La Sécurité Sociale interdit à un site de comparer les tarifs des honoraires médicaux

le 05/09/2012, par Relaxnews, Régulation télécoms, 291 mots

Le site Fourmi Santé a protesté contre une décision de la Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés (Cnamts). Le site a reçu une mise en demeure de l'organe pour retirer tout lien avec le site ameli.fr qui permettait de comparer les tarifs publics de différents médecins.

La Sécurité Sociale interdit à un site de comparer les tarifs des honoraires médicaux

Le site Fourmi Santé, qui s'est spécialisé dans la comparaison des honoraires des médecins, a protesté mercredi contre la décision de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) de lui interdire l'accès aux données de son site ameli.fr.

"Fourmi Santé a reçu à deux reprises cet été une mise en demeure de la Cnamts afin de retirer sur son site www.fourmisante.com tout lien avec le site ameli.fr permettant d'exploiter les tarifs +publics+ des médecins et de les comparer en toute objectivité", affirme le comparateur dans un communiqué.

En outre, la Caisse d'assurance maladie "a coupé les liens hypertexte permettant à Fourmi Santé d'accéder à ses données +publiques+ pour les retraiter", ajoute le communiqué.
Selon Fourmi Santé, la Cnamts fait valoir que les données d'ameli.fr ne peuvent "être réutilisées sans l'accord de chacun des professionnels de santé."

"Dans un contexte où les dépassements d'honoraires médicaux sont plus que jamais un frein à l'accès au soin, donner de la transparence sur les tarifs est une des vocations premières du site de Fourmi Santé," poursuit le communiqué.

Les dirigeants de la société exploitant le comparateur "demandent au gouvernement de se prononcer sur cette transparence, sur l'accessibilité aux tarifs et donc aux soins pour tous," conclut-il.

Des négociations démarrent mercredi entre l'assurance maladie, les syndicats de médecins libéraux et les complémentaires santé, pour tenter d'encadrer les dépassements d'honoraires médicaux.

Photo : Page d'accueil de Fourmisante.com (©All rights reserved)

Europe : la nouvelle Commission veut tourner le dos aux errements de N...

La nouvelle Commission européenne présentait mercredi  6 mai son agenda numérique par la voix de  Andrus Ansip, le nouveau commissaire en charge de ce dossier. Un « non-dit » dans cette annonce : la critique de...

le 07/05/2015, par Didier Barathon, 470 mots

Le Médiateur inter-entreprises fait plier SFR-Numericable

Reculer pour mieux réorganiser : c'est peut-être la nouvelle devise chez SFR-Numericable. En tout cas, le Médiateur inter-entreprises, qui dépend de Bercy, vient d'obtenir de l'opérateur une révision de sa poli...

le 29/04/2015, par Didier Barathon, 381 mots

Loi sur le renseignement : le « oui, mais » de Stéphane Richard

La fameuse loi sur le renseignement doit être votée en première lecture à l'Assemblée nationale, dans une semaine, le 5 mai. Si les hébergeurs ont donné de la voix et menacé de quitter la France, les opérateurs...

le 26/04/2015, par Didier Barathon, 426 mots

Dernier dossier

Comment accélérer le Wi-Fi en entreprise ?

Les utilisateurs protestent contre la lenteur du Wi-Fi dans votre entreprise ? Des techniques existent pour améliorer le réseau. Il est essentiel de fournir aux clients et aux employés un réseau sans fil rapide et fiable. Les jours seront bientôt loin où une connexion Wi-Fi rapide au bureau sera une exception !(photo : SFR)

Dernier entretien

Patrick Bergougnou

Pdg de Cirpack

« Le WebRTC, c'est le nouveau levier des communications unifiées »