Le Syndicat de l'Intelligence Economique reçoit l'appui du délégué interministériel - Actualités CSO Actualités

Le Syndicat de l'Intelligence Economique reçoit l'appui du délégué interministériel

le 21/12/2010, par Bertrand LEMAIRE, Actualités, 392 mots

Par voie de communiqué, Olivier Buquen, délégué interministériel à l'Intelligence Economique, a apporté officiellement son soutien au tout nouveau Syndicat Français de l'Intelligence Economique (Synfie) créé en émanation de la Fepie (Fédération des Professionnels de l'Intelligence Economique). Si les DSI et les RSSI, comme les experts comptables, les avocats ou tous les autres professionnels amenés à travailler sur le sujet de l'intelligence économique, peuvent adhérer à la Fepie, cela n'est pas le cas avec le Synfie.

Les deux organisations se veulent en effet complémentaires et partagent d'ailleurs un même président : Hervé Seveno, patron d'un cabinet de conseil en intelligence économique.

La Fepie avait trois rôles principaux : être un forum de discussion et de partage entre professionnels, se comporter en influenceur des pouvoirs publics et, enfin, certifier les professionnels par le biais d'une reconnaissance de leur sérieux par les pairs. Cette dernière activité ne va plus avoir bientôt d'utilité. Si les associations professionnelles de coachs ont suivi le même chemin, d'autres organisations professionnelles ont pu y renoncer à la faveur d'une évolution législative. Comme avant eux les ostéopathes, les professionnels de l'intelligence économique vont désormais bénéficier d'une reconnaissance officielle via un agrément public, cela grâce à la loi LOPPSI 2. Une reconnaissance par les pairs n'a donc plus beaucoup d'intérêt. En se comportant en influenceurs efficaces, la Fepie a en quelque sorte creusé elle-même et tout à fait volontairement la tombe d'un de ses rôles.

Aux côtés de la Fepie, le Synfie est un syndicat professionnel au même titre que le Syntec Numérique par exemple. Si la Fepie est une association loi 1901, le Synfie a d'ailleurs adopté le statut défini par la loi de 1884. Ne peuvent donc y adhérer que les professionnels (sociétés ou personnes physiques) ayant l'intelligence économique comme activité principale.

En tant que syndicat professionnel, le Synfie va intervenir dans les discussions avec les syndicats de salariés, les organisations professionnelles de branche, les pouvoirs publics, etc.

Son rôle est par conséquent clairement différent et complémentaire de celui de la Fepie. Mais cela n'exclue pas des travaux en commun. Des conditions privilégiées sont d'ailleurs annoncées pour les professionnels adhérant aux deux structures simultanément.

En savoir plus
- 10 décembre 2010 : Le gouvernement officialise solennellement sa stratégie en matière d'intelligence économique
- 1er septembre 2010 : Le DSI acteur de l'intelligence économique
- 2 juillet 2010 : Cigref : l'intelligence économique pour la sécurité numérique
- Communiqué de la Fepie
- Interview d'Hervé Seveno dans Les Echos

T-Mobile authentifie de manière forte 15000 employés via leur mobile

L'opérateur mobile T-Mobile authentifie 15 000 collaborateurs via leurs téléphones mobiles. Les employés de T-Mobile

le 05/02/2013, par Jean Pierre Blettner, 341 mots

La cybercriminalité va faire l'objet d'un énième rapport du ministère...

Le ministère de l'intérieur entend mieux piloter la lutte contre la cybercriminalité. Le ministre de l'intérieur Manu

le 30/01/2013, par Jean Pierre Blettner, 222 mots

Mega déjà mis en cause pour violation de propriété intellectuelle

Le site de stockage et de partage de fichiers Mega a supprimé du contenu violant la propriété intellectuelle le

le 30/01/2013, par Véronique Arène et IDG News Service, 832 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »