La Darpa veut accélérer les performances réseau - Actualités RT Réseaux

La Darpa veut accélérer les performances réseau

le 27/09/2019, par Dominique Filippone, Réseaux, 414 mots

L'agence de recherche du ministère de la Défense américaine a lancé le programme Fast Network Interface Cards  (FastNICs) visant multiplier par 100 la performance de certaines applications. L'exploitation plus rapide et efficace des données issues de drones ou de systèmes de vidéosurveillance est en ligne de mire.

La Darpa veut accélérer les performances réseau

L'agence de recherche du ministère de la Défense américaine cherche à améliorer très significativement les capacités de son réseau. A l'heure de l'informatique distribuée, la Darpa souhaite ainsi supprimer le goulet d'étranglement entre les serveurs multiprocesseurs et les liaisons réseau qui les interconnectent. « Cette classe d'informatique nécessite une communication importante entre les noeuds de calcul. Il est également de plus en plus utilisé pour des applications avancées telles que la formation de réseaux neuronaux profonds et la classification d'images », a expliqué l'agence dans un billet.

Dans sa recherche, la Darpa a pointé du doigt le manque de performance de ses piles réseau, limitées à la fois par les cartes d'interface réseau et le logiciel système à 10-100 Gps. Ce qui représente un goulet d'étranglement particulièrement important pour le calcul distribué nécessitant une communication importante entre les noeuds de calcul. Pour palier la situation, l'agence a donc lancé le programme Fast Network Interface Cards (FastNICs) visant à accélérer par 100 la performance de ses applications distribuées en particulier d'apprentissage machine, grâce au développement, à la mise en oeuvre, à l'intégration et à la validation de nouveaux sous-systèmes de réseau.

Une interface réseau 10 Tbps dans les tuyaux

Dans le cadre de son projet, la Darpa va se concentrer sur le développement de systèmes matériels permettant d'améliorer de manière significative la vitesse de transmission des données via une interface 10 Tbps reliant aussi bien les bus d'E/S, les réseaux d'interconnexion multiprocesseurs que les logements mémoire « Les logiciels ne peuvent pas accélérer plus que la couche physique ne le permet. Nous devons donc d'abord changer la couche physique », a déclaré Jonathan Smith, gestionnaire de programme au bureau de l'information et de l'innovation de la Darpa.

L'accroissement de la capacité réseau de la Darpa avec son programme FastNIC va permettre d'exploiter beaucoup plus rapidement les données de capteurs issus par exemple des drones ou de générateurs d'images (vidéosurveillance...). « Un exemple d'application serait la détection de changement, où les images marquées sont utilisées pour former un système de deep learning, à la reconnaissance d'anomalies dans une série chronologique de captures d'image, telles que la présence d'une forme étrange ou une poussée soudaine d'activité inexplicable dans des installations », indique la Darpa.

Tokalabs automatise la configuration des bancs de test réseau

Le principal défi des bancs de test réseau réside dans le temps nécessaire pour leur provisionnement. La plate-forme de laboratoire définie par logiciel Software Defined Labs de Tokalabs automatise le...

le 22/10/2019, par Linda Musthaler, Network World (adaptation Jean Elyan), 1227 mots

L'IoT s'annonce comme le plus gros consommateur de la 5G

L'an prochain, les caméras de vidéoprotection représenteront 70% de tous les objets connectés exploitant la 5G dans le monde. Les opérateurs télécoms ont tout intérêt à développer des offres spécifiques pour...

le 21/10/2019, par Fabrice Alessi, 212 mots

Le beamforming pour accélérer les communications sans fil

Le beamforming, également appelé filtrage spatial ou formation de faisceau, exploite les ondes électromagnétiques pour améliorer la précision des connexions WiFi et 5G. La technique du beamforming (filtrage...

le 16/10/2019, par Josh Fruhlinger, Network World (adaptation Jean Elyan), 1034 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...