Lagardère, La Poste, Gefco et le CHU de Grenoble misent sur les moteurs de recherche pour leurs applications internes

le 28/06/2010, par Johanna Godet, Stockage, 928 mots

Le groupe Lagardère, La Poste, le CHU de Grenoble et Gefco ont présenté leurs projets de SBA (Search based Applications) lors d'une conférence organisée Le 24 juin par Exalead. Les moteurs de recherche leur permettent d'améliorer la gestion de leurs bases de clients, des dossiers patients ou de leurs stocks en temps réel.

Lagardère, La Poste, Gefco et le CHU de Grenoble misent sur les moteurs de recherche pour leurs applications internes

Lors d'une conférence organisée par la société Exalead le 24 juin à Paris, le groupe Lagardère, La Poste, le CHU de Grenoble et Gefco sont intervenus pour présenter leur projet de Search Based Applications (SBA), des applications bâties à partir d'un moteur de recherche. Les entreprises ont expliqué comment les moteurs de recherche peuvent améliorer la productivité des salariés.

En matière de gestion des bases de données clients, par exemple, la performance et l'efficacité reposent essentiellement sur le moteur de recherche associé à la base. Avoir une base de données exhaustive n'apporte pas de réelle valeur ajoutée si la moindre recherche se transforme en un véritable cauchemar tant en termes de temps de réponse que de formulation de la recherche. Le problème le plus fréquent est la dégradation de la base par les personnes qui y accèdent, qui suite à une recherche infructueuse recréent une nouvelle entrée, provoquant ainsi des doublons.

Une application SBA intelligente pour Lagardère
Le groupe Lagardère compte au total 150 supports médias auxquels sont rattachés nombre de clients. Afin d'améliorer la gestion de sa relation clients, le groupe avait besoin d'un outil de type Search Based Application. Pierre Olivier Sicamois, responsable domaine Régie Publicitaire de Lagardère explique « nous voulons avoir le meilleur fichier clients possible. Or, les commerciaux n'ont pas le temps de rechercher une donnée et s'ils ne trouvent pas un fichier client, dans l'urgence ils le recréent, ce qui dégrade la base de données ».

Pour Lagardère, l'outil de recherche représente donc un enjeu majeur. Lorsque le groupe a décidé d'adopter application de type Search Based Application, il voulait avant tout un outil intelligent, capable de prendre en compte les fautes de frappes et de proposer des éléments de recherche approchés, ayant une correspondance dans la base, à l'exemple des moteurs de recherche présents sur internet.

En effet, comme le précise Pierre Olivier Sicamois « avant la mise en place de ce projet, le groupe avait un outil compliqué à utiliser, dans lequel il fallait entrer avec précision notre recherche. Nous n'avions pas le droit à l'erreur dans la saisie ».

Un projet de SBA par palier pour La Poste
De son côté, le groupe La Poste a mené une douzaine de projets Search Based Application avec CapGemini. Ils concernaient tant le tri que la gestion de la relation client. Les informations étaient saisies dans plusieurs outils et n'étaient pas centralisées, rendant toute recherche difficile.

Or, comme le précise Jean-François Caenen, directeur technique de CapGemini, « on ne peut pas faire attendre les centres d'appels  lorsqu'ils ont une recherche à effectuer ». Grâce à ses projets, ...

Photo : (de gauche à droite) Pierre Olivier Sicamois, Lagardère/Jean-Michel Franco, Business & Decision/Jean-François Caenen, CapGemini/Stephan Samouilhan, Keyrus/Guillaume Rabier, Gefco/Robert Vesoul, ST Groupe/Susan Feldman, IDC (Crédits : JG)


...le groupe La Poste a ainsi pu faciliter le reporting opérationnel, notamment pour l'activité de tri. Les applications n'ont pas été déployées immédiatement en version finale mais par palier pour permettre d'une part qu'elles soient rapidement utilisables et d'autre part qu'elles évoluent régulièrement, à savoir toutes les quatre semaines.

Décloisonner l'information au CHU Grenoble
Présent par vidéo lors de la conférence, Jean-Pierre Descombes, DSI du CHU de Grenoble a présenté son projet de gestion des dossiers patients, baptisé Cristal-net. Ce projet concerne 60 établissements de santé français et sera également déployé au Québec ainsi qu'au Maroc.

La DSI du centre hospitalier a décidé de lancer ce projet afin de faciliter l'accès à l'information à du personnel qui dispose de moins en moins de temps. Le but est d'élaborer un fichier central, accessible par toutes les personnes du corps médical et dans l'idéal depuis un autre établissement.

Cette nouvelle technologie est développée en OpenSource et se décompose en trois couches. Tout d'abord, Jean-Pierre Descombes distingue la partie technique déployée avec une logique de silos, avec peu de référentiels mais dont l'exploitation n'est pas très facile à utiliser pour l'opérateur final. Ensuite, il note la couche expertise, qui vise à l'échange entre les médecins et les spécialistes sur des dossiers patients afin d'en améliorer le diagnostic. Enfin, il fait apparaître la couche sociétale, qui consiste en une connexion extra-hospitalière, à l'échelle de la région.

« Ce type de requêtes est porteur de beaucoup d'avenir pour le système de santé » s'exclame-t-il. « L'objectif est de passer à un mode généralisé, d'aider à coordonner les éléments généraux de petite taille et d'éviter les déplacements dans les services. »

Un état du stock roulant en temps quasi-réel pour Gefco
Filiale du groupe Peugeot PSA, Gefco approvisionne les usines des constructeurs automobiles. Mais une problématique se pose régulièrement : « où sont les marchandises ? », insiste Guillaume Rabier, Directeur de la recherche et des projets et « combien y a-t-il de stock roulant ? »

Afin de répondre à ce besoin, Gefco a mis en place un outil Search Based Application, permettant notamment aux commerciaux de voir où se trouve en temps quasi-réel un véhicule en cours de livraison, commandé par un client.

Cette application a permis a Gefco de réduire de 24 heures à 15 minutes le délai de rafraichissement de l'information. Ainsi, l'information de localisation est transmise et les salariés peuvent la visualiser 15 minutes après. Ainsi, le coût par utilisateur a été divisé par deux avec un apport fonctionnel majeur, à savoir le suivi des encours. Toutes ces entreprises ont choisi Exalead pour déployer leur application de SBA. 

EMC sur le point de racheter Arista et Brocade ?

Une fois de plus les feux de la rumeur sont attisés autour d'EMC. Et une fois de plus, on lui prête l'intention de créer une alternative à Cisco. Le cabinet Bernstein Research est l'auteur d'une note cette...

le 20/03/2015, par Jim Duffy, Network World, 445 mots

Le stockage, fer de lance de la division entreprise de Huawei

Huawei veut être présent dans l'IT au sens large, aller vers le cloud computing et le datacenter, avec un catalogue très large.  Il a tenu son grand salon annuel sur le cloud computing a Shangaï mi-septembre...

le 16/10/2014, par Didier Barathon, 769 mots

Hitachi lance son infrastructure cloud en continu

Hitachi investit le datacenter avec de nouvelles offres de stockage virtualisé. Elles se font en liaison avec des partenaires stratégiques tels que Microsoft pour son cloud privé, SAP Hana, VMware et sa...

le 24/04/2014, par Brian Karlovsky, IDG NS, 483 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »