IDC confirme la montée en puissance des serveurs x86 Windows et Linux - Actualités RT Infrastructure

IDC confirme la montée en puissance des serveurs x86 Windows et Linux

le 24/11/2006, par Christophe Bardy, Infrastructure, 439 mots

Le dernier observatoire trimestriel du marché des serveurs d'IDC confirme la montée en puissance des serveurs x86 face aux serveurs Unix. Selon le cabinet d'études, les ventes de serveurs x86 ont progressé de 4,8 % sur un an pour atteindre 6,6 Md$ au cours du troisième trimestre 2006. Dans le même temps, les ventes de serveurs Unix reculaient de 1,7 %, à 3,9 Md$. Sans surprise, ce sont les livraisons de serveurs Linux qui ont progressé le plus vite au cours de l'année écoulée. Entre juillet et septembre, le marché Linux a atteint 1,5 Md$ soit une progression de 5,4% sur un an. Les serveurs Linux représentent désormais 11,8% du marché total des serveurs. Il est toutefois à noter que la progression de l'OS libre a sensiblement ralenti puisque la croissance des ventes avait été six fois supérieure l'an passé. Les ventes de serveurs Windows continuent elles aussi à bien se porter, puisqu'elles ont progressé de 4,6 % sur un an pour atteindre 4,8 Md$. Du côté des constructeurs, la palme de la croissance revient à Sun, dont le chiffre d'affaires serveurs x86 a bondi de 46,5% sur un an, contre 7,7% pour IBM et 6,6% pour HP. Sun, qui a essentiellement misé sur le haut de gamme du marché, confirme ainsi sa bonne santé. D'après nos estimations, ses ventes de serveurs x86 représentent désormais près de 12% de son revenu serveurs. IBM a quant à lui profité d'un pic de ses ventes de mainframes, qu'IDC attribue au lancement des z9 EC (entreprise Class). Ses revenus liés aux grands systèmes auraient ainsi bondi de 25% par rapport à l'an passé. Les serveurs lames progressent, Intel se redresse IDC note également le succès croissant des architectures de serveurs lames. Cette catégorie de serveurs pèse désormais plus de 10% des ventes de serveurs x86 en revenus (738 M$ au cours du 3e trimestre). IBM reste le champion du secteur avec 42,3% du marché devant HP avec 35%. Dell, Fujitsu-Siemens, Sun et des acteurs comme NEC se partagent les restes. Il est à noter que Sun pourrait encore accroître sa percée sur le marché x86, si ses serveurs lames connaissent le même succès que ses serveurs rack Opteron. On signalera pour terminer que le 3e trimestre a été le premier depuis 4 ans au cours duquel Intel a regagné quelques points de marché sur AMD. Certes, les ventes d'Opteron ont crû de 79,7% par rapport à l'an passé, mais cela n'a pas suffi pour contenir le succès des nouvelles puces Xeon 5100 "WoodCrest" d'Intel. Ce dernier est ainsi parvenu à augmenter ses ventes pour contrôler 80,2% du marché. Reste que le répit pourrait être de courte durée avec le lancement par IBM d'une gamme élargie de serveurs Opteron et la montée en puissance des serveurs Opteron de Dell.

HPE va lancer une offre hyperconvergée

Cisco va entrer sur le marché de l'hyperconvergence en co-développant un produit avec Springpath, HPE se lance également ce mois-ci. Pour IDC c'est un marché qui doit progresser de 60% par an jusqu'en 2019...

le 04/03/2016, par James Nicolai / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 487 mots

Quel avenir pour Juniper, après les rapprochements Cisco/Ericsson et...

Ericsson et Nokia ont engagé des rapprochements qui obligent leurs concurrents à revoir leurs positions. Juniper paraît le plus isolé, mais dispose aussi d'arguments pour  rassurer ses clients.  A peine...

le 12/11/2015, par Jim Duffy / Network World, 692 mots

Cisco et Ericsson signent un partenariat, en particulier pour le SDN...

Au moment où Nokia vient de clore le rachat d'Alcatel-Lucent, Cisco et Ericsson signent un accord de grande envergure. Le secteur se recompose ainsi de deux manières différentes, sous les yeux de leurs grands...

le 10/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »