L'Open Data a intérêt à se servir du web sémantique

le 03/05/2012, par Quentin Renard, Infrastructure, 391 mots

Lors d'une table ronde à l'occasion de la conférence SemWeb.Pro le mercredi 2 mai 2012, les intervenants ont débattu sur les liens entre le web sémantique et l'Open Data. Les avis vont tous dans l'intérêt de développer cette relation.

L'Open Data a intérêt à se servir du web sémantique

Au cours d'une table ronde organisée le mercredi 2 mai 2012 par Logilab lors de la conférence SemWeb.Pro à Paris, Tangui Morlier, co-fondateur de Regards Citoyens, François Bancilhon, créateur de Data Publica et François Scharffe, chercheur et coordinateur du projet DataLift, ont débattu autour d'une question : « l'Open Data peut-il se passer du web sémantique ? ».

Pour chacun des intervenants, le web sémantique est une force, qui peut être difficile à utiliser, notamment, selon François Scharffe « dans la définition et la recherche d'une ontologie, qui prend énormément de temps ». L'ontologie est la branche de la philosophie concernant l'étude de l'être, de ses modalités, de ses propriétés.

Tangui Morlier voit le web sémantique comme une passerelle logique « pour la mise à disposition de données publiques de façon non discriminatoire et ouverte. » François Bancilhon, pour sa part, considère qu'il s'agit « d'un outil qui peut être une bonne solution, mais qui n'est pas une obligation ».

Afin de justifier sa pensée, François Bancilhon met en avant le standard DSPL (Data Set Publishing Language) de Google, qui permet une visualisation simple sur des ontologies temporelle et spatiale, et qui peut suffire à beaucoup de sociétés.

Selon lui, « ouvrir les données est essentiel, mais il ne faut pas les restreindre sur les formats à utiliser, pour ne pas dissuader ceux qui souhaitent partager leurs données ». A l'inverse, Tangui Morlier pense qu'il faut « nécessairement ouvrir les données avec des formats ouverts et pérennes dans le temps ».

Tangui Morlier partage le premier avis de François Bancilhon et pense que « l'Open Data est une exigence démocratique ». Concernant le web sémantique, il faut, selon lui, « montrer [son] utilité [...] aux administrations », mais pour qu'il y ait une alliance entre web sémantique et Open Data, il faut que « les concepteurs arrivent à créer une ontologie simple qui donne envie aux administrations de s'investir dans le web sémantique ».

Mais d'après François Scharffe, la relation entre web sémantique et Open Data a la possibilité, dans un futur proche de devenir celle d'« un couple gagnant/gagnant, qui pourrait en plus populariser à la fois web sémantique et Open Data ».

Photo : Tangui Morlier - Fondateur de Regard Citoyen (CC-by-sa Marie-Lan Nguyen)

10 tendances relevées par le Gartner dans les infrastructures

Le cabinet d'études a dressé la liste des dix facteurs les plus importants qui devraient affecter l'infrastructure et l'opérationnel au cours des prochaines années. Lors de la conférence IT Symposium/XPO...

le 24/10/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1090 mots

Clap de fin pour OpenStack chez Suse

En perte de vitesse dans les entreprises, la plateforme cloud open source OpenStack perd un allié de poids avec la défection de Suse. L'éditeur allemand Suse spécialiste de Linux abandonne sa distribution...

le 09/10/2019, par Maryse GROS, 146 mots

Cisco étend ACI aux environnements cloud et SD-WAN

Avec la solution d'infrastructure axée sur les applications ACI Anywhere de Cisco, les entreprises peuvent exécuter et contrôler de n'importe quel endroit les applications à travers des clouds privés ou...

le 20/09/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 1506 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...