La 5G va accroître les coûts d'énergie des opérateurs - Actualités RT Infrastructure

La 5G va accroître les coûts d'énergie des opérateurs

le 04/03/2019, par Byron Connolly, CIO Australie (adaptation Jean Elyan), Infrastructure, 391 mots

D'ici 2026, la 5G pourrait augmenter la consommation totale d'énergie des réseaux d'opérateurs de 150 à 170 %, met en évidence une étude de Vertiv et 451 Research.

La 5G va accroître les coûts d'énergie des opérateurs

Selon une récente étude, plus de 90 % des opérateurs de télécommunications craignent que le déploiement des technologies 5G n'accroisse leurs coûts d'exploitation, coûts qui seront répercutés sur les consommateurs. Cette étude, réalisée par Vertiv et 451 Research, montre que si les opportunités de la 5G en terme de services et d'interactions à la périphérie suscitent beaucoup d'enthousiasme, les opérateurs sont très préoccupés par l'augmentation de ces coûts.

Ces résultats viennent confirmer l'analyse interne de Vertiv, selon laquelle le passage à la 5G devrait augmenter la consommation totale d'énergie des réseaux d'opérateurs de 150 à 170 % d'ici 2026. Les augmentations de coûts les plus importantes concerneront les macro-datacenters, les datacenters de noeuds et de réseaux. L'enquête a recueilli les avis de plus de 100 opérateurs télécoms mondiaux sur les opportunités et les obstacles potentiels du déploiement des services 5G et l'impact sur l'adoption de l'Edge computing. La majorité des opérateurs interrogés (88 % des répondants) prévoient déployer la 5G en 2021-2022.

84% des opérateurs ont ou prévoient des déploiements Edge

Danny Wong, directeur sénior des télécommunications chez Vertiv Asia, a estimé que l'inquiétude suscitée par le déploiement de cette technologie était compréhensible. « Il est essentiel pour les opérateurs de disposer de la bonne infrastructure pour déployer la 5G de la manière la plus efficace possible », a-t-il déclaré. L'enquête a révélé qu'une majorité d'opérateurs avait déployé (37 %) ou prévoyait de déployer (47 %) des capacités de traitement à la périphérie en complément de l'infrastructure mobile - également appelé norme MEC (Multi-Access Edge computing).

Selon Brian Partridge, vice-président de la recherche chez 451 Research, l'enquête a apporté un éclairage intéressant sur les espoirs et les craintes des opérateurs télécoms à propos de la 5G et des déploiements Edge. « Il apparaît que les deux défis de connectivité les plus difficiles à relever pour supporter les topologies 5G sont la mise à niveau des réseaux d'accès et des couches d'agrégation et l'ajout de nouvelles liaisons terrestres », a-t-il déclaré. « Selon les répondants, le succès de la 5G repose en grande partie sur deux facteurs clefs : la disponibilité d'une connectivité de haute qualité aux POP distribués et la facilité d'acquisition de site ». Ajoutant : « Certains de ces résultats nous ont vraiment surpris et nous pensons qu'ils donnent une idée plus claire du niveau de transformation auquel est confrontée l'industrie ».

Les États-Unis blacklistent 5 constructeurs de supercalculateurs...

Les entreprises américaines n'ont plus le droit de faire des affaires avec les entreprises sur liste noire. L'administration Trump a pris d'autres mesures contre la Chine, notamment l'ajout de plusieurs...

le 24/06/2019, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 663 mots

Avec le rachat de Cray, HPE renforce ses offres HPC en tant que...

En adossant ses offres de calcul haute performance à des supercalculateurs Cray, HPE pourra proposer des services d'intelligence artificielle, de trading financier haute fréquence et de création de jumeaux...

le 20/05/2019, par Tim Greene / Network World (adapté par Jean Elyan), 595 mots

Fujitsu veut produire le premier supercalculateur exascale ARM

Fujitsu et le Riken Advanced Institute for Computational Science ont annoncé l'achèvement du design de leur supercalculateur exascale Post-K tournant sur processeurs ARM. Le constructeur japonais espère...

le 09/05/2019, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), 501 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...