La sécurité de demain : s'unir ou périr - Actualités RT Sécurité

La sécurité de demain : s'unir ou périr

le 17/11/2006, par Solange Belkhayat-Fuchs, Sécurité, 180 mots

Exaprotect et Solsoft ne font plus qu'un. Ces deux sociétés ont décidé de fusionner pour offrir une solution de bout en bout allant du déploiement à la surveillance des politiques de sécurité sur le réseau. Pendant ce temps, Avocent est en train de tranquillement terminer de digérer Landesk Software, un éditeur qui chasse sur les même terres qu'un Exaprotect-Solsoft. Ils sont nombreux - des quasi-inconnus comme des plus grands - qui tentent ces « rapprochements pour survivre ». Et cette continuelle métamorphose de la carte de la sécurité désoriente quelque peu les clients. Des clients qui ont déjà assez de mal à choisir la direction dans laquelle s'orienter pour se protéger. Situation d'autant plus problématique en cas de contrat signé avec une entreprise qui vient de disparaître au détour d'un rachat. Afin de respecter l'adage « Mieux vaut prévenir que guérir », les entreprises doivent donc envisager l'ajout systématique d'une clause au sein de leurs contrats, qui tiendrait compte de ce genre de situation. Cette sorte d'assurance « disparition/absorption » peut éviter, souvent, de perdre pied au cas où... notamment par les temps qui courent.

Centreon donne une autonomie de supervision aux sites distants

Solution de superversion centralisée des équipements connectés sur IP, le logiciel open source Centreon s'est complété d'un Remote Server qui apporte une autonomie aux implantations délocalisées. Une avancée...

le 06/11/2018, par Maryse GROS, 647 mots

Assises de la Sécurité 2018 : L'ANSSI encourage l'analyse de risques

Lors de son discours inaugural des Assises de la sécurité, le directeur général de l'ANSSI Guillaume Poupard a insisté sur la généralisation de l'analyse de risque numérique au sein des entreprises. Le Cloud...

le 12/10/2018, par Jacques Cheminat, 818 mots

Airbus et Atos fourniront la pile cyberdéfense des institutions...

Airbus Cybersecurity et Atos viennent d'être retenus pour 6 ans par le Conseil de l'UE comme fournisseurs privilégiés de solutions de sécurité. Ils vont déployer une cyberprotection sur les systèmes...

le 10/10/2018, par Maryse GROS, 278 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »