Green IT : Cisco veut optimiser la consommation de l'informatique et des bâtiments via le LAN - Actualités RT Infrastructure

Green IT : Cisco veut optimiser la consommation de l'informatique et des bâtiments via le LAN

le 28/01/2009, par Emmanuelle Delsol, Infrastructure, 511 mots

Lorsqu'il s'agit de parler green IT chez Cisco, c'est le PDG en personne qui se déplace. Il faut dire que John Chambers avait sensibilisé l'entreprise à son impact environnemental dès son retour de Davos en 2006. Il avait alors constitué un 'éco-board' et lancé des actions idoines. A Barcelone, où se tient la conférence annuelle CiscoNetworkers, le 27 janvier, il a présenté Energywise, une des premières concrétisations de sa décision d'alors. Cette technologie sera intégrée à l'ensemble de la gamme de commutateurs Catalyst de Cisco pour mesurer, contrôler et diminuer la consommation électrique des matériels informatiques des entreprises et des bâtiments. C'est par activation logicielle que les commutateurs de la gamme Cisco actuelle surveilleront et optimiseront la consommation électrique des équipements. Il sera alors possible d'activer ou de désactiver ces derniers, de mesurer leur consommation bien sûr, mais aussi d'affecter des priorités à certains environnements ou de procéder à un délestage intelligent du système. Un morceau de code se greffera par ailleurs sur la plate-forme centrale d'administration LMS (LAN management solution) du constructeur pour contrôler l'ensemble de la consommation électrique. C'est depuis LMS que seront mis en oeuvre les éléments d'une éventuelle politique globale de gestion de la consommation. Une réduction de 10% à 30% de la consommation des bâtiments EnergyWise sera disponible en trois étapes. Pour commencer, à partir de février, il permettra de gérer, depuis les commutateurs, les éléments alimentés par un réseau IP comme les téléphones, les caméras de surveillance ou les points d'accès Wifi. Ensuite, dès l'été prochain, ce sera au tour des périphériques connectés en IP mais alimentés par un autre moyen, comme les PC, les laptops ou les imprimantes. Dans ce cas, c'est un protocole spécifique qui se chargera de la mesure, du contrôle et de la réduction de la consommation. Enfin, début 2010, Cisco s'attaquera aux équipements de bâtiments comme le chauffage, la ventilation, l'air conditionné, les ascenseurs, l'éclairage, les systèmes de badge, les alarmes incendies et les systèmes de sécurité. Ce dernier cas impose de passer par une interface entre le réseau IP et le bus de terrain des équipements du bâtiment. Pour développer ce type d'interfaces, Cisco a déjà passé un accord avec Schneider Electric pour ses produits, par exemple. Mais il a aussi acquis la société Richards Zeta qui propose un middleware chargé d'exposer les standards du bâtiment au réseau IP en XML. Un moyen de convertir des technologies qui ne seraient pas ouvertes sur IP pour qu'elles fonctionnent avec EnergyWise. Selon Olivier Seznec, directeur de la stratégie technologique et en charge du comité green IT pour Cisco France, « avec de tels outils, il est possible de réduire de 10% à 30% la consommation d'un bâtiment. Bien sûr, on parle plutôt d'immeubles de bureau ou de bâtiments techniques comme les hôpitaux, par exemple. » « EnergyWise est à la fois une technologie et un programme, précise par ailleurs Olivier Seznec. Aujourd'hui, c'est notre première annonce d'une technologie avec un objectif purement green IT. Nous avions déjà la téléprésence et la Web collaboration, par exemple, mais ces outils n'avaient pas été conçus dans un but green IT dès le départ. »

Les États-Unis blacklistent 5 constructeurs de supercalculateurs...

Les entreprises américaines n'ont plus le droit de faire des affaires avec les entreprises sur liste noire. L'administration Trump a pris d'autres mesures contre la Chine, notamment l'ajout de plusieurs...

le 24/06/2019, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 663 mots

Avec le rachat de Cray, HPE renforce ses offres HPC en tant que...

En adossant ses offres de calcul haute performance à des supercalculateurs Cray, HPE pourra proposer des services d'intelligence artificielle, de trading financier haute fréquence et de création de jumeaux...

le 20/05/2019, par Tim Greene / Network World (adapté par Jean Elyan), 595 mots

Fujitsu veut produire le premier supercalculateur exascale ARM

Fujitsu et le Riken Advanced Institute for Computational Science ont annoncé l'achèvement du design de leur supercalculateur exascale Post-K tournant sur processeurs ARM. Le constructeur japonais espère...

le 09/05/2019, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), 501 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...