La Sécurité Sociale interdit à un site de comparer les tarifs des honoraires médicaux

le 05/09/2012, par Relaxnews, Régulation télécoms, 291 mots

Le site Fourmi Santé a protesté contre une décision de la Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés (Cnamts). Le site a reçu une mise en demeure de l'organe pour retirer tout lien avec le site ameli.fr qui permettait de comparer les tarifs publics de différents médecins.

La Sécurité Sociale interdit à un site de comparer les tarifs des honoraires médicaux

Le site Fourmi Santé, qui s'est spécialisé dans la comparaison des honoraires des médecins, a protesté mercredi contre la décision de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) de lui interdire l'accès aux données de son site ameli.fr.

"Fourmi Santé a reçu à deux reprises cet été une mise en demeure de la Cnamts afin de retirer sur son site www.fourmisante.com tout lien avec le site ameli.fr permettant d'exploiter les tarifs +publics+ des médecins et de les comparer en toute objectivité", affirme le comparateur dans un communiqué.

En outre, la Caisse d'assurance maladie "a coupé les liens hypertexte permettant à Fourmi Santé d'accéder à ses données +publiques+ pour les retraiter", ajoute le communiqué.
Selon Fourmi Santé, la Cnamts fait valoir que les données d'ameli.fr ne peuvent "être réutilisées sans l'accord de chacun des professionnels de santé."

"Dans un contexte où les dépassements d'honoraires médicaux sont plus que jamais un frein à l'accès au soin, donner de la transparence sur les tarifs est une des vocations premières du site de Fourmi Santé," poursuit le communiqué.

Les dirigeants de la société exploitant le comparateur "demandent au gouvernement de se prononcer sur cette transparence, sur l'accessibilité aux tarifs et donc aux soins pour tous," conclut-il.

Des négociations démarrent mercredi entre l'assurance maladie, les syndicats de médecins libéraux et les complémentaires santé, pour tenter d'encadrer les dépassements d'honoraires médicaux.

Photo : Page d'accueil de Fourmisante.com (©All rights reserved)

Numericable obligé d'ouvrir l'accès de ses réseaux câblés à ses concur...

Le dégroupage arrive sur les réseaux câblés, une première en Europe, due à l'Autorité de la concurrence. En autorisant le rachat de SFR par Altice-Numericable, elle impose des conditions qui vont profondément i...

le 27/10/2014, par Didier Barathon, 447 mots

L'ANSSI se rapproche des industriels

Directeur général de l'ANSSI depuis six mois, Guillaume Poupard diplomatiquement se met dans le sillage de son prédecesseur, mais donne aussi des orientations fortes à son agence. La cyberdéfense n'est plus rés...

le 02/10/2014, par Didier Barathon, 466 mots

L'Arcep veut revenir dans le débat, tout en restant dans son rôle

Critiqué, pour ne pas dire plus, par le dg de Bouygues Télécom ou le ministre de l'économie, l'Arcep a répondu avec sa sérénité habituelle. Sérénité due à ses missions, le régulateur ne s'exprime que s'il est c...

le 30/06/2014, par Didier Barathon, 662 mots

Dernier dossier

Le software-defined security (SDS) convient aux environnements virtualisés

Avec le SDS (software-defined security), la détection d'intrusion, la segmentation du réseau, les contrôles d'accès sont automatisés et contrôlés par le logiciel. Le SDS convient plus particulièrement aux environnements informatiques dépendants du cloud computing et des infrastructures virtualisées. Il prend en compte chaque nouveauté dans l'enviro...

Dernier entretien

Dan Pitt

directeur exécutif de l'ONF, Open Networking Foundation

« Nous nous sentons la responsabilité de conduire l'ensemble du mouvement SDN »