L'examen du projet de loi sur les DADVSI reprend dans un climat tendu et confus

le 07/03/2006, par Elian Cordoue, Opérateurs/FAI, 273 mots

Le projet de loi sur les Droits d'Auteurs et Droits Voisins dans la Société de l'Information (DADVSI) reprend ce mardi sur fond de controverses où la confusion est partout présente. Face au camouflet reçu en décembre dernier quand les députés ont voté en amendement instaurant la licence globale optionnelle, le gouvernement répond tout simplement en supprimant l'objet du litige : l'article 1 du projet de loi. Le gouvernement a décidé de déposer un article additionnel où il n'est plus question de permettre aux internautes de procéder à des échanges privés de fichier contenant des ?uvres protégées par le droit d'auteur. Les opposants au projet porté par le ministre de la culture, Renaud Donnedieu de Vabres, dénoncent déjà un « coup de force ». Un récent sondage BVA pour BFM indique qu'une majorité de français est favorable à la licence globale optionnelle. Dernier en date, Nicolas Curien, membre du Collège de l'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes, a lui aussi plaidé en faveur de ce système dans une réflexion argumentée et documentée distribuée à la presse. Surtout, le débat reprend dans l'hémicycle après avoir rage sur Internet avec de nombreuses prises de positions marquées et une importante polémique autour du site Internet mis en place par le gouvernement pour promouvoir son projet ainsi que sur l'influence du lobbying des industriels de la culture sur les débats parlementaires. Enfin, le projet de loi remanié présenté par le gouvernement fait peu de concessions aux opposants aux dispositifs de gestion des droits numériques. Il est régulièrement reproché de ne pas se donner les moyens de ses intentions en matière d'interopérabilité et suscite l'inquiétude des développeurs de logiciels libres.

Orange arrête de vendre ses offres RTC à dater du 15 novembre

L'opérateur Orange profite de l'annonce de l'Arcep sur les premières zones dans lesquelles le RTC sera remplacé par l'IP pour indiquer qu'il ne commercialisera plus que des offres de téléphonie fixe basées sur...

le 29/10/2018, par Nicolas Certes, 233 mots

Keyyo bientôt dans le giron de Bouygues Telecom

Pour se renforcer sur le marché des TPE et des PME, Bouygues Telecom prépare le rachat de l'opérateur Keyyo, spécialisé dans les services tout-IP. L'opérateur téléphonie et Internet Keyyo est en passe de...

le 25/10/2018, par Serge LEBLAL, 207 mots

L'ICANN a commencé le déploiement du DNS Root KSK

L'organisme Internet Corporation for Assigned Names and Numbers a entamé le 11 octobre le déploiement du DNS Root KSK, la paire de clés servant à sécuriser les serveurs à la base de l'Internet. Une opération...

le 17/10/2018, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 708 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »