Le n°2 et co-fondateur de Cumulus, un diplômé d'HEC, s'en va - Actualités RT Réseaux

Le n°2 et co-fondateur de Cumulus, un diplômé d'HEC, s'en va

le 21/09/2015, par Jim Duffy, adaptation Didier Barathon, Réseaux, 435 mots

Cumulus Network est arrivé sur le marché en 2010, cette start-up est devenue « la star » du réseau ouvert avec  un OS Linux. Mais la rentabilité n'est pas encore au rendez-vous et les salariés s'en prennent à des VP sur un réseau social de l'entreprise.

Le n°2 et co-fondateur de Cumulus, un diplômé d'HEC, s'en va

Le parcours de Cumulus Network a beaucoup intéressé le secteur en cinq ans, aujourd'hui la sart-up ensemble entamer une nouvelle étape. Le départ de son co-fondateur et vice-président chargé des ventes, Reza Malekzadeh en témoigne. Il quitte l'entreprise au mois d'octobre, pour, selon la formule consacrée, « poursuivre de nouvelles opportunités » explique le CEO JR Rivers. Il reste quand même à expliquer ce départ et JR Rivers a livré des détails intéressants...

Lorsque Cumulus a fait irruption sur la scène en 2010, Reza Malekzadeh gérait à peu près tout : le développement commercial, les partenariats, les alliances, les ventes, le marketing ... Maintenant que Cumulus a nettement progressé, ses fonctions nécessitent d'être réparties entre plusieurs dirigeants, poursuit JR Rivers.  William Choe est ainsi à la tête des alliances et de la gestion des produits, et Josh Leslie vice-président pour les ventes. "Le rôle attribué à Reza diminue," selon JR Rivers, "donc il a choisi de partir pour faire autre chose.

Sur le même sujetArista sort des commutateurs 25G, 50G et 100Gbps Ethernet"Nous n'avons pas perdu d'affaires, mais Cisco si"

Evoquant le développement du business de Cumulus, JR Rivers affirme que son entreprise est en passe de gagner des appels offres et que les choses vont plutôt bien. Voilà pourquoi elle  a dû engager récemment un vice-président des ventes. "Nous n'avons pas perdu d'affaires, mais Cisco si", affirme le CEO de Cumulus. Sur le chemin, Cumulus a attiré certains des partenaires de poids tels que VMware, Dell et HP.

Mais Cumulus n'est toujours pas rentable, admet JR Rivers. Il affirme que l'entreprise est au milieu d'un cycle de financement qui va prendre du temps, mais il ne veut pas aller beaucoup plus loin en public sur un tel sujet. Cumulus a reçu 51 millions de dollars en deux fois  depuis sa création, 36 autres millions de dollars sont à venir. La rentabilité est "en ligne de mire dans notre plan d'affaires", dit Rivers.

Certains se montrent impatients. Un certain nombre de salariés sont partis de chez Cumulus au premier trimestre de cette année et beaucoup d'entre eux ont affiché moins de critiques élogieuses de Cumulus sur Glassdoor, le site pour l'emploi de la société. La plupart des plaintes se fixent sur deux cadres dirigeants. JR Rivers explique qu'il est difficile de connaître l'origine de ces posts et s'interroge sur leur pertinence sur un tel site.

En photo : Reza Malekzadeh a évolué chez Cisco et VMware, c'est aussi un spécialiste des start-ups

Reza Malekzadeh un « frenchie » sur la côte Ouest

Reza Malekzadeh est un diplômé de HEC, aujourd'hui membre de HEC alumni USA Web Coast et de la French alumni association. Il a débuté chez NetCarta, racheté par Microsoft, avant d'entrer chez VMware où il a passé 4 ans (1998 / 2002), il a ensuite co-fondé Twingo Systems, une start-up dans la sécurité revendue à Cisco, devenant du coup manager product marketing chez ce même Cisco. En 2006, il passe chez Akimbi un spécialiste de l'automatisation, comme vice-président avant que la société ne soit rachetée par VMware, il fait alors son retour chez VMware (2006/2009) en tant que senior director products and  marketing pour la région EMEA. Il passe ensuite six mois chez Unity Technologies, puis trois ans chez Nimbula comme vice-président marketing et ventes (2010/2013) avant d'intégrer Cumulus. Parallèlement, il siège au bord de Lvatiss, Atlantis, Restlet et Skyhught

10 choses à savoir sur le Wi-Fi MU-MIMO (2ème partie)

Si la technologie Multi-Utilisateur, Multiple-Input, Multiple-Output, plus connue sous le nom de MU-MIMO, représente une grande avancée dans la connectivité sans fil, elle a aussi ses limitations. Voici 10...

le 19/09/2019, par Eric Geier, Network World (adaptation Jean Elyan), 860 mots

10 choses à savoir sur le Wi-Fi MU-MIMO (1ère partie)

Si la technologie Multi-Utilisateur, Multiple-Input, Multiple-Output, plus connue sous le nom de MU-MIMO, représente une grande avancée dans la connectivité sans fil, elle a aussi ses limitations. Voici 10...

le 18/09/2019, par Eric Geier, Network World (adaptation Jean Elyan), 891 mots

Netgear fixe à 700 dollars le prix de son routeur mesh WiFi 6 Orbi

Il faudra débourser une somme certaine pour profiter du WiFi 6 supporté par le routeur mesh Orbi de Netgear. Le routeur mesh WiFi de Netgear, avec son système de réseau maillé WiFi 6 Orbi RBK852 devrait être...

le 10/09/2019, par Ben Patterson, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 692 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...