Le RFID pour tracer le linge en milieu de soins - Actualités RT RFID

Le RFID pour tracer le linge en milieu de soins

le 16/11/2008, par Bertrand LEMAIRE, RFID, 362 mots

La Fondation Roguet trace le linge de ses patients hospitalisés. Pour cela, elle emploie la technologie RFID fournie par Tagsys et Actiprint. Cela permet des manipulations volumineuses rapides tout en respectant les impératifs hygiéniques.

Le RFID pour tracer le linge en milieu de soins

La Fondation Roguet a installé une solution d'identification et de suivi du linge des 288 résidents de son établissement gérontologique basée sur des puces RFID fournies par Tagsys, la partie logiciel étant fournie par Actiprint. Il s'agissait pour l'établissement de faciliter et accélérer les manipulations du linge personnel des résidents, d'éviter les pertes ou les affectations à un mauvais résident, et enfin, de suivre le nombre de lavages de chaque pièce pour signaler les usures probables aux familles concernées. Au moment de l'admission d'un résident ou du renouvellement de sa garde-robe, chaque pièce de linge se voit dotée d'un tag RFID passif ayant la forme d'un bouton et cousu de la même façon, d'un diamètre de 15 mm et d'une épaisseur de 2 mm. Il est conçu pour résister à la javel, à la chaleur, aux détergents, etc ... durant au moins 200 cycles de lavage. Le tag, dont le coût unitaire est de 0,55 à 0,80 €, ne contient qu'un identifiant unique réinscriptible (il est donc réutilisable en cas de mise au rebut de la pièce de linge). Cet identifiant est utilisé pour rentrer la pièce de linge dans la base de données qui contient également les informations relatives complémentaires (identité du propriétaire, conditions de lavage, nombre de lavages effectués depuis la pose de la puce...). Lors de l'envoi des paquets de linge sale, un simple passage du sac sous un portique permet d'inventorier l'ensemble des pièces expédiées à la blanchisserie. Quand le linge propre revient, le personnel en charge du tri passe le tag RFID sur une antenne et le casier attribué au propriétaire se signale par un témoin lumineux. Ce tri semi-automatique est nettement plus rapide qu'un tri strictement manuel et nettement moins complexe et moins cher qu'un automate complet. La solution est actuellement utilisée pour suivre 600 kg de linge par jour. Au démarrage, en 2007, la solution a d'abord été testée pour le seul linge professionnel du personnel de l'établissement qui continue d'être traité en même temps que le linge des résidents.

Un projet de bague avec une puce NFC intégrée séduit les internautes

La technologie sans fil NFC, de plus en plus intégrée dans les smartphones, permet l'échange de do

le 29/07/2013, par Relaxnews, 146 mots

L'armée française suit ses équipements avec des puces RFID

Le projet SILRIA (Système d'Information Logistique de suivi de la Ressource Inter-Armées) prévoit d'étiqueter le matériel avec des puces RFID. Il vient d'être attribué par le ministère de la Défense à un...

le 02/04/2013, par Bertrand LEMAIRE, 235 mots

MWC 2013 : Les grands opérateurs mobiles asiatiques coopèrent sur les...

Les trois plus grands opérateurs de Chine, Japon et Corée sont tombés d'accord pour assurer l'interopérabilité de leu

le 25/02/2013, par Jean Pierre Blettner avec IDG News Services, 255 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »