L'ex grand emprunt débute par un coup de pouce au Très Haut Débit

le 09/12/2010, par Didier Barathon, Fibre optique, 563 mots

L'ex grand emprunt débute par un coup de pouce au Très Haut Débit

Le grand emprunt n'a pas disparu, il a été rebaptisé programme « investissements d'avenir ». Sur les 35 milliards d'euros, initialement prévus, le premier Ministre François Fillon a indiqué, lundi 6 décembre, la destination d'une première vague de 137,5 millions d'euros d'investissements et de 53,1 million d'aides.

Cette enveloppe sera affectée à 14 projets, dont la moitié a trait au très haut débit (7 projets) dans des territoires en zone blanche. Les sept autres projets vont pour cinq d'entre eux aux énergies renouvelables, pour un autre aux réseaux électriques intelligents, le dernier revient à un projet d'économie solidaire.

Les projets très haut débit concernent des raccordements en fibre optique chez l'habitant : à Saint-Lô dans la Manche, en Maurienne (département de la Savoie), Issoire (avec le conseil régional d'Auvergne), Chevry-Cossigny (Seine-et-Marne), Aumont-Aubrac (Lozère), Sallanches (Haute-Savoie) et un septième dont le nom n'a pas été communiqué.

Ces sept projets sont considérés comme pilotes et destinés à expérimenter cette technologie dans les zones les moins denses du territoire. François Fillon a indiqué souhaiter qu'ils se déroulent rapidement "pour que nous puissions en tirer les enseignements", avant l'ouverture des guichets de financement au cours du premier semestre 2011. 

Le 1er Ministre, qui fut ministre des télécoms puis de l'industrie de 1993 à 1997 a annoncé ces projets lors d'un déplacement à Mortain, lundi 6 décembre, au siège de la société Acome, fabricant de câbles en fibre optique. Il était accompagné de Eric Besson, ministre chargé de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique et de René Ricol, Commissaire général à l'investissement. François Fillon en a profité pour préciser ...

Photo : François Fillon, premier ministre lors de son déplacement à  Mortain, le lundi 6 décembre (D.R.)



... François Fillon en a profité pour préciser à la fois les orientations de l'ex grand emprunt et le rôle des collectivités locales dans le haut débit.

800 projets ont été déposés depuis le mois de juin

L'ex grand emprunt a été revu, sa dénomination paraissant curieuse en période de réduction drastique des dépenses publiques. Le 1er Ministre a donc tenu à redire qu'il n'y avait aucune incompatibilité entre cette réduction des dépenses et les investissements d'avenir. Depuis le mois de juin, et la refonte du grand emprunt, 800 projets ont été déposés. D'ici fin 2011, entre 15 et 20 milliards d'euros seront engagés (sur les 35 prévus).

Concernant le haut débit, François Fillon a d'abord redit que 2 milliards d'euros iraient aux infrastructures et 2,5 milliards aux usages. Pour les infrastructures, l'objectif est de couvrir tout le territoire d'ici 2025 en infrastructure à très haut débit. Le 1er ministre a salué le rôle des collectivités locales, des réseaux d'initiative publique, des schémas directeurs haut débit que nombre d'entre elles ont, ou vont, élaborer.  

Il a également déclaré : « nous allons devoir imaginer des mécanismes de péréquation ou de solidarité qui soient adaptés pour assurer le déploiement dans les zones les moins denses du territoire ». C'était le chapitre « zones blanches ». Tout cela ne doit pas faire oublier de moderniser les réseaux filaires existants. Dans ce cadre, il s'agit "d'assurer sans attendre un véritable haut débit pour tout le monde", a précisé le Premier ministre. Outre la fibre optique, il faudra "tirer parti des différentes technologies" telles que les réseaux filaires ADSL, le hertzien (réseaux haut débit mobiles) ou le satellite.

Enfin, le 1er Ministre a souligné le lancement de nouveaux appels à projet sur : les logiciels embarqués, la sécurité des systèmes d'information, la numérisation et la valorisation des contenus numériques, les technologies liées à la dépendance.

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »