Le marché du SDN devrait être multiplié par 15 d'ici 2019 chez les opérateurs - Actualités RT Cloud / Virtualisation

Le marché du SDN devrait être multiplié par 15 d'ici 2019 chez les opérateurs

le 17/08/2015, par Didier Barathon, Cloud / Virtualisation, 414 mots

Selon AT&T, le SDN permet d'améliorer de 95% le provisionnement de ses services. Il permet aussi à l'opérateur, pionnier dans ce domaine, de proposer un portail de libre-service en ligne et des services de changement de réseau en temps réel.

Le marché du SDN devrait être multiplié par 15 d'ici 2019 chez les opérateurs

Les opérateurs de services télécoms devraient dépenser 5,7 milliards de dollars en 2019 dans le SDN (matériels, logiciels et services), selon une étude du cabinet IHS / Infonetics (IHS Infonetics Carrier SDN Hardware, Software and Services market size and forecast report). C'est le marché des opérateurs télécoms qui est concerné. Un marché qu'IHS situe à 103 millions de dollars seulement en 2014. Il devrait donc être multiplié par 15 en 5 ans. Ce rapport fait suite à une étude similaire d'IHS Infonetics menée au mois de juillet dernier sur les fonctions de virtualisation de réseau (NFV). Elle montrait que 35 % des opérateurs dans le monde envisagent de déployer du NFV en 2015 et que 48 %  le mettraient à l'étude d'ici la fin de cette année.

Le SDN sera donc multiplié par 15 mais à partir d'une base encore très faible, ce que souligne Michael Howard, directeur de recherche senior au cabinet pour qui « les opérateurs sont encore au début de leur transformation, il leur manque 10 à 15 ans pour bâtir leur nouveau réseau IP, construit sur du SDN avec des fonctions de virtualisation de réseau, nous ne devrions pas attendre pour voir des réseaux contrôlés par le SDN ». Toujours selon Michael Howard, « les opérateurs, quand ils choisissent leur fournisseur de SDN le sélectionnent selon quatre critères : la fiabilité du produit, le ratio prix-performance de ce produit, l'étendue de la gamme, les prix et les services pratiqués en support ».


Des solutions d'ouverture et multi-fournisseurs

"Ces critères prioritaires sont assez semblables à d'autres que nous retrouvons dans de nombreuses enquêtes menées auprès des opérateurs, sauf que, dans le cas du SDN, l'exigence est beaucoup plus élevée que d'habitude", explique Michael Howard. Donc, les opérateurs privilégient comment chaque fournisseur implique et engage des solutions d'ouverture et multi-fournisseurs « .

IHS a d'ailleurs établi un classement de ces fournisseurs. Pour lui, les trois premiers en matière de SDN sont Cisco, Alcatel-Lucent, Cyan (récemment racheté par Ciena), suivis de : Huawei, Juniper, Ericsson, HP, Brocade, NetCracker. « On retrouve là, tous les grands noms de l'industrie, ils étaient attendus, mais la présence de Juniper, Brocade, Cyan, montrent aussi que ces trois acteurs ont réalisé un excellent travail pour se hisser dans la liste », remarque Michel Howard.

En photo : Michael Howard estime entre 10 et 15 ans le temps nécessaire à une généralisation du SDN chez les opérateurs

Cisco et AWS se rapprochent pour mieux gérer les clusters de...

Cisco et Amazon Web Services (AWS) prévoient de lancer ensemble une plateforme pour rationaliser le développement et la gestion d'applications conteneurisées basées sur Kubernetes. Selon Cisco et AWS, grâce à...

le 12/11/2018, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 980 mots

Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME

Les PME qui veulent s'étendre à l'international veulent bénéficier de services de cloud dédiés capables de les suivre dans leur expansion. Des services qui soient accessibles en termes de prix et fiables en...

le 18/03/2016, par Peter Sayer / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 450 mots

Deutsche Telekom lance une offre de cloud public pour toute l'Europe

Comme prévu, l'opérateur historique allemand a lancé son offre de cloud public lors du Cebit, lundi. Cette offre vise ouvertement AWS, elle est réalisée en association avec Huawei qui fournit les serveurs....

le 15/03/2016, par Didier Barathon, 410 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »