La croissance des WLAN ralentit après la ruée vers les mises à jour 802.11n - Actualités RT Régulation télécoms

La croissance des WLAN ralentit après la ruée vers les mises à jour 802.11n

le 11/09/2013, par DB avec NetworkWorld, Régulation télécoms, 372 mots

De nombreuses entreprises ont déjà mis à jour leurs réseaux LAN sans fil (WLAN pour Wireless Local Area NetworkWLAN) à la norme 802.11n., la croissance de ce marché a donc diminué de moitié au deuxième trimestre 2013 selon le cabinet d'études Infonetics Research.

La croissance des WLAN ralentit après la ruée vers les mises à jour 802.11n

Le chiffre d'affaires global de l'équipement sans fil a augmenté de 14% en glissement annuel au T2, contre un bond de près de 30% un an auparavant, nous explique Mathias Machowski, analyste chez Infonetics. Et pourtant, ce marché des réseaux locaux sans fil reste quand même celui qui affiche la plus forte croissance dans le segment des réseaux.

Ce segment de marché devait vivre sur le trimestre un évènement majeur avec l'arrivée de points d'accès basés sur la norme 802.11 ac. Cest le dernier standard pour les réseaux locaux sans fil, promettant des vitesses accrues, une meilleure fiabilité du réseau et la capacité à gérer plus d'utilisateurs. Mais l'impact sera faible sur les ventes car de nombreuses entreprises au lieu de renouveler leur parc ont fait des mises à jour.

Il n'y a pas de désir vif pour passer au 802.11ac

Un expert de l'industrie du sans fil, Roger Hockaday, souligne que « Il n'y a pas de désir vif pour passer au 802.11ac  pour le moment, mis à part quelques environnements spécifiques à haute densité, comme un amphithéâtre universitaire ».

Toutefois, alors que de nombreuses grandes entreprises sont dans un circuit attentiste, les prestataires de services vont accroître leurs investissements. Par exemple, le segment des points d'accès pour une utilisation extérieure progresse de 22% d'une année à l'autre au cours du second trimestre, propulsé par les déploiements des services providers.

Les PME devraient s'y mettre

La croissance provient également des espaces intérieurs publics comme les centres commerciaux, estime Roger Hockaday. Il pense aussi que les petites et moyennes entreprises vont montrer un intérêt croissant à la construction de réseaux locaux sans fil.

«Quand vous parlez aux entreprises du mid market, ils ne voient pas le sans fil comme un sujet critique, ils n'en voient pas la nécessité. Mais je pense que cela va changer, car plus les ordinateurs portables se passent de port Ethernet et plus l'utilisation des tablettes se précise. »

Le plan Souveraineté Télécoms se glisse dans la future loi Macron

Small cells, IoT, LTE, 5G : les télécoms planchent sur de nombreuses technologies qui toutes contribuent à la fameuse transformation digitale. Comment la France peut-elle peser sur ces technologies avec ses...

le 07/12/2015, par Didier Barathon, 466 mots

Dégroupage, bande 700 MHz, avenir de la régulation : l'Arcep veut...

En quelques heures, le régulateur des télécoms se fait entendre sur trois sujets différents : le très haut débit, les fréquences mobiles, son propre rôle dans les années à venir. Il joue son rôle et fait mieux...

le 13/11/2015, par Didier Barathon, 355 mots

Le parlement européen vote la neutralité du net, elle est encore très...

En rejetant tous les amendements proposés, le Parlement européen a adopté cet après-midi le paquet télécoms. Attendu et redouté, la Commission et le Conseil avaient donné leur accord, la machine européenne est...

le 27/10/2015, par Peter Sayer, Diider Barathon, 556 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »