John Chambers : « nous allons battre VMware, en prenant plaisir à le faire » - Actualités RT Réseaux

John Chambers : « nous allons battre VMware, en prenant plaisir à le faire »

le 12/02/2015, par Didier Barathon avec IDG NS, Réseaux, 360 mots

On s'ennuie rarement avec John Chambers, y compris pour l'annonce de résultats trimestriels, un exercice à priori aride. Ceux du T2 2015 lui donnent l'occasion de montrer la part du SDN dans ses performances et de cibler son ancien allié, VMware.

John Chambers : « nous allons battre VMware, en prenant plaisir à le faire »

Cisco publie les résultats de son deuxième trimestre fiscal, achevé le 24 janvier dernier. Deux chiffres démontrent la bonne santé du groupe, son chiffre d'affaires trimestriel progresse de 7% à 11,9 milliards de dollars et son résultat net bondit de 67,7% à 2,4 milliards. « Une performance réalisée dans tous les segments de marché et sur tous les continents », souligne le CEO, John Chambers. Sur les six premiers mois de son année fiscale, Cisco a réalisé un CA de 24,2 milliards de dollars, contre 23,2 un an auparavant et un bénéfice net de 4,2 contre 3,4 milliard de dollars. « C'est le reflet direct de la manière dont nous avons transformé la société depuis trois ans » souligne John Chambers.

Son message se fait plus précis lorsqu'il aborde le SDN. Un  nouveau marché qui pourrait impacter le business traditionnel de la société dans le matériel pour réseaux d'entreprises. Les ventes pour les commutateurs Nexus 3 000 et 9 000, essentiels dans une architecture SDN,  bondissent de 350%. Cisco détient 1 700 clients pour ACI, son architecture SDN sur ce deuxième trimestre, ils étaient 970 au trimestre précédent.

Prochain objectif, battre VMware

De tels chiffres incitent John Chambers à défier directement VMware qui vend son logiciel NSX comme une alternative aux réseaux traditionnels. « Nous les considérons comme des concurrents, nous allons les battre en tant que tels. Et nous allons les battre en prenant du plaisir à le faire », devait-il lâcher lors d'une conférence téléphonique.

John Chambers différencie VMware d'EMC, son autre partenaire dans l'alliance VCE. La relation avec EMC est encore forte. Cisco, qui possédait 35% de VCE, est passé à 10%, mais continue de fournir les serveurs et les composants réseau nécessaires aux plateformes VBlock. Le CEO de Cisco s'en prend également aux « white box » des fournisseurs réseau qui font des produits bon marché, des commutateurs génériques utilisés dans certains déploiements de réseau SDN. Lui adopte la démarche inverse de ces architectures de bout en bout. « Les clients paieront probablement 3 à 5 fois plus que s'ils achetaient un commutateur ou un routeur autonome ».

Extreme Networks s'investit dans la sécurité des réseaux IoT

Dans le domaine de l'Internet des objets, Extreme Networks a doté son application de sécurité ExtremeAI de fonctions d'apprentissage machine. Celles-ci analysent le comportement des périphériques IoT et...

le 16/05/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 552 mots

Les vénérables commutateurs Cisco Catalyst 6000 remplacés par les...

Les commutateurs Catalyst 9600 de Cisco permettent d'automatiser, de définir des stratégies, d'assurer la sécurité et de gagner en assurance sur les réseaux câblés et sans fil. L'industrie technologique...

le 30/04/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 934 mots

De l'IA et de l'IoT pour améliorer la maintenance des trains...

Le logiciel qui ingère les données des capteurs de la flotte de trains permet une maintenance prédictive et des décisions fondées sur les données. La flotte de trains électriques Waratah circulant dans la...

le 16/04/2019, par Lilia Guan, CIO (adapté par Jean Elyan), 532 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »