégrée destinée à couvrir tous les besoins de communication pour moins de vingt utilisateurs, sédentaires ou nomades : téléphonie fixe et mobile, accès à internet fixe ou en mobilité. S'y adjoint un outil de partage d'informations, Futur Office, conçu avec Microsoft. Il s'agit d'une messagerie professionnelle, accessible depuis internet ou sur un smartphone sous Windows Mobile. Le boîtier fonctionne également en Wifi pour gérer le réseau local de l'entreprise. La cible de Procube est l'entreprise de 3 à 20 salariés, équipée d'un PABX raccordé à un seul lien T0 (une ligne numérique à 2 canaux voix), ou sans PABX, éligible au dégroupage total. Un marché de 700 000 entreprises Dans le détail, Futur Telecom précise qu'il existe en France, 600 000 entreprises de moins de vingt salariés, sans PABX et 100 000 entreprises de moins de vingt salariés équipés d'un PABX agé de plus de 5 ans. Lors de l'installation de la Procube, il n'y a pas de frais de mise en service. Il n'y a pas de modification de l'installation, et l'entreprise conserve ses numéros préexistants. Une offre forfaitaire pour la téléphonie fixe Le principe de facturation est de délivrer le service pour un loyer mensuel fixe par utilisateur. S'il n'y a que des postes fixes, le tarif mensuel pour des communications métropolitaines illimitées est de 34,90 € HT/poste lorsqu'il n'y a que de trois à cinq postes dans l'entreprise. Si l'on monte de dix à vingt personnes, le coût est de 24,90 € HT/poste. L'accès internet à haut débit est compris dans ce loyer. La mobilité pas vraiment illimitée Futur Telecom y ajoute une offre de téléphonie mobile illimitée au tarif de 34,90 € HT/poste. En fait, l'offre de téléphonie mobile illimitée n'est valable que de 8h à 19h en semaine, du lundi au vendredi, vers tous les fixes métropolitains et vers les mobiles du réseau de Futur Telecom (qui utilise le réseau de SFR), donc y compris les mobiles et les fixes de l'entreprise. L'aspect illimité est toutefois nettement restreint car son concurrent Bouygues Telecom, par exemple, estime que "les appels de mobile à fixe externe ne concernent que quelques pourcents de la facture d'un collaborateur. Les appels ont surtout lieu de mobile à entreprise et de mobile à mobile externe". Or, ces derniers appels ne font pas partie du forfait. La voix mobile chez Futur Telecom se complète d'une offre d'internet mobile illimité pour 49 € HT/poste. Futur Telecom propose l'ensemble de ces services au travers d'une facture unique, et d'un service clientèle accessible 24h/24 et 7 jours sur 7. Futur Telecom, une filiale de SFR tournée vers les TPE/PME Futur Telecom emploie 95 salariés, pour 13 000 clients Entreprises, et un chiffre d'affaires en 2007 de 34,9 millions d'euros. Selon l'opérateur, seulement 4% des TPE/PME possèdent des outils d'accès aux documents partagés et à l'intranet. Plus de la moitié des entreprises de 1 à 50 personnes n'auraient toujours pas quitté France Telecom pour leur téléphonie fixe. 85% des TPE/PME ne disposeraient d'aucun service de téléphonie d'entreprise. Elles disposeraient en fait des mêmes services que des particuliers sans fonctions telles que la mise en attente, le transfert d'appel, la sonnerie multiple. Beaucoup, enfin, n'ont des services d'email et d'internet qui ne sont en fait que des services grand public utilisés dans le cadre professionnel.

Atos rachète Unify (ex Siemens EC) et renforce ses liens avec Siemens

Atos renforce son alliance avec le groupe Siemens, qui se restructure violemment depuis plusieurs années. Après avoir obtenu l'externalisation des services informatiques du groupe industriel, la SSII française...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 404 mots

SIP Trunking : le marché des SBC atteint 271 millions de dollars en...

Selon la dernière étude annuelle du cabinet Infonetics, Audiocodes est de loin le n°1 du marché des SBC. Porté non seulement par la diffusion de l'IP mais aussi par de nouvelles technologies comme le WebRTC....

le 01/04/2015, par Didier Barathon, 336 mots

Alcatel-Lucent Enterprise dévoile OpenTouch Suite pour PME

Alcatel-Lucent Enterprise a ajouté une brique à son portefeuille de communications unifiées avec sa suite OpenTouch pour les PME. Les nouvelles fonctionnalités incluent un support simplifié SIP, des solutions...

le 25/11/2014, par Larry Hettick, Network World, 340 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »