Le ROI se fait attendre chez les early-adopters du RFID - Actualités RT RFID

Le ROI se fait attendre chez les early-adopters du RFID

le 29/11/2007, par Marie-Anne Delalande, RFID, 287 mots

A l'occasion de la conférence qui a réunit les acteurs du marché de la RFID à Toronto (Canada) cette semaine, il est apparu que la technologie de radio-fréquence a plus d'un impact sur l'entreprise et que son ROI n'est pas forcément immédiat. Pour Mike O'Shea, directeur de la technologie auto-ID sensing de la société Irving, les entreprises n'obtiendront pas de retour sur investissement tant qu'elles n'auront pas adapté leurs modèles en conséquence. A titre d'exemple il mentionne : « Une grande société de distribution avec laquelle nous travaillons se plaignait de n'avoir aucun retour sur investissement après l'implémentation de RFID. Quand nous leur avons demandé ce qu'elle faisait des données collectées, elle nous a répondu : rien. De fait, se contenter de mettre des tags sur des caisses n'apporte aucun ROI ». En conclusion, le ROI sur la RFID n'est possible que si les entreprises utilisent les données collectées pour améliorer leur processus, optimiser la gestion des stocks ou encore les campagnes de promotion par exemple. Dans tous les cas de figure, il n'est pas immédiat. Enfin, autre frein au développement du RFID mis en avant à l'occasion de cette conférence : la confidentialité des données. Selon les experts, il semblerait en effet que beaucoup d'entreprises hésitent car elles ont peur de la réaction de leurs clients, ces derniers n'appréciant pas qu'on les traquent jusque chez eux dans l'usage des produits achetés. Pour EPCglobal, organisme qui promeut l'usage des codes électroniques sur les produits et de RFID, cette crainte peut être balayée par une meilleure transparence. Les entreprises doivent faire comprendre à leurs clients l'intérêt de cette technologie. L'idée générale étant d'expliquer aux clients qu'une meilleure compréhension de leurs habitudes permettra aux entreprises de mieux répondre aux besoins et attentes des consommateurs.

Un projet de bague avec une puce NFC intégrée séduit les internautes

La technologie sans fil NFC, de plus en plus intégrée dans les smartphones, permet l'échange de do

le 29/07/2013, par Relaxnews, 146 mots

L'armée française suit ses équipements avec des puces RFID

Le projet SILRIA (Système d'Information Logistique de suivi de la Ressource Inter-Armées) prévoit d'étiqueter le matériel avec des puces RFID. Il vient d'être attribué par le ministère de la Défense à un...

le 02/04/2013, par Bertrand LEMAIRE, 235 mots

MWC 2013 : Les grands opérateurs mobiles asiatiques coopèrent sur les...

Les trois plus grands opérateurs de Chine, Japon et Corée sont tombés d'accord pour assurer l'interopérabilité de leu

le 25/02/2013, par Jean Pierre Blettner avec IDG News Services, 255 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »