Haut débit : Ces initiatives locales qui gomment les zones d'ombre

le 11/08/2006, par Sandra Laffont, Convergence, 330 mots

L'Internet haut débit n'est pas une généralité et aujourd'hui entre 5 000 et 10 000 communes en sont toujours privées en France. Les fournisseurs d'accès à Internet (FAI), peu entreprenants dans les communes peu peuplées, délaissent une importante partie du territoire et alimentent la fracture numérique. Depuis la loi du 21 juin 2004 "pour la confiance dans l'économie numérique", les collectivités locales peuvent pallier cette carence et équiper eux-mêmes leur territoire. Des départements comme celui de l'Oise, en Picardie, ont donc décidé de s'engager dans l'aménagement du haut débit. En février 2004, il a ainsi confié à l'opérateur LDCollectivités la tâche de tisser et d'exploiter un réseau baptisé « teloise ». L'objectif est de donner accès à prés de 330 000 foyers à l'Internet haut débit avant la fin de l'année. Le chantier n'est pas des moindres et en chiffres, il représente notamment 350 km de constructions nouvelles, près de 50 km de fibre optique sur support aérien et 8 stations WiFi. Teloise envisage ensuite de louer aux FAI ces équipements afin que les habitants du département aient accès, sans surcoût, aux offres des prestataires. Un fournisseur d'accès sur mesure Cette initiative n'est pas isolée et d'autres sociétés s'intéressent aux zones délaissées. Territoires sans Fil, déployé notamment sur sept communes en Seine et Marne, va lui un peu plus loin que teloise car, s'il équipe le territoire, il est aussi un FAI. Soit en WiFi, bientôt en WiMax, soit en courant porteur en ligne - l'accès à Internet par le réseau électrique- RSF propose directement aux foyers des offres haut débit. La note est salée mais légitime : RSF est une petite structure qui fait de l'Internet sur mesure. Ainsi à Crisenoy, Grez sur Loing, Boissy aux Cailles, Jacqueville/Amponville, toutes quatre en Seine-et-Marne, il propose du WiFi 64 kb/s à 420E par an. Les frais de mise en service sont facturés 99E. Alors que les grands FAI font dans le tout commercial, ces actions locales rappellent que l'accès à Internet, avant d'être un produit est un besoin que les autorités doivent s'efforcer de combler.

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »