HP et Avaya renouvellent leur accord sur l'UCaaS avec transfert de personnel - Actualités CSO Fournisseurs

HP et Avaya renouvellent leur accord sur l'UCaaS avec transfert de personnel

le 26/08/2014, par Didier Barathon, Fournisseurs, 392 mots

Avaya veut se transformer d'équipementier en société de logiciels et de services. Une autre étape se profile avec le transfert d'employés vers HP et un nouvel accord pour des offres communes avec ce constructeur informatique.

HP et Avaya renouvellent leur accord sur l'UCaaS avec transfert de personnel

C'est un accord pluri-annuel que viennent de signer Avaya et HP. Les deux partenaires vont vendre une offre commune basée sur les communications unifiées en SaaS, UCASS, et les logiciels pour centres d'appel, également en SaaS  d'Avaya. Un tel accord existait déjà, signé en 2010, il avait une durée de trois ans. C'est donc un renouvellement qu'annoncent aujourd'hui les deux constructeurs, mais aussi un approfondissement. En effet, ce nouvel accord se double d'un transfert d'une partie du personnel spécialisé d'Avaya, appartenant à la division Avaya private cloud services (APCS). Ils rejoindront la division ES (Enterprise services) de HP. Le nombre d'employés est limité se contentent de préciser les deux parties.

HP, fidèle à sa stratégie, récupère des technologies externes et assure la prestation de services autour. Il proposera les solutions de communications unifiées ou de centres de contact en cloud privé, hybride ou public. Il s'appuiera sur son réseau de partenaires en indirect formés à ces solutions et déjà partie prenante du précédent accord. HP avait également annoncé il y a un an un nouveau Customer engament as a service, CEaaS, une alliance entre ses capacités en cloud computing et les offres de call center d'Avaya. Les médias sociaux, les outils mobiles et ceux d'analyse pouvant s'intégrer aux solutions de centres de contact d'Avaya.

Avaya conforté

Les contrats de vente en revanche resteront la propriété d'Avaya, y compris les différents niveaux de services. Avaya, bénéficiant également d'une diffusion beaucoup plus large qu'avec ses propres forces commerciales, il trouve donc dans cet accord un renforcement de ses positions. 

Toutefois, HP est également engagé avec Microsoft sur Lync, de manière très forte, y compris dans la partie matériel : passerelles, serveurs, téléphones. HP a également intégré ses commutateurs SDN aux services Lync. En renouvelant son accord avec Avaya, HP donne une bouffée d'air à Avaya, parfois jugé en difficulté aux Etats-Unis. Des rumeurs de ventes agitaient les marchés début 2013. Au contraire, la tendance aujourd'hui est à porter un regard nouveau sur l'entreprise, sa transformation sous la houlette de ses nouveaux actionnaire, TPG Capital et Lake Partners et ses offres. Avaya garde, l'accord avec HP en est la preuve une avance technologique forte.

Huawei espère revenir et se développer aux Etats-Unis

Les élections américaines sont suivies de près chez Huawei qui espère beaucoup d'une arrivée d'Hilary Clinton, selon nos confrères de Light Reading. Sa possible présidence pourrait mettre un terme aux...

le 31/03/2016, par Didier Barathon, 351 mots

Les 10 acquisitions les plus marquantes de 2015 dans les réseaux

2015 fut un grand cru pour les acquisitions dans l'industrie des réseaux. Voici une sélection des plus significatives pour l'avenir du secteur. Check Point Software acquiert Hyperwise et LacoonMême s'il s'agit...

le 08/12/2015, par Zeus Kerravala, Network World et Didier Barathon, 1001 mots

Dell devrait vendre Quest, SonicWall, AppAssure, Perot Systems

Une fois le rachat d'EMC finalisé, la dette de Dell devrait s'élever à 49,5 milliards de dollars. Le groupe envisage de céder certaines de ses participations actuelles et  peut être revendre des filiales...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 262 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »