La biométrie mise sur l'iris, les veines et la reconnaissance faciale - Actualités CSO Documentation

La biométrie mise sur l'iris, les veines et la reconnaissance faciale

le 28/09/2008, par david Lentier avec IDG News Service, Documentation, 436 mots

La biométrie mise sur l'iris, les veines et la reconnaissance faciale

La biométrie a du mal à percer. Les fournisseurs ne manquent pourtant pas d'inventivité. Depuis l'analyse des veines, le scan de l'iris, ou la reconnaissance faciale, ils s'emploient à fiabiliser l'identification d'une personne. La biométrie progresse à petits pas. Les nouveaux procédés retenus par les industriels se focalisent sur les veines, l'iris et la reconnaissance faciale. Les dispositifs pour les empreintes digitales sont désormais banalisés. 1. L'analyse des veines En « scannant » les veines de la main, on obtient une signature unique pour chaque personne. Le scanner présenté en photo analyse le dos de la main et non la paume. Il s'agit de l' approche de la société Identica Corporation qui estime que le dos de la main est moins sujet à des coupures ou à des abrasions, et a moins d'implications culturelles dans le monde. L'usage peut aller de l'ouverture de porte à l'authentification dans un centre informatique. 2. Scanner de l'iris des deux yeux Ce scanner qui ressemble à une paire de jumelles peut capturer l'iris de chaque oeil simultanément. Ce serait le seul équipement de ce type sur le marché. Il est proposé par Retica Systems. 3. Le scan des iris à la volée La société Sarnoff « scanne » les iris des passagers alors que leur véhicule passe à hauteur d'un point de contrôle. Le procédé permet de capturer les images des iris jusqu'à 6 personnes à la minute, au travers des miroirs oscilants de deux appareils de prise d'image. 4. Des solutions biométriques multimodales Cette valise a été fournie par Crossmatch aux troupes américaines pour les champs de bataille. Elle peut capter l'iris, les empreintes et les photos des personnes capturées. Les équipements sont durcis. Le tout s'accompagne d'une antenne Inmarsat afin de transmettre les informations à un laboratoire. 5. L'analyse de la forme de la main Le produit est fourni par Schlage. Il analyse la géométrie de la forme de la main afin d'authentifier les personnes. 6. Un scanner des iris pour une transaction Le produit est fourni par Global Rainmaker. Le scan de l'iris repose sur une solution Web. La capture de l'image de l'iris peut servir à signer une transaction financière, qu'il s'agisse de retirer de l'argent d'un distributeur automatique ou de réaliser une transaction par carte bancaire. L'image de l'iris sera vérifiée auprès d'une base centrale avant d'autoriser une transaction. 7. La reconnaissance faciale dans une foule La reconnaissance faciale proposée par Cognitec « scanne » en permanence une foule. L'objectif est d'identifier des personnes dont l'image a déjà été capturée sous la forme d'une photo numérique et est conservée dans une base centrale du système. Une fois la correspondance trouvée, le système affiche simultanément l'image trouvée et la foule.

Un livre indispensable pour tout comprendre sur la virtualisation des...

La recomposition du secteur des télécoms et des réseaux n'est pas un vain mot, chacun connaît l'aspect opérateur avec la vente très médiatisée de SFR, mais côté réseaux tous les acteurs changent également....

le 05/05/2014, par Didier Barathon, 433 mots

Les plus de 50 ans tiennent les rênes des sociétés IT et télécoms en...

La question des successions est souvent agitée dans les télécoms en particulier chez les installateurs et intégrateurs. En fait, le monde de l'IT dans son ensemble est touché comme le prouve l'étude du cabinet...

le 18/09/2013, par Fabrice Alessi, 373 mots

Le marché de la sécurité ne connait pas la crise

Les ventes de solutions de sécurité informatiques devraient croître de plus de 7% par an entre 2012 et 2017 pour atteindre à cette date les 30 Md$, prévoit le cabinet d'étude Canalys. La sécurité fait figure...

le 14/08/2013, par Fabrice Alessi, 345 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »