Le Département de la Drôme mise sur la Haute Disponibilité de son Système d'Information - Actualités RT Stockage

Le Département de la Drôme mise sur la Haute Disponibilité de son Système d'Information

le 26/08/2010, par Réseaux-telecoms, Stockage, 576 mots

Le Conseil Général de la Drôme a refondu complètement son système d'information. Il a virtualisé ses serveurs et son stockage et doublé sa salle informatique afin d'assurer la haute disponibilité de son système d'information.

Le Département de la Drôme mise sur la Haute Disponibilité de son Système d'Information

Le Conseil Général du Département de la Drôme (26) emploie 2750 agents sur 170 sites. Depuis 2008, le Conseil Général réalise ses nouveaux projets essentiellement sur internet et en direction de la téléphonie mobile. Ainsi, dans le cadre du projet interdépartemental nommé « Ardèche-Drôme numérique », un réseau de près de 2000 km en fibre optique a été déployé pour couvrir les zones blanches, non desservies en ADSL jusqu'à lors. Un autre projet d'envergure mené en parallèle a consisté à numériser une grande partie des services, dont le courrier, les archives départementales, les dossiers du secteur social et bientôt les finances.

Afin de faire face à un accroissement des volumes de données à gérer, le Conseil Général a initié en avril 2008 la refonte de son informatique. Composée de 32 collaborateurs et découpée en 4 entités (Support Exploitation, Infrastructures, Etudes et développement, ainsi que Reprographie), la DSI a décidé de refondre son système pour plusieurs raisons majeures, que sont le manque de place dans les salles serveurs, une consommation électrique importante, une volumétrie de disque non optimisée sur chaque serveur, une gestion du stockage et des serveurs non centralisée et une sécurisation non optimale. Au total, le parc informatique compte 40 machines physiques et deux salles serveurs.

Le projet
La DSI a mis en place un système de stockage consolidé et a virtualisé ses serveurs afin de mettre en place une plateforme serveurs-stockage plus facile à administrer. En parallèle, le Conseil Général a mis en place un plan de reprise d'activité pour assurer une haute disponibilité des données 24/24.

Illustration : Conseil Général de la Drôme (D.R.)



La DSI a mis en place un SAN complètement redondant, réparti sur deux salles informatiques chacune équipée d'une nouvelle baie de stockage, dans des bâtiments distincts. Les baies sont reliées par une ligne en fibre optique privée.

Le projet a débuté en février 2009 et la mise en production a été effective en avril 2009. Deux personnes en interne ont été mobilisées pour l'étude et l'implémentation de la solution complète et 70 jours-homme ont été requis sur une durée de 4 mois pour le déploiement, sachant que la migration des données n'est pas inclue.

Aujourd'hui, après un an d'usage, le Conseil Général de la Drôme gère deux volumes virtuels de stockage de 8 To, tant sur des disques SAS que sur des disques SATA. Les six serveurs VMware sont rattachés en Fibre Channel à la solution choisie et une machine physique est rattachée en iSCSI. 

"Notre système informatique ne connaît plus de temps d'arrêt. Quand une salle tombe, l'autre prend automatiquement le relais" déclare Yannick Giquel, DSI du département de la Drôme. Il mentionne également que l'usage du cache disque permet d'accélérer les performances. "Ainsi, pour certaines tâches, les temps de traitement se voient divisés par 3" ajoute-t-il.

Il n'y a pas eu de temps d'arrêt depuis la mise en service. Et pour que la conduite du changement se fasse dans les meilleures conditions, il précise que "quatre personnes de l'équipe ont suivi des cycles de formation".

Actuellement, la DSI étudie la virtualisation des postes de travail et prépare le remplacement de la solution de sauvegarde. Et à court terme, elle envisage d'accroître la capacité de stockage de 16 à 24 To et d'ajouter 2 serveurs. Le Conseil Général de la Drôme a retenu DataCore pour son projet de virtualisation et la société Caliséo comme intégrateur.


EMC sur le point de racheter Arista et Brocade ?

Une fois de plus les feux de la rumeur sont attisés autour d'EMC. Et une fois de plus, on lui prête l'intention de créer une alternative à Cisco. Le cabinet Bernstein Research est l'auteur d'une note cette...

le 20/03/2015, par Jim Duffy, Network World, 445 mots

Le stockage, fer de lance de la division entreprise de Huawei

Huawei veut être présent dans l'IT au sens large, aller vers le cloud computing et le datacenter, avec un catalogue très large.  Il a tenu son grand salon annuel sur le cloud computing a Shangaï mi-septembre...

le 16/10/2014, par Didier Barathon, 769 mots

Hitachi lance son infrastructure cloud en continu

Hitachi investit le datacenter avec de nouvelles offres de stockage virtualisé. Elles se font en liaison avec des partenaires stratégiques tels que Microsoft pour son cloud privé, SAP Hana, VMware et sa...

le 24/04/2014, par Brian Karlovsky, IDG NS, 483 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »