L'armée américaine adopte l'iPod et l'iPhone

le 22/04/2009, par Serge LEBLAL, Infrastructure, 373 mots

Les produits grand public ont des usages professionnels jusque dans l'armée.

L'armée américaine adopte l'iPod et l'iPhone

L'information peut paraître étrange, mais selon Newsweek, l'armée américaine équipe depuis peu ses soldats d'iPhone et d'iPod. Pas pour écouter de la musique bien sûr, mais pour afficher des informations de types cartographiques, des services de traduction et de transfert d'informations et de vidéos, depuis un drone de surveillance par exemple. L'armée fournit déjà à ses soldats en Irak le baladeur d'Apple pour contrôler sur le terrain que les consignes données aux forces irakiennes sont correctement traduites en arabe. Certains messages vidéo destinés aux populations locales sont également stockés dans la mémoire du baladeur pour un usage de propagande. La puce GPS de l'iPhone serait quand à elle mise à profit pour guider plus précisément les troupes en mouvement. La facilité du développement applicatif Le choix de l'iPhone et de l'iPod touch s'explique par le prix des équipements, bien moins chers que les modèles durcis, résistant à l'eau et aux chocs, mais également par la facilité de développement applicatif. La société Next Wave Systems propose déjà un logiciel permettant de photographier un endroit ou une personne pour recevoir ensuite des informations complémentaires comme la qualité de l'eau ou les photos des opposants locaux. Les Marines américains ont également décidé d'utiliser une application biométrique disponible sur l'AppStore. En Irak, les tireurs d'élite ont à leur disposition un outil d'aide et d'analyse balistique baptisé BulletFlight développé pour l'iPhone et l'iPod touch par Knight's Armament. Une aide à la communication Enfin, la société Vcom3D a conçu Vcommunicator, un logiciel de traduction orale et cunéiforme des langues arabe, kurde et de deux dialectes afghans. Et pour aider les forces armées à mieux communiquer, cet outil dispose également d'une série de graphiques animés mettant en scène des postures et des photos d'armes et de divers objets. Les soldats américains déjà habitués à ces outilsEn détournant ces équipements très doués pour les loisirs numériques, les forces armées américaines ont réussi à apporter aux soldats un précieux outil d'aide à la décision. Et cerise sur le gâteau, les soldats sont tellement habitués à manipuler leurs iPod et iPhone qu'il n'est même pas nécessaire de leur proposer de formation pour utiliser ces nouveaux outils. Photo : iPhone (D.R.)

HPE va lancer une offre hyperconvergée

Cisco va entrer sur le marché de l'hyperconvergence en co-développant un produit avec Springpath, HPE se lance également ce mois-ci. Pour IDC c'est un marché qui doit progresser de 60% par an jusqu'en 2019...

le 04/03/2016, par James Nicolai / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 487 mots

Quel avenir pour Juniper, après les rapprochements Cisco/Ericsson et...

Ericsson et Nokia ont engagé des rapprochements qui obligent leurs concurrents à revoir leurs positions. Juniper paraît le plus isolé, mais dispose aussi d'arguments pour  rassurer ses clients.  A peine...

le 12/11/2015, par Jim Duffy / Network World, 692 mots

Cisco et Ericsson signent un partenariat, en particulier pour le SDN...

Au moment où Nokia vient de clore le rachat d'Alcatel-Lucent, Cisco et Ericsson signent un accord de grande envergure. Le secteur se recompose ainsi de deux manières différentes, sous les yeux de leurs grands...

le 10/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »