Le .eu s'ouvre dans la plus grande confusion

le 10/04/2006, par Christophe Bardy, Convergence, 123 mots

L'ouverture générale officielle du domaine .eu devait en principe débuter aujourd'hui, vendre avec la possibilité pour tout citoyen ou entreprise de l'union d'enregistrer des noms de domaine utilisant le TLD (top level domain) .eu. Malgré des années de préparation et de tergiversations, le registrar européen ne s'est pas montré à la hauteur des attentes. Ses serveurs d'enregistrement se sont effondrés ce matin sous la charge des milliers de requêtes de noms de domaines, contraignant les dépositaires de noms de domaines au plus absolu bricolage. La règle dit du premier arrivé premier servi n'a en effet aucune utilité lorsqu'il devient impossible d'effectuer une vérification de disponibilité et une demande de domaine. A ce jour 26 436 domaines .eu sont actifs, dont 3833 enregistrés par des sociétés françaises.

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »