La réforme de l'Icann au centre du SMSI

le 15/11/2005, par Vincent Delfau, RFID, 203 mots

Alors que s'ouvre (*) le Sommet Mondial sur la Société de l'Information (SMSI), les débats devraient porter davantage sur la réforme de la gouvernance d'Internet que sur la réduction de la fracture numérique entre pays riches et pauvres. Le web est actuellement géré par l'Icann (Internet corporation for Assigned Names and Numbers), un organisme contrôlé par les seuls Etats-Unis. Une main-mise que dénoncent nombre d'Etats, au premier rang desquels les membres de l'Union européenne qui souhaitent voir mise en place une gestion internationale. "Ce serait comme avoir plus de cent conducteurs pour un seul bus. A l'heure actuelle nous avons un seul conducteur et jusqu'ici il a fait du bon boulot", rétorque Michael Gallagher, vice-secrétaire américain au commerce. Sept propositions seront défendues par leurs dépositaires au cours du sommet. A la volonté américaine, le statu quo, s'opposeront ainsi le projet européen basé sur une organisation inter-gouvernementale, ou l'idée soutenue par de nombreux pays souhaitant une gestion assurée par l'ONU. Inenvisageable, allèguent les Etats-Unis pour lesquels cela reviendrait à donner à des Etats non-démocratiques le pouvoir d'influer sur le réseau. Reste que ce débat risque d'occulter la véritable raison d'être du SMSI : réduire la fracture numérique et partant les inégalités nord-sud. (*) le 16 novembre à Tunis

Un projet de bague avec une puce NFC intégrée séduit les internautes

La technologie sans fil NFC, de plus en plus intégrée dans les smartphones, permet l'échange de do

le 29/07/2013, par Relaxnews, 146 mots

L'armée française suit ses équipements avec des puces RFID

Le projet SILRIA (Système d'Information Logistique de suivi de la Ressource Inter-Armées) prévoit d'étiqueter le matériel avec des puces RFID. Il vient d'être attribué par le ministère de la Défense à un...

le 02/04/2013, par Bertrand LEMAIRE, 235 mots

MWC 2013 : Les grands opérateurs mobiles asiatiques coopèrent sur les...

Les trois plus grands opérateurs de Chine, Japon et Corée sont tombés d'accord pour assurer l'interopérabilité de leu

le 25/02/2013, par Jean Pierre Blettner avec IDG News Services, 255 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »