Le CTO de Nokia défend l'intérêt du rachat d'Alcatel-Lucent - Actualités RT Réseaux

Le CTO de Nokia défend l'intérêt du rachat d'Alcatel-Lucent

le 16/07/2015, par Didier Barathon, Réseaux, 397 mots

Des analystes financiers spéculent sur le fait qu'Ericsson et Huawei pourraient tirer profit du processus de rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia. Sa lenteur et les complémentarités entre les deux entreprises  pouvant  entraver l'intérêt du rapprochement.

Le CTO de Nokia défend l'intérêt du rachat d'Alcatel-Lucent

Nokia cherche à créer un géant capable de contester tant Ericsson que Huawei. C'est le sens du rachat d'un montant de 15,6 milliards d'euros (17,3 milliards de dollars US) d'Alcatel-Lucent au mois d'avril dernier, il est maintenant dans son processus de finalisation. Plusieurs analystes ont suggéré qu'Ericsson et Huawei pourraient chercher à capitaliser sur les incertitudes découlant du rapprochement.

Hossein Moiin, CTO de Nokia,  a riposté vertement à ces critiques. Il s'en prend par exemple à Ericsson sur la technologie IP. "Leur connaissance de la propriété intellectuelle vient de leur acquisition de Redback, mais cette opération n'a pas très bien fonctionné, alors que la prise de contrôle par Alcatel-Lucent de TiMetra (en juin 2003) a donné de bons résultats.  En plus des « piques » adressées à Ericsson, Hossein Moiin souligne surtout l'intérêt particulier de Nokia pour Nuage Networks, la filiale SDN d'Alcatel-Lucent. "Elle nous aidera à unifier notre approche vers la virtualisation et la gestion des clouds de sorte que nous pourrons offrir aux clients un moyen uniforme de gestion des actifs physiques dans un environnement virtualisé".

Une intégration plus facile des produits

Hossein Moiin se montre  donc optimiste sur l'intérêt du rapprochement  entre Nokia et Alcatel-Lucent. Pour lui, il ne tombera pas dans les travers qui ont affligé les fusions antérieures. La montée des pratiques open-source facilitera l'intégration de portefeuilles de produits différents mais qui se recoupent beaucoup plus facilement. "Dans les phases initiales, nous examinerons comment combiner les meilleures caractéristiques des deux sociétés pour créer un seul portefeuille qui soit optimisé. Il existe des techniques dont nous disposons maintenant qui n'étaient pas disponibles lorsque Nokia et Siemens se sont rapprochés ou lorsque Alcatel et Lucent ont fait de même."

Hossein Moiin, directeur de la technologie de l'équipementier finlandais estime que le projet de rachat par Nokia d'Alcatel-Lucent, en fera un "acteur plus complet» qu'Ericsson d'un point de vue produits et technologies. Il assure attendre de la combinaison entre Nokia, expert du haut débit mobile, avec Alcatel-Lucent, spécialiste de la téléphonie fixe de quoi lui donner un avantage majeur sur le suédois. La rivalité régionale n'est pas un vain mot.

En photo : Hossein Moiin, CTO de Nokia, estime que les intégrations de produits sont facilitées par l'open source

Selon Cisco, le trafic mobile va exploser avec le WiFi 6 et la 5G

D'ici 2022, 20 % du trafic IP mondial sera généré par des appareils mobiles, périphériques IoT compris.

le 20/02/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1247 mots

Quels langages de programmation régissent l'IoT ?

La plupart du temps, l'IoT s'appuie sur les mêmes langages de programmation que les autres domaines technologiques. Alors que l'Internet des objets (IoT) continue d'évoluer, il devient peut-être plus difficile...

le 19/02/2019, par Frederic Paul, Network World (adaptation Jean Elyan), 764 mots

Les réseaux IoT vont-ils favoriser l'adoption d'IPv6 ?

Les entreprises s'éloignent peu à peu de l'IPv4 pour progressivement se rapprocher de l'IPv6, mais parce que ce dernier présente beaucoup d'avantages pour les réseaux IoT, le processus pourrait s'accélérer....

le 07/02/2019, par Par Scott Hogg, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 1511 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »