L'alliance WiMedia court-circuite l'IEEE en faisant approuver son standard UWB par l'ECMA

le 12/12/2005, par Christophe Bardy, Fibre optique, 393 mots

Le processus de recherche d'un standard pour les systèmes de communications sans fil et à haute vitesse UWB, sensé supporter à terme des protocoles comme USB sans-fil ou Bluetooth, a connu un nouveau rebondissement, hier, avec l'approbation par l'Ecma de la proposition de standard de l'alliance WiMedia, notamment supportée par Intel. Le géant des processeurs, qui a déjà surpris l'IEEE par son attitude pour le moins cavalière dans le processus de normalisation du standard Wi-Fi de nouvelle génération 802.11n, a réussi à faire approuver sa version de la technologie et souhaite désormais que l'IEEE abandonne ses travaux sur UWB. UWB promet des débits de transmission de l'ordre de 500 Mbit/s sur de courtes distances (moins de 10m), mais le processus de normalisation de la technologie au sein de l'IEEE se heurte depuis deux ans à la guerre de tranchées qui oppose Intel et ses partisans, à Freescale et ses alliés de l'UWB Forum, aucun des deux camps ne disposant de la majorité suffisante pour faire passer son standard. Par opposition, l'Ecma, qui est notamment connue dans le monde informatique pour la normalisation de technologies comme Javascript ou .Net a apposé son tampon sur la spécification concocté par l'Alliance WiMedia en moins de trois mois, un tampon qui ouvre éventuellement la porte à la normalisation de la technologie par l'ISO. Le problème dans la validation de l'Ecma est que la technologie proposée par l'alliance WiMedia est loin de faire l'unanimité d'autant que Freescale en est déjà à sa troisième génération de composants, là où les partisans de WiMedia en sont encore largement aux prototypes. FreeScale ne cache d'ailleurs pas son exaspération face à la man?uvre de l'alliance WiMedia :"le mouvement de WiMedia à l'Ecma est décevant, même s'il n'est pas une surprise. L'IEEE est une organisation qui établit des standards mondiaux par consensus alors que l'Ecma est une organisation qui entérine des standards proposés par l'industrie, pour l'essentiel en Europe" explique Martin Rofheart, le directeur des projets UWB chez Freescale. "Au bout du compte, nous pensons que les standards ne prennent leur sens que lorsqu'une solution commercialement disponible se généralise sur le marché" ajoute Rofheart. Il est vrai que Freescale dispose déjà à son catalogue d'une solution à 110 Mbit/s, le XS110. Il prévoit aussi une version à 660 Mbit/s au premier trimestre 2006 et une autre à 1,6 Gbit/s pour le second semestre 2006...

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Comment déployer une BLOM en aérien pour les zones rurales ?

Pour les zones peu denses, le déploiement du très haut débit par les voies hertziennes est une option très prisée des collectivités locales. Il faut néanmoins réunir des conditions draconiennes, juridiques et...

le 27/11/2015, par Didier Barathon, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »