Investissements IT : la sécurité ne connaît pas la crise

le 22/11/2005, par Vincent Delfau, IPBX, 320 mots

Les dépenses IT devraient décroître sensiblement en 2006 à la défaveur des incertitudes planant sur la situation macroéconomique globale. La sécurité logicielles et les mises à jours resteront néanmoins au c?ur des préoccupations des DSI. C'est la principale conclusion d'une enquête Goldman, Sachs & Co., réalisée auprès de cent responsables IT.

En raison de facteurs macroéconomiques défavorables - flambée des cours du pétrole, saison des ouragans dévastatrice aux Etats-Unis - 40 % des responsables interrogés envisagent de réduire leur budget IT en 2006, contre 52 % qui tablent sur une somme identique à celle de l'année précédente. La sécurité logicielle, priorité récurrente des DSI dans les versions successives de l'étude Goldman, Sachs & Co., ne pâtit cependant pas de la baisse programmée des dépenses IT. Les responsables des SI maintiennent toute leur attention sur l'amélioration de la sécurité dans des domaines comme la gestion des identités. Les autres priorités logicielles des entreprises se situent autour des PGI et des applications de gestion de la relation client, ces deux catégories étant citées comme hautement prioritaires. En avril 2005, les PGI et CRM n'étaient considérés que comme moyennement prioritaires. Parmi les éditeurs, Vmware et SAP sont les plus cités par les participants à l'enquête comme étant susceptibles de bénéficier d'une augmentation des commandes des entreprises. A l'inverse, Novell et CA semblent être les principaux perdants, les sociétés se déclarant majoritairement décidées à diminuer le budget consacré à leurs produits. En ce qui concerne le choix du matériel pour les nouveaux logiciels, les responsables IT placent les serveurs fonctionnant avec les OS Microsoft au sommet de leurs priorités. Les serveurs Unix progressent par rapport au mois d'avril, mais ne sont considérés que comme une priorité moyenne. Sur le sujet sensible de l'externalisation, 24 % des personnes interrogées espèrent augmenter la fréquence à laquelle elles confient à des tiers la gestion de leurs data centers ou de leurs postes de travail. La conjoncture économique explique grandement leur volonté de réduire les coûts en externalisant.

Atos rachète Unify (ex Siemens EC) et renforce ses liens avec Siemens

Atos renforce son alliance avec le groupe Siemens, qui se restructure violemment depuis plusieurs années. Après avoir obtenu l'externalisation des services informatiques du groupe industriel, la SSII française...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 404 mots

SIP Trunking : le marché des SBC atteint 271 millions de dollars en...

Selon la dernière étude annuelle du cabinet Infonetics, Audiocodes est de loin le n°1 du marché des SBC. Porté non seulement par la diffusion de l'IP mais aussi par de nouvelles technologies comme le WebRTC....

le 01/04/2015, par Didier Barathon, 336 mots

Alcatel-Lucent Enterprise dévoile OpenTouch Suite pour PME

Alcatel-Lucent Enterprise a ajouté une brique à son portefeuille de communications unifiées avec sa suite OpenTouch pour les PME. Les nouvelles fonctionnalités incluent un support simplifié SIP, des solutions...

le 25/11/2014, par Larry Hettick, Network World, 340 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »