L'archivage d'emails en appliance chez Barracuda Networks - Actualités RT Messagerie

L'archivage d'emails en appliance chez Barracuda Networks

le 30/01/2008, par Jean Pierre Blettner, Messagerie, 353 mots

Rien de plus difficile que de récupérer les bons courriers électroniques au bout de quelques mois au sein de la masse d'emails que reçoit chaque entreprise. Barracuda Networks propose une gamme d'appliances ad hoc en visant les solutions économiques.

L'archivage d'emails en appliance chez Barracuda Networks

La société Barracuda Networks, basée à San Francisco, poursuit son parcours atypique dans le domaine de la sécurité, en délivrant aujourd'hui une gamme inédite de boîtiers d'archivage des emails, baptisée Message Archiver. Le constructeur s'invite dans un secteur déjà bien encombré où les produits concurrents ne manquent pas. Afin de se distinguer, Barracuda ambitionne de fournir des solutions économiques et ne facture pas de coût de licence par utilisateur ou par boîte aux lettres. Le modèle d'entrée de gamme, le Message Archiver 350, est facturé 4700 €. Cette solution intègre le logiciel (à base d'Open Source) et le matériel. Ce dernier comprend ses propres disques, mais il est extensible via des serveurs NAS du commerce. Des emails indexés selon chaque entreprise Un boîtier Message Archiver sert à conserver et à indexer les masses d'emails pour une extraction rapide, selon les critères propres à chaque entreprise, via une recherche en mode plein texte, basée sur des mots clés ou un contenu de message. Le boîtier récupère les fichiers d'archive existants, ainsi que les courriers présents sur des serveurs de messagerie via les protocoles MAPI, IMPA et POP32. Il s'intègre dans la journalisation de la messagerie, comme c'est le cas avec Exchange, ou capture les courriers en agissant comme relais SMTP. Quant au délai de déploiement, il est inférieur à 1 heure, selon le constructeur. Anti-spam, équilibrage de charge et filtrage Web Cette nouvelle gamme complète les produits d'anti -spam, de filtrage Web et d'équilibrage de charge, déjà proposés par Barracuda. « Notre philosophie est de délivrer des produits qui sans couvrir la multitude d'options possibles face à une problématique, réalisent 95% des fonctions attendues de façon simple à mettre en service, pour un prix attrayant et indépendant du nombre d'utilisateurs, résume le constructeur. Barracuda annonce avoir déjà déployé 50 000 boîtiers dans le monde toutes catégories de produits confondues, avec des solutions représentant parfois 30% du prix de produits de haut de gamme.

Interview de Patrick Bergougnou, Pdg de Cirpack

Réaliser des échanges sans qu'aucun plugin ne soit nécessaire, tel est l'avantage du WebRTC (Web Real-Time Communication, pour : communication web en temps réel). Les grands opérateurs s'y intéressent de près...

le 05/05/2015, par Didier Barathon, 537 mots

StarLeaf se développe en France pour bousculer le marché de la...

Skype, Lync, Webex, Chromebox for meetings, plusieurs solutions de grands acteurs tentent de simplifier la visioconférence. Avec son profil de start-up, l'anglais StarLeaf a l'intention de les...

le 24/04/2015, par Didier Barathon, 363 mots

AT&T entrouvre la porte aux plateformes UC comme Lync ou Jabber

AT&T a lancé jeudi « UC Federation service » qui autorise une communication ouverte, avec des plates- formes de communication unifiées externes, à certaines conditions. Cette initiative d'ATT permet...

le 23/01/2015, par Stephen Lawson, adaptation Didier Barathon, 387 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »