Interview Gemalto : «Nous avons intégré un client SIP dans une carte SIM » - Actualités RT Terminaux et Systèmes

Interview Gemalto : «Nous avons intégré un client SIP dans une carte SIM »

le 03/11/2006, par Olivier COREDO, Terminaux et Systèmes, 607 mots

Jérôme Sion, directeur marketing nouveaux services chez Gemalto, nous parle du rôle moteur de la carte SIM dans les applications de multimédia mobile.

Interview Gemalto : «Nous avons intégré un client SIP dans une carte SIM »

R&T : Quelles sont aujourd'hui les fonctionnalités d'une carte SIM ? Jérôme Sion : A l'heure actuelle, le rôle fondamental de la carte SIM est d'authentifier l'abonné sur le réseau, afin de le facturer. L'autre fonction est sa capacité de stockage, à savoir porter un carnet d'adresses d'un téléphone à un autre. De plus, la carte SIM, à travers des fonctionnalités de type SIMToolKit, permet d'afficher à la carte un menu sur l'écran du mobile. L'opérateur peut ainsi offrir un accès rapide à des services prédéfinis. Au delà de ses fonctionnalités, nous développons d'autres types d'applications, par exemple autour de la TV mobile, ou la SIM sert à vérifier l'accès sécurisé des abonnés. Nous enregistrons bon nombre de succès, notamment chez T-Mobile ou MTN en Afrique du Sud. Nous avons aussi développé une application « sans contact » avec Bouygues Télécom et la Ratp, pour reproduire la carte Navigo sur mobile. L'intérêt du mobile est que l'utilisateur l'a toujours sur lui ! Nous travaillons depuis un an sur la solution. Il fallait notamment pouvoir accéder au service de manière rapide, même si les batteries du téléphone sont à plat. La partie RF reste sur le terminal, mais la SIM est le pivot de la transaction. Les utilisateurs sont très contents de ces nouveaux services. Ils peuvent recharger leur pass navigo de n'importe où, sur leur mobile par paiement sécurisé. R&T : Techniquement, comment évolue la SIM ? J.S. . La mémoire n'est plus une contrainte. La plupart des cartes que nous livrons sont des 128 ou 256 ko, mais nous sommes capables de fournir des cartes de plusieurs Mo et même d'1 go. La principale évolution est que nous sommes dorénavant capables d'intégrer la carte à puce dans le monde de l'Internet. Nous avons placé un serveur web sur une carte SIM, accessible de l'extérieur mais de façon sécurisée. La carte à puce s'intègre dans un système complet standardisé. Le système est plus complet à moindre coût. Concrètement, l'utilisateur dispose d'une interface plus enrichie utilisant le navigateur du téléphone avec une interface beaucoup plus conviviale. Nous travaillons sur de nouvelles offres qui serviront à l'opérateur pour stocker tous sortes de paramètres sur la carte et d'étendre ses services à de nouveaux environnements : mobile, pc, box... Nous testons une solution de synchronisation simplifiée de tous les contacts entre la carte SIM et le PC. R&T : Ne pensez-vous pas que l'intelligence a plutôt tendance à migrer vers le réseau ? J.S. : Je dirai que SIM et réseau de l'opérateurs sont complémentaires. Effectuons l'analogie avec le PC. Les PC sont de plus en plus connectés, mais leurs capcités de mémoire et de calcul augmentent. Le modèle est similaire dans le monde des télécoms. Il sera toujours nécessaire d'avoir un backup des données sur la SIM. Les abonnés ne veulent pas voir un certain nombre de données trainer sur Internet. Il y aura toujours un équilibre entre les données locales et les données sur le serveur. R&T : Que montrerez vous sur le salon cartes 2006 ? J.S. : Nous dévoilons nos offres multimédia. Nous avons aussi une démonstration de notre offre de paiement mobile, en partenariat avec le Crédit Mutuel et NRJ Mobile. Actuellement en test sur Strasbourg, ce service permet de payer ses achats avec son mobile directement sur la borne de paiement des boutiques partenaires (ndlr : à travers des mobiles sans-contact Sagem). Nous allons aussi parler du rôle moteur de la carte à puce dans les réseaux IMS.Nous avons intégré un client SIP dans une carte SIM. Elle est parée pour la convergence.

BlackBerry envisage de céder son activité messagerie

Le 12 août dernier, BlackBerry annonçait la création d'un comité spécial pour trouver une stratégie de survie. Vente 

le 28/08/2013, par D.B., 125 mots

Le clavier reste exigé avec les tablettes tactiles

Selon le cabinet Forrester, deux tiers des professionnels veulent un vrai clavier avec leurs tablettes tactiles. La tablette tactile comporte normalement un clavier virtuel sur l'écran lorsqu'il est nécessaire...

le 26/08/2013, par Bertrand LEMAIRE, 207 mots

Smartphone sous Ubuntu : échec du financement du projet

La campagne de levée de fonds pour produire le smartphone Edge sous Ubuntu n'a pas abouti Canonical n'a pu réunir que 13 millions de dollars auprès des internautes alors qu'il  comptait sur 32 millions de...

le 23/08/2013, par Véronique Arène avec IDG News Service, 339 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »