Google va-t-il disposer de sa propre chaîne de magasins pour vendre ses terminaux ? - Actualités RT Convergence

Google va-t-il disposer de sa propre chaîne de magasins pour vendre ses terminaux ?

le 18/02/2013, par Didier Barathon avec IDG News Service, Convergence, 416 mots

Selon des sources internes reprises sur des sites américains, Google préparerait l'ouverture de magasins pour vendre ses Nexus et bientôt ses lunettes.

Google va-t-il disposer de sa propre chaîne de magasins pour vendre ses terminaux ?

Les géants de l'IT ouvrent les uns après les autres des magasins physiques pour faire tester et vendre leurs produits. Apple a lancé le mouvement suivi par bien d'autres, Microsoft (aux US), Sony, Free en France, cette fois c'est Google qui se jette à l'eau.

Selon le blog américain 9to5Google, qui se réfère à une source interne fiable, Google devrait ouvrir des magasins d'ici la fin de cette année, aux Etats-Unis. Qui dit magasins, suppose évidemment la démonstration et la vente de produits. Justement, la gamme présentée par Google ne fait que s'étendre, après les PC portables ChromeBooks, après les tablettes et les smartphones Nexus, le géant a mis la main sur Motorola et prépare la commercialisation de ses propres lunettes (elles seront vendues entre 500 et 100 dollars) avec réalité augmentée.

C'est la vente des lunettes qui aurait convaincu les dirigeants de Google de passer de la vente en ligne (avec Google Play) aux magasins « en dur ».  En fait, Google compte déjà des espaces de vente (des « corners ») dans des grands magasins aux Etats-Unis : 50 magasins PCworld (groupe BestBuy), et Staples. En ligne, Google, en plus de son propre site, passe par Amazon. La société a également expérimenté des corners, créés avec Virgin, dans l'aéroport de San Francisco (photo ci-contre). 

Essayer avant d'acheter

Cette fois, Google semble décidé à ouvrir de vrais magasins autonomes. But : faire tester et prendre en main par les clients les produits. Créer un vrai buzz, non plus sur le Net mais au sein des prospects, clients et geeks en tout genre. Google estime que les clients potentiels ont besoin d'acquérir l'expérience des produits avant de les acheter, c'était le raisonnement d'Apple (voir encadré)  quand ce dernier a lancé ses Apple Store, modèle copié par tous les magasins « en dur » créés par les géants de l'IT. L'idée est d'essayer avant d'acheter.

Dans les corners où il est déjà présent, Google a formé des employés pour présenter ses Chromebooks et répondre aux questions du client « lambda ». Dans les nouveaux magasins, la gamme présentée et la formation correspondante seraient plus larges que les seuls Chromebooks.  Les employés resteraient orientés vers le conseil plutôt que vers la vente.

Pour préparer ces magasins, Google embauche des spécialistes du développement des points de vente. Un cabinet extérieur s'occupant de la montée en puissance des magasins.



Photo : Le corner Google à l'aéroport de San Francisco (Image Scott Beale)

Le point de vue d'Apple

Le PDG d'Apple Tim Cook a récemment déclaré aux analystes que les magasins Apple étaient plus que des magasins, mais reflétaient le visage de l'entreprise. «Je ne pense pas que nous aurions connu autant de succès avec l'iPad sans nos magasins. Ils donnent à Apple un avantage concurrentiel incroyable. D'autres ont découvert que ce n'est pas si facile à reproduire. Nous allons continuer à investir comme des fous. Le chiffre d'affaires moyen  des magasins l'année dernière était de plus de 50 millions de dollars. "

 

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »