Le SDN rencontre un « scepticisme sain » de la part des utilisateurs - Actualités RT Convergence

Le SDN rencontre un « scepticisme sain » de la part des utilisateurs

le 04/04/2014, par Didier Barathon avec IDG NS, Convergence, 1310 mots

Du 31 mars au 4 avril se tient à Las Vegas une des éditions du salon Interop avec plus de 200 exposants. Le SDN est le fil conducteur du salon, même si la mobilité, le sans fil, et surtout les accès unifiés occupent également les esprits.

Le SDN rencontre un « scepticisme sain » de la part des utilisateurs

Les annonces en matière de SDN de Cisco, qui veut ni plus ni moins contrer OpenFlow, celles d'HP et d'Extreme Networks ont retenu l'attention lors du salon Interop Las Vegas. Alcatel-Lucent en a profité pour présenter son nouveau commutateur et son offre d'accès unifié. Mais au-delà de ces présentations, les responsables réseau en entreprise ont besoin de clarté sur ce marché. Selon Eric Hanselman, chef de groupe au cabinet d'études 451 Research «si l'industrie  a dépassé le simple battage médiatique et les projections faciles sur ce qu'est et ce que doit être le SDN, il existe encore un « scepticisme sain » de la part des utilisateurs sur la promesse et la pratique pour l'implémentation des technologies SDN ». 

Sur le même sujetAlcatel-Lucent Entreprise lance son nouveau commutateur, le 6860«Maintenant, nous avons des produits tangibles » complète Steve Shah, directeur senior de la gestion de produits chez Citrix, «car l'essence du SDN c'est d'introduire de la malléabilité dans le réseau. Si une application a besoin de plus de ressources réseau, il doit être possible de provisionner automatiquement sur ce réseau. Les produits initiaux en SDN ont porté sur les fonctions de routage et de commutation réseau de niveau inférieur. Maintenant, les produits commencent à adresser les services réseau de niveau supérieur autour de la livraison d'applications, de la sécurité et de l'optimisation.»

Toutefois, le SDN reste un marché fragmenté. «En raison de cette fragmentation, les clients ont besoin de temps pour gérer leurs projets, souligne Dominic Wilde, vice-président de la gestion globale pour la ligne de produits HP Networking qui conseille : «trouvez des points cruciaux pour la mise en réseau de votre organisation et parlez à votre fournisseur des choix possibles pour l'automatiser. Commencez petit et commencez avec un problème précis ».

Cisco présente OpFlex, une alternative à OpenFlow

Dans ce contexte plusieurs fournisseurs ont présenté de nouvelles stratégies. Cisco s'est voulu le plus spectaculaire en dévoilant le protocole OpFlex destiné à maintenir le contrôle intelligent dans l'infrastructure de réseau elle-même, au lieu de la centraliser dans un contrôleur distinct (ce qui est l'essence même du modèle de découplage OpenFlow entre le contrôle et la transmission). Cisco compte bien garder le matériel réseau comme l'élément fondamental de la gestion programmable de ce réseau plutôt que d'en faire un serviteur du contrôleur centralisé SDN.

Pour notre confrère Jim Duffy de NetworkWorld, Cisco réinvente la roue en proposant un nouveau protocole qui existe déjà, mais dont l'objectif est différent ! En fait, OpFlex veut être pour ACI ce qu'OpenFlow est pour le SDN. «Dans le monde Cisco, explique Brad Casemore d'IDC, OpenFlow sera destiné aux clients qui insistent pour avoir une alternative, qui hésitent à plonger dans ACI dans son intégralité. Ne vous méprenez pas cependant, la priorité de Cisco reste ACI et toutes les technologies ne le supportent pas». «L'approche nécessaire pour ACI est fondamentalement différente de celle nécessaire pour OpenFlow ou même pour OVSDB (Open vSwitch Database Management Protocol), explique de son côté Bob Laliberté analyste chez Enterprise systems group. Donc ce n'est pas tellement qu'ils veulent créer un autre OpenFlow, mais plutôt qu'ils ont besoin de quelque chose de différent pour extraire la valeur d'ACI ».

ACI utilise un modèle déclaratif de contrôle de transmission différent du modèle impératif OpenFlow, explique Cisco. Dans le cadre du modèle déclaratif, la politique applicative est exercée à partir du réseau, ce n'est pas le cas dans le modèle de contrôle impératif classique SDN. Lorsque le réseau ACI  reçoit une application de la part d'ACI Application policy infrastructure controller  (APIC), il décide de se configurer lui-même plutôt que ce soit au contrôleur de dicter la configuration.  Cisco explique que cette approche rend APIC plus extensible à tous les terminaux de réseau et simplifie l'intégration d'une nouvelle infrastructure avec un management préférentiel par les utilisateurs. Cisco souligne que cela permet également à l'infrastructure ACI de se porter à un niveau inatteignable par les solutions existantes en SDN.

Extreme Networks dévoile sa gestion de réseau NetSight 6.0

Extreme Networks dévoile sa gestion de réseau NetSight 6.0
Extreme Networks  a lui aussi profité d'Interop pour préciser ses intentions en matière de SDN et d'accès unifié, et ce, sous plusieurs formes. Il a déployé un module 100 G Ethernet pour son commutateur de coeur de réseau BlackDiamond X8, ainsi qu'un point d'accès sans fil 802.11 ac. Ensemble, le nouveau logiciel et le matériel sont destinés à fournir une gestion et une analyse unifiée avec les réseaux haute performance afin de mieux soutenir l'application mobile et les environnements de réseautage social.

L'architecture du logiciel prend en charge la gestion centralisée, l'analyse de l'application et la mise en réseau définie par logiciel. La gestion centralisée est fournie par l'application d'Enterasys NetSight 6.0 qui est conçue pour fournir un seul outil qui permet plus de visibilité à travers le campus mobile jusqu'au centre de données. Il fournit un provisionnement automatisé basé sur l'utilisateur, le périphérique ou une application et permet l'intégration d'applications de tiers.

NetSight 6.0 sera disponible courant avril et supportera toute la gamme Extreme / Enterasys. La partie analytique est assurée par le logiciel en cours de livraison Purview Software. Il aide à associer les applications et l'utilisateur, les terminaux et les lieux d'exécution Il rassemble des métriques pour mesurer l'adoption, l'engagement et le retour sur investissement de l'application. Le SDN est fourni par le logiciel SDN OneFabric Connect 2.0 d'Extreme , qui sera lancé au mois d'avril. Ce logiciel est conçu pour fournir l'approvisionnement automatisé de réseau par la programmabilité northbound et southbound et l'orchestration et la configuration des réseaux physiques et virtuels.

OneFabric Connect offre une intégration northbound et southbound  avec les contrôleurs SDN et des outils d'orchestration et d'automatisation via les API REST. L'intégration southbound peut être atteinte par OpenFlow et d'autres APIs. OneFabric Connect est interopérable avec les hyperviseurs, les commutateurs virtuels et les outils de gestion de dispositif de VMware, Citrix, Microsoft, Palo Alto, AirWatch, MobileIron et d'autres. Les modules 100G pour le commutateur BlackDiamond X8 supportent quatre ports CFP2, pour une capacité de système complète de 32 ports Ethernet 100G par châssis. La lame prend en charge des distances de 100 m à 10 km à travers une fibre monomode ou  multimode, faisant du BlackDiamond X8 le plus approprié  pour l'interconnexion de centres de données  et les déploiements pour le calcul haute performance.

Quant au nouveau point d'accès 802.11ac, le 3800 series, il prend en charge l'alimentation 802.3af sur Ethernet standard pour des équipements connectés Ethernet power sourcing ainsi que deux ports Ethernet actif-actif pour la résilience.

HP étend son offre d'accès unifié

De l'accès unifié il en est également question chez HP dont la nouvelle offre présentée à Interop comprend un service de cloud managé, des applications et des appliances SDN et des points d'accès sans fil. Ils sont destinés à améliorer les performances et la gestion du réseau filaire ou sans fil du réseau de campus. HP destine cette offre, Cloud managed networks, aux PME avec un modèle de paiement à l'usage, elle se veut concurrente directe de l'offre Meraki de Cisco.

HP a également dévoilé les contrôleurs d'accès unifié qui doivent  assurer une gestion cohérente à travers les réseaux filaires et sans fil. Le HP 870 Unified Wired-WLAN prend en charge jusqu'à 30 000 terminaux tandis que le HP 870 Unified Wired-WLAN va jusqu'à 10 000 terminaux.

Egalement au menu, une nouvelle application SDN : HP Localisation Aware, qui, selon la société localise n'importe quel appareil sans fil compatible jusqu'à deux mètres en intérieur. Aware sera intégré avec le contrôleur SDN, il a été mis au point par HP Labs. Aware peut être utilisé dans les commerces de proximité ou les établissements de santé. Un « proof of concept »,  appelé Smart Shopper a été développé par HP pour Aware, il montre comment fournir en temps réel, des offres basées sur la localisation des smartphones des clients. 

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »