G.fast : les services seront commercialisés en 2015 - Actualités RT Fibre optique

G.fast : les services seront commercialisés en 2015

le 17/12/2013, par Jean-Pierre Soules avec IDG NS, Fibre optique, 530 mots

Depuis longtemps on prédit la fin du cuivre au profit de la fibre. Mais celui-ci, grâce au très large bande et à des technologies comme la vectorisation, n'a pas dit son dernier mot.

G.fast : les services seront commercialisés en 2015

L'UIT (L'Union Internations des télécommunications) vient de franchir une étape décisive dans la normalisation du G.fast. Cette technologie large bande  offre un débit descendant jusqu'à 1 Gbit/s sur paire téléphonique. La mort du cuivre et la suprématie de la fibre ont, depuis longtemps, été annoncées. Cependant, le coût de la fibre reste trop élevé pour nombre d'opérateurs et ils préfèrent améliorer les performances de leurs réseaux cuivre. Des technologies comme le VDSL2 et G.fast le permettent. Le haut débit est nécessaire pour des usages tels que la télévision très haute définition en streaming, la télévision sur IP, le stockage dans le Cloud et les visiocommunications HD, affirme l'UIT.

C'est en 2011 qu'a commencé la normalisation du G.fast. Aujourd'hui, les spécifications techniques sont prêtes et vient de s'ouvrir la période des commentaires (avis). Selon l'UIT la norme devrait être prête vers avril 2014, mais  les services n'arriveront commercialement  qu'en 2015, le temps de concevoir définitivement les modems, de les fabriquer industriellement et de les installer. « Nous en sommes actuellement à une étape majeure, déclare Michael Weissman, vice-président marketing chez Scipio, un fournisseur spécialisé dans les composants pour G.fast. Cette phase de commentaires a pour but d'améliorer la norme et non de tout remettre en question. »

Sur le même sujetGestion du spectre : le Gouvernement se hâte lentementG.fast utilisera un spectre de 106 MHz

L'augmentation de la bande passante résulte d'un élargissement du spectre de fréquences, un peu comme on ajoute de nouvelles voies de circulation à une route. G.fast utilisera un spectre de 106 MHz, à comparer aux 17  ou aux 30 MHz du VDSL2 et des 40 MHz des tout derniers réseaux LTE-Advanced actuellement en test.

Le revers de la médaille est que le G.fast n'est efficace que sur de courtes distances : 100 mètres à 1Gbit/s. Il peut être utilisé jusqu'à 250 mètres au détriment du débit. Tout comme le VDSL2, capable d'atteindre 100 Mbit/s sur cuivre, G.fast  est fortement affecté par la diaphonie. Pour contrer ce phénomène physique, les deux technologies recourent à la vectorisation. Celle-ci consiste à analyser en permanence le « bruit » (signaux parasites engendrés surtout par la diaphonie) sur la ligne et de créer un « anti-bruit »,  symétrique, qui l'annule. Une technologie déjà utilisée dans les casques téléphoniques. Sans elle, le débit du G.fast tomberait à 200 Mbit/s, selon Huawei.

Les expérimentations dans les laboratoires et des tests de terrain ont déjà commencé. Par exemple, en juillet, Alcatel-Lucent et l'opérateur Telekom Austria ont mené des tests  G.fast et de la vectorisation avec des équipements prototypes. Selon le constructeur, le débit mesuré atteignait 1,1 Gbit/s sur 70 mètres et 800 Mbit/s sur 100 mètres avec un câble récent et de bonne qualité. Sur de vieux câbles  non-blindés,  il était  de 500 Mbit/s sur 100 mètres. Depuis, les performances ont été améliorées d'environ 10 %, d'après Stefaan Vanhastel,  directeur marketing des réseaux fixes chez Alcatel-Lucent.

Et Michael Weissman de conclure : «  Toute la difficulté réside dans le modem qui doit à la fois vectoriser, traiter de gros volumes de contenu et travailler dans les haute fréquences, ce qui est loin d'être l'enfance de l'art. »

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...