HP : les réseaux et le cloud d'un côté, les PC et les imprimantes de l'autre - Actualités CSO Fournisseurs

HP : les réseaux et le cloud d'un côté, les PC et les imprimantes de l'autre

le 06/10/2014, par Didier Barathon, Fournisseurs, 472 mots

Meg Whitman est devenue Pdg de HP  en octobre 2011 à la suite de Léo Apotheker, qui avait voulu scinder l'entreprise en deux. Trois ans plus tard, la patronne reprend à son compte l'idée de son prédécesseur et veut séparer en deux entreprises différentes  les deux grandes divisions : PPS (personal and printing solutions) et EG (Enterprise Group).

HP : les réseaux et le cloud d'un côté, les PC et les imprimantes de l'autre

La division PPS deviendra HP Inc (en gardant le logo de HP), sous la direction de son actuel patron Dion Weilsler, Meg Whitman en étant présidente. La partie entreprise, ex EG, devient HP Enterprise, sous la direction de Meg Whitman, Patricia Russo (celle que nous avons connue chez Alcatel-Lucent !) devenant présidente du Conseil d'administration, elle était déjà administrateur indépendant du groupe.

Cette nouvelle entité dédiée aux entreprises regroupe les activités spécialisées dans les réseaux (infrastructures, stockage, sécurité), le software et les services. « Au cours des trois dernières années, a souligné Meg Whitman, nous avons lancé des offres révolutionnaires comme Apollo (calcul haute performance), les serveurs Gen 9 et Moonshot, notre plateforme 3PAR de stockage, celle de supervision de réseau OneView, HP Helion cloud sous OpenStack et une multitude de logiciels et de services  pour les offres de sécurité, d'analyse et de transformation des applications ».

Côté calendrier, la séparation prendra un an, en fait toute l'année fiscale 2015, qui s'achève chez HP au 31 octobre de l'année prochaine. Les deux sociétés seront cotées en bourse, les actionnaires actuels disposant d'actions des deux sociétés.

Plus de 50% du CA avec PPS

Cette scission intervient peut être au bon moment. Avec son activité PC, HP vient de connaître un solide trimestre. Ensemble, les activités de PC et impression d'HP ont contribué à 50 % du chiffre d'affaires (CA) net trimestriel de la société qui se monte à 27,6 milliards de dollars.  Le CA des  PC a augmenté de 12 % d'une année sur l'autre au T3. Bien que les ventes d'imprimantes ont diminué, c'est une activité particulièrement rentable, générant un bénéfice d'exploitation de 1,03 milliard de dollars comparativement à celui des PC qui n'est que de 346 millions de dollars. Les ventes de tous les autres secteurs d'activité ont diminué de 2%.

Le projet de scinder les deux activités avaient été annoncé par Léo Apotheker le 18 août 2011. Les actionnaires l'obligeaient à l'abandonner et le renvoyaient le mois suivant. Nommée début octobre 2011, Meg Whitman, six mois plus tard, engageait la fusion entre les divisions PC (PSG) et imprimantes (IPG), une idée qu'avait eu Carly Fiorina en 2005 !

Ce projet de scission n'est pas sans rappeler d'autres séismes qui ont affecté le monde de l'IT. IBM bien sûr qui a largué ses imprimantes, devenues Lexmark, puis ses PC à Lenovo et enfin ses serveurs x86 au même Lenovo. On se souvient aussi de l'éclatement d'AT&T, cette fois pour des raisons règlementaires, mais en plusieurs sociétés : AT&T, Lucent qui a fusionné avec Alcatel, NCR, ou encore Teradata. Les exemples existent, plutôt probants.

José Rodrigues arrive à la tête de l'activité datacenter de Lenovo...

Lenovo a nommé José Rodrigues en tant que directeur général de son entité Data Center Group en France. Il était précédemment directeur Europe des activités HPC de HPE. D'un constructeur à l'autre. Jusque-là...

le 08/07/2019, par Bastien Lion, 261 mots

Huawei espère revenir et se développer aux Etats-Unis

Les élections américaines sont suivies de près chez Huawei qui espère beaucoup d'une arrivée d'Hilary Clinton, selon nos confrères de Light Reading. Sa possible présidence pourrait mettre un terme aux...

le 31/03/2016, par Didier Barathon, 351 mots

Les 10 acquisitions les plus marquantes de 2015 dans les réseaux

2015 fut un grand cru pour les acquisitions dans l'industrie des réseaux. Voici une sélection des plus significatives pour l'avenir du secteur. Check Point Software acquiert Hyperwise et LacoonMême s'il s'agit...

le 08/12/2015, par Zeus Kerravala, Network World et Didier Barathon, 1001 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...