La SNCF s'ouvre à l'Open Data avec quatre nouvelles applications - Actualités RT Terminaux et Systèmes

La SNCF s'ouvre à l'Open Data avec quatre nouvelles applications

le 11/05/2012, par Quentin Renard, Terminaux et Systèmes, 377 mots

Afin de préparer l'ouverture prochaine de son marché d'applications, le Transilien Store, la SNCF a ouvert ses données au public et organisé un concours baptisé Open App. Après délibérations, Transilien SNCF a retenu quatre applications mobiles, qui couvrent différentes problématiques.

La SNCF s'ouvre à l'Open Data avec quatre nouvelles applications

L'Open Data est une pratique qui plaît de plus en plus aux entreprises. La SNCF a décidé de rendre public un nombre important de ses données, afin de permettre la création de nouvelles applications mobiles. Celles-ci seront intégrées à terme au futur Transilien Store. Afin d'avoir un lot important d'applications au moment de la sortie, la SNCF a décidé d'organiser le concours « Open App ». Terminé le 4 mai, celui-ci a récompensé quatre applications, aux usages très différents.

Le grand prix du Jury, « Transifoule », donne en temps réel l'affluence à bord des trains, pour permettre aux voyageurs de sélectionner les moins chargés. Le public a récompensé de son grand prix l'application « AppliFit », qui sert à calculer le nombre de pas réalisés lors d'un trajet en transports en commun ainsi que le nombre de calories dépensées.

Les deux dernières applications ont reçu la mention spéciale du jury. « Faut Y Aller » a pour but d'indiquer au voyageur quand il doit se mettre en marche depuis l'endroit où il se trouve pour attraper le train qu'il a choisi. L'application « Nice To Meet You » identifie les trajets les plus rapides pour organiser ses rendez-vous.

A terme, en marge de l'ouverture des données, certaines de ces fonctionnalités pourront éventuellement être directement intrégrées à l'application SNCF Transilien, selon Bénédicte Tilloy directrice générale de SNCF Transilien. L'application a été téléchargée 500 000 fois depuis son lancement en septembre 2011 

Les données accessibles pour le moment sont les adresses des gares, les horaires théoriques, les arrêts desservis par les lignes Transilien, sauf pour les RER A et B, exploités conjointement par SNCF et RATP. La liste des équipements des gares est aussi rendue publique.

En juin, un deuxième paquet de données sera rendu accessible aux participants à l'opération « HackDays SNCF Transilien » : les horaires réels de passage des trains dans les gares, mis à jour en en temps réel. L'expérimentation commencera par la mise à disposition des horaires des lignes C et L du réseau Paris Saint-Lazare.

D'autres jeux de données sont d'ores et déjà en cours de préparation.

Photo : Copyright T-Mobile

BlackBerry envisage de céder son activité messagerie

Le 12 août dernier, BlackBerry annonçait la création d'un comité spécial pour trouver une stratégie de survie. Vente 

le 28/08/2013, par D.B., 125 mots

Le clavier reste exigé avec les tablettes tactiles

Selon le cabinet Forrester, deux tiers des professionnels veulent un vrai clavier avec leurs tablettes tactiles. La tablette tactile comporte normalement un clavier virtuel sur l'écran lorsqu'il est nécessaire...

le 26/08/2013, par Bertrand LEMAIRE, 207 mots

Smartphone sous Ubuntu : échec du financement du projet

La campagne de levée de fonds pour produire le smartphone Edge sous Ubuntu n'a pas abouti Canonical n'a pu réunir que 13 millions de dollars auprès des internautes alors qu'il  comptait sur 32 millions de...

le 23/08/2013, par Véronique Arène avec IDG News Service, 339 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »