Juniper veut renforcer le réseau edge et les technologies cloud - Actualités RT Réseaux

Juniper veut renforcer le réseau edge et les technologies cloud

le 31/10/2019, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), Réseaux, 988 mots

Avant l'événement NXTWORK 2019 qui aura lieu du 11 au 13 novembre prochain à Las Vegas, Bikash Koley, CTO de Juniper, fait le point sur principales tendances en matière de réseau, dans une interview accordée à nos confrères de Network World.

Juniper veut renforcer le réseau edge et les technologies cloud

Une des évolutions fondamentales, et probablement logique, mise en avant par le CTO de Juniper, concerne la manière dont sont construits les réseaux pour traiter les applications de cloud hybrides : « les ressources se rapprochent de la périphérie ; les datacenters sont de plus en plus distribués et les fournisseurs de clouds hyperscales mettent en place des backbones de plus grande taille pour traiter ce trafic ». Tel est l'environnement réseau esquissé par Bikash Koley dans cette interview.

Lors de l'événement NXTWORK 2019, Juniper devrait donner plus de détails sur l'intégration prochaine de la technologie acquise avec le rachat de Mist, au mois de mars dernier, pour 405 millions de dollars. La force de Mist réside dans sa plate-forme sans fil basée sur l'IA qui rend le WiFi plus prévisible, plus fiable et plus quantifiable. Mist a également une façon unique de livrer des applications via des microservices et des conteneurs dans le cloud. Selon les experts, cette solution pourrait intéresser les entreprises qui cherchent à réduire leurs coûts d'exploitation sans fil.

IA pour résoudre les problèmes réseaux

Dénommée Marvis, la solution cloud de Mist s'appuie sur une technologie IA de capture dynamique de paquets et d'apprentissage machine pour identifier, adapter et résoudre automatiquement les problèmes réseaux. « L'extension de cette technologie IA à d'autres composants de notre portefeuille produits sera l'un thèmes majeurs de l'évènement, l'objectif étant d'aider les clients à simplifier leurs opérations réseau », a déclaré M. Koley.  « L'intelligence artificielle et l'apprentissage machine jouent un rôle de plus en plus important dans la mise en réseau, notamment parce qu'ils peuvent contribuer à réduire la complexité des opérations d'exploitation, de gestion et de sécurisation des infrastructures distribuées, des systèmes sur site et des environnements de clouds hybrides ».

Le 24 octobre, lors de l'annonce des résultats du troisième trimestre 2019, le CEO de Juniper, Rami Rahim, a déclaré que « ceux qui considèrent que Mist vient combler une lacune en matière de réseaux LAN sans fil dans notre portefeuille, n'ont pas une vision globale de la question. Mist apporte d'une part le framework de gestion et d'analyse cloud et d'autre part l'IA, qui peut simplifier le travail d'un opérateur réseau et améliorer l'expérience de l'utilisateur final ». Le CEO de Juniper a également expliqué que Juniper voulait étendre cette technologie à d'autres produits de la gamme, dont le premier sera EX, la principale famille de commutateurs Ethernet de l'entreprise.

Automatisation de la puissance WiFi

Juniper a déjà commencé à intégrer une partie de la technologie Mist dans ses propres offres. Au mois de juin par exemple, elle a déployé une appliance Mist Edge qui étend les services cloud de Mist aux branches et permet aux entreprises de gérer l'infrastructure WiFi distribuée à partir d'un pôle central. L'appareil est doté du moteur d'intelligence artificielle de l'entreprise qui permet d'automatiser des tâches comme l'ajustement de la puissance du signal WiFi et le dépannage. Juniper a également ajouté un point d'accès WiFi 6 (802.11ax), le Mist AP43. Géré dans le cloud, ce point d'accès WiFi comporte une prise en charge intégrée des fonctions IA d'automatisation et de gestion de Mist.

Le développement de ressources pour les réseaux edge représente un autre domaine d'importance stratégique pour Juniper. « Les clients rapprochent les ressources clouds des utilisateurs et des appareils, comme on peut le voir dans l'IoT industriel », a encore déclaré le CTO de Juniper. « Les appareils comme les voitures autonomes, les capteurs et les caméras produisent d'énormes quantités de données et de plus en plus, les utilisateurs veulent traiter ces données au plus près de la source parce que leur transport vers un datacenter centralisé ou un cloud est coûteux et difficile à gérer ». « En outre, les grandes entreprises qui font tourner des applications dans des infrastructures cloud sur site et les clients dont les usines utilisent des milliers d'appareils veulent pouvoir traiter les données en temps réel. Le réseau joue également un rôle important de ce point de vue », a déclaré Bikash Koley. « Les systèmes basés sur les microservices permettent aux clients de distribuer encore plus d'applications, de sorte que les utilisateurs ont également besoin de plus de bande passante à la périphérie », a encore expliqué M. Koley. « Des technologies comme la 5G et le WiFi6 devraient rendre le rôle de l'edge encore plus important à l'avenir », a-t-il ajouté.

Mieux gérer les solutions edge

L'augmentation des besoins edge était aussi l'un des thèmes d'une récente conférence Gartner IT Symposium/XPO. « Une grande part de l'intérêt suscité actuellement par l'edge computing est liée à la nécessité, pour les systèmes IoT, de fournir des capacités en mode déconnecté ou distribué au monde de l'IoT embarqué dans des secteurs industriels spécifiques comme la fabrication ou la vente au détail », a déclaré Brian Burke, vice-président de la recherche chez Gartner. « Cependant, l'edge computing va devenir dominant dans pratiquement toutes les industries et tous les cas d'usage à mesure que la technologie sera dotée de ressources IT plus sophistiquées, plus spécialisées et qu'elle bénéficiera de capacités de stockage plus importantes. Les dispositifs edge complexes, comme les robots, les drones, les véhicules autonomes et les systèmes opérationnels vont accélérer ce changement ».


D'ici 2023, plus de 50 % des données générées par l'entreprise seront créées et traitées en dehors du datacenter ou du cloud, contre moins de 10 % en 2019. En même temps que l'usage des ressources edge augmentera, il faudra aussi répondre à une autre exigence importante : le renforcement de la sécurité du réseau. « Nous pensons qu'il est nécessaire d'intégrer la sécurité dans tout ce que nous produisons, et pas seulement a posteriori », a déclaré M. Koley. « Que soit une passerelle cloud ou un commutateur haut de gamme d'entreprise, il est essentiel d'appliquer des politiques de sécurité cohérentes. Il faut que les clients puissent définir une politique commune au plus près des ressources qu'ils veulent protéger ».

(Crédit D.R.)

Arista cible le cloud networking avec CloudEOS

Les packs logiciels d'Arista permettent de résoudre les problèmes de connectivité entre clouds publics et privés et de créer des instances Cloud EOS dans un conteneur Kubernetes. Le logiciel lancé cette...

le 08/11/2019, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 978 mots

Cisco et Microsoft se rapprochent pour accélérer Azure et Office 365

Le partenariat entre Cisco et Microsoft doit permettre d'étendre le SD-WAN de Cisco au cloud Azure et d'optimiser et de sécuriser la connectivité à Office 365. Cette semaine, Cisco et Microsoft ont annoncé une...

le 06/11/2019, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 874 mots

« 2020 sera l'année de l'informatique edge », selon Forrester

Selon les dernières notes de Forrester Research, 2020 devrait être une année riche pour la technologie edge. D'après les projections de Forrester Research, l'an prochain, la technologie edge sera, enfin, très...

le 05/11/2019, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), 486 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...